Accueil Jeux Vidéo Entretien avec Jon Paquette et Cameron Christian d'Insomniac

Entretien avec Jon Paquette et Cameron Christian d'Insomniac

C’est au Nouveau Casino, à Paris, que PlayStation France a décidé de célébrer le lancement du troisième opus console de la série Resistance. L’occasion pour moi de discuter avec Jon Paquette et Cameron Christian, respectivement scénariste et senior designer du multijoueur de Resistance 3 à Insomniac Games.

Dans cet entretien, je reviens notamment sur l’avenir et l’évolution de la franchise.

Le premier point que je souhaitais soulever était les grandes différences que l’on trouve entre Resistance 2 et Resistance 3. Insomniac n’a pas hésité, avec ce nouvel épisode, à modifier drastiquement certains éléments, notamment le système de vie, d’armement ou le nombre de joueurs en ligne. Il se trouve que Resistance 3 traite de la survie me dit Jon Paquette. Cela se ressent avec l’histoire où désormais, les Humains ne représentent plus que quelques poches de résistance et sur le gameplay avec l’introduction de la roue pour sélectionner les armes ainsi qu’une barre de vie à gérer. Avec l’apparition de cette roue, le joueur peut transporter un plus grand armement. Il a donc le choix d’appréhender chaque situation comme il le souhaite. Et surtout, c’est plus fun, sans oublier le système d’upgrade des armes. A propos du multi, on est passé de 64 joueurs à du 8 vs 8. Un choix motivé par le chaos qui pouvait régner sur les parties du 2, m’explique alors Cameron Christian. Les joueurs mouraient souvent sans savoir qui venait de les tuer, ce qui pouvait agacer. Là, Insomniac a voulu se focaliser sur le cœur même du gameplay.

Puisque l’on parle du multijoueur, le jeu reprend le même principe que bien d’autres, à savoir, plus vous montez de niveaux, plus vous avez un armement supérieur aux niveaux inférieurs. Personnellement, c’est un élément dont je ne suis pas fan lorsque cela crée des déséquilibres. Pour Resistance 3, me dit Cameron Christian, l’équipe a fait attention à cela. On gagne rapidement des niveaux, et on débloque tout aussi vite les armes du jeu. Ensuite, les quelques bonus acquis sont bien plus mineurs.

Après avoir posé mes questions sur les changements du solo et du multi, je me suis intéressé à l’évolution de la série: Quel avenir pour la licence sur PS3, et que pensent-ils de Burning Skies? Concernant un nouvel épisode de Resistance sur PlayStation 3, la réponse est simple: ils ne savent pas encore. De la même manière que Star Wars, ils ont la possibilité de raconter encore énormément d’histoires parallèles. De plus la fin est ouverte, paraît-il. Cela dépendra donc de la réception du public, et naturellement, des ventes.

A la gamescom, un nouvel épisode de Resistance, intitulé Burning Skies, a été dévoilé. Le jeu sortira sur la nouvelle console portable de Sony, la PSVita. Malheureusement, ils n’ont pas encore eu la chance d’y jouer ni de le voir tourner. Mais Jon Paquette, le scénariste de Resistance 3, a beaucoup parlé avec Nihilistic, le studio de développement, au sujet de l’histoire du jeu. Et sur le papier, ils trouvent que c’est un chouette projet et l’idée du pompier en protagoniste principal leur plaît beaucoup. Lors de la démonstration sur scène, il était montré que Burning Skies intégrait un système de couverture, assez similaire aux deux derniers épisodes de KillZone. Est-ce que ce procédé aurait pu être inclus dans Resistance 3? Non, cela aurait pu nuire à l’intensité du jeu.

En 2010, il n’y eut aucun jeu Insomniac. Un événement suffisamment rare pour le signaler puisque le studio américain est très prolifique avec pas moins de 7 jeux entre 2007 et 2011, en comptant R3 et Ratchet All4One. Les deux développeurs m’ont ainsi révélé que Resistance 3 avait nécessité 2 ans et demi de production. Ils voulaient ce temps afin d’être sûrs de livrer le jeu qu’ils souhaitaient. Et puis la PS3 est une console difficile à maîtriser… Et ce ne sont pas les seuls à avoir décidé de prendre un peu plus de temps. Epic a fait de même avec Gears Of War 3. Et au final, à Insomniac Games, on est très fier de Resistance 3, et on considère que c’est le meilleur épisode de la série.

Confronté notamment à Modern Warfare 3 et Battlefield 3 en cette fin d’année, Resistance 3 a des arguments à faire valoir. R3 n’est pas un énième shooter militaire, comme aime le rappeler Jon Paquette, et on a des armes donc bien plus originales. De plus, Jon n’hésite pas à mettre l’accent sur l’histoire, le background et les effets visuels du jeu.

Et quel avenir pour Insomniac maintenant que Resistance 3 est terminé et que le développement de Ratchet All4One touche à sa fin? L’équipe va aller sur Overstrike (PS3/360) dont la sortie est confirmée pour 2012. Et en parallèle, on aura bien entendu quelques DLC pour Resistance 3.

Entretien réalisé le 26 août suite à l’aimable invitation de PlayStation France. Vous pourrez retrouver le test de Resistance 3 dès demain sur le site.

Laisser un commentaire