Accueil Jeux Vidéo Le jeu vidéo en 2017: Nintendo et le défi Switch

Le jeu vidéo en 2017: Nintendo et le défi Switch

Pour les 3 constructeurs, l’année 2017 s’annonce cruciale. Mais c’est sans doute Nintendo qui, à l’heure actuelle, a le plus de pression sur les épaules. Après avoir rencontré un incroyable succès avec sa Wii, la firme de Kyoto a connu de lourds déboires avec sa Wii U, sa console de salon la moins vendue de son histoire. La 3DS, sa portable, a quant à elle facilement écarté de son chemin la PSVita, mais elle peine en revanche à résister à l’essor du jeu mobile qui grignote chaque année d’énormes parts de marché. Alors, pour revenir au premier plan, Nintendo est prêt à tout miser sur la Switch.

L’industrie du jeu vidéo évolue sans cesse et n’hésite pas à copier certaines tendances en provenance d’autres secteurs, notamment en raccourcissant les délais entre l’annonce d’un produit et sa commercialisation. Le Projet NX a ainsi été annoncé en mars 2015 par Iwatail a fallu attendre octobre dernier pour découvrir une très courte vidéo de présentation de celle que l’on appelle maintenant la Switchet c’est finalement le 13 janvier, à 5h du matin (heure française), que Nintendo dira tout sur cette machine dont la sortie est toujours prévue pour mars 2017, sans doute pour la seconde moitié du mois.

La vidéo de présentation de la Switch a notamment permis de découvrir la principale particularité de cette console, celle de pousser jusqu’au bout le principe de la Wii U. Elle n’offre non pas une nouvelle façon de jouer mais plutôt une nouvelle façon de consommer. Nintendo veut montrer que la Switch s’adapte au mode de vie de chacun et que l’on peut jouer à ses jeux préférés à tout moment, que ce soit en voiture, dans un avion ou bien confortablement installé dans son canapé, devant son téléviseur.

La Switch prend la forme d’un grand écran auquel on attache deux morceaux de manette (pour une utilisation portable) ou bien que l’on place sur un dock relié à son téléviseur (pour une utilisation de salon). Un même objet qui vise à répondre à deux besoins différents et proposer à chaque fois la même expérience de jeu. Mais de nombreuses interrogations restent en suspens et la conférence de Nintendo du 13 janvier devra impérativement y répondre. L’autonomie de la Switch est ainsi un mystère à l’heure actuelle, alors que c’est elle qui permettra de déterminer s’il s’agit plus d’une console de salon ou portable. Il en va de même pour la puissance de cette machine qui influera plus ou moins directement sur son prix et son futur catalogue de jeux.

En arrivant en plein milieu de génération, à une époque où Sony et Microsoft dégainent en plus des modèles boostés de leurs consoles, Nintendo aura du mal à convaincre si ses jeux peinent à séduire au niveau des graphismes. De même, des performances inférieures limiteront probablement le nombre de portages et rendra difficile le fait que d’importantes communautés comme celles de FIFA, Destiny, Call Of Duty et Battlefield, qui représentent des millions de joueurs, se déplacent sur Switch.

Assez logiquement, la présentation de la machine de Nintendo devrait lever le voile sur son line up, la liste de jeux disponibles au lancement, voire ceux qui débarqueront tout au long de 2017. Il y aura sans doute des portages améliorés de jeux Wii U (Splatoon, Mario Kart), des jeux inédits (Mario 3D), des surprises (Mario & Luigi RPG contre les Lapins Crétins) et sans doute des jeux tiers comme Skyrim ou Tekken 7 puisque Bandai-Namco et Nintendo entretiennent de très bonnes relations et que la date de sortie du jeu de combat devrait être annoncée courant janvier. Quant à Zelda, il ne devrait pas être disponible en même temps que la Switch si on se fie à des rumeurs émanant de sites généralement sérieux.

On peut facilement imaginer que la Switch a aussi pour vocation de remplacer la 3DS à court ou moyen terme. La portable de Nintendo fera néanmoins de la résistance en 2017. Après avoir déjà accueilli les portages de Hyrule Warriors ou Super Mario Maker, la 3DS va recevoir Poochy & Yoshi’s Woolly World, avec quelques niveaux supplémentaires. Une nouvelle licence du nom d’Ever Oasis, un RPG qui n’a aucun lien avec un groupe de Manchester, sortira également. Cela sent néanmoins le début de la fin pour la 3DS, même si elle a reçu il y a quelques semaines l’un de ses plus gros jeux, Pokémon Lune & Soleil. . . dont il se murmure qu’une version Etoile devrait faire le trajet sur Switch.

Enfin, en 2017, Nintendo continuera d’explorer le très difficile marché du jeu mobile avec plusieurs nouvelles productions, dont Fire Emblem et Animal Crossing, deux titres qui devraient normalement être des free-to-play, contrairement au récent Super Mario Run. Le programme s’annonce donc très chargé pour Big N et de nombreuses incertitudes rodent actuellement autour de cette année 2017. Heureusement, on pourra commencer à désépaissir cet épais brouillard dès la mi-janvier. . .