Accueil Jeux Vidéo Les footballeurs et les jeux vidéo

Les footballeurs et les jeux vidéo

PARTAGER

En 2011, l’institut GfK indiquait que 28 millions de Français jouaient aux jeux vidéo. Et forcément, on retrouve dans le lot des sportifs et donc des footballeurs. Edouard Cissé, qui a entre autre porté les maillots de Monaco, Marseille et du PSG, s’est fendu d’un très sympathique billet sur son blog, où il raconte l’intérêt que les footballeurs éprouvent pour les jeux vidéo, et ce que cela peut leur apporter.

La Playstation m’a permis de m’intégrer, Patrice Evra et Jérôme Rothen étaient des vrais addicts.

L’actuel milieu d’Auxerre souligne que les parties de jeux vidéo, et plus précisément de PES/Fifa, permettent de souder  des groupes. Edouard Cissé prend l’exemple du temps où il évoluait en Turquie, au Besiktas, et où l’entraineur, après avoir surpris une partie de son effectif jouer à la console, déclarait être confiant et rassuré par l’union du groupe. Résultat, le soir même, son équipe remportait le match. Autre cas, son passage sur le rocher monégasque: fraichement arrivé, Edouard Cissé ne connaissait naturellement pas grand monde, et ce sont les jeux vidéo qui ont facilité son intégration au groupe. Il précise d’ailleurs que Patrice Evra et Jérôme « étaient des vrais addicts«  et que Didier Deschamps n’hésitait pas à s’assurer que ses joueurs puissent bien brancher leur console à l’hôtel. Et le résultat, on le connaît avec des victoires en ligue des champions contre La Corogne, Chelsea ou Madrid, avant de tomber en finale contre le Porto de José Mourinho. Bien entendu, on ne dira pas que ces résultats ont été obtenus grâce aux parties sur Fifa/PES, mais chacun sait qu’il est bien plus difficile de faire des résultats sans une bonne entente au sein du groupe…

Edouard Cissé délivre aussi quelques anecdotes sur les attitudes des footballeurs professionnels lorsqu’ils lancent Fifa/PES. Ainsi, ceux-ci préfèrent généralement jouer avec des clubs 5 étoiles, plutôt qu’avec leurs clubs respectifs. Mais surtout, ils évitent de modifier leurs propres statistiques ou de se transférer dans des clubs plus huppés sous peine de subir les moqueries de leurs camarades si le pot aux roses était découvert.

Dans FIFA, j’ai les stats d’une merguez, c’est quand même plus agréable d’incarner Messi.

Mais il n’y a pas que les fooballeurs français qui sont de gros joueurs; au FC Barcelone non plus on ne lache pas la manette. Piqué, Iniesta ou même Messi, 3 joueurs qui font les beaux jours du club catalan, aiment ainsi s’affronter sur Fifa. Et c’est justement le défenseur espagnol qui avait fait cette révélation sur son twitter l’an passé. Seul problème, Messi figurait à l’époque sur la pochette de PES 2011… Depuis, la star argentine a été ‘transférée‘ chez Electronic Arts et fait la promotion de Fifa Street. Le défenseur du Milan AC, Philippe Mexès a également suivi la même trajectoire, puisqu’il fut l’un des premiers parrains de PES avant d’atterrir sur la couverture de Fifa 12.

Et pour l’anecdote, en 2004, Thierry Henry était apparu lors de la finale de la PES League au Stade de France et avait fait deux matchs d’exhibition avec l’Australie contre un certain Julien T., aux commandes de l’Italie. Deux jolies rencontres où le recordman de buts sous le maillot tricolore avait dû s’incliner 2 – 1 puis 3 – 1.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here