Accueil Jeux Vidéo Nintendo Switch: les infos à retenir

Nintendo Switch: les infos à retenir

PARTAGER

Malgré les fuites et autres rumeurs de ces dernières semaines, Nintendo s’en est tenu à son calendrier et a attendu ce 13 janvier, 5h du matin (heure française), pour enfin véritablement lever le voile sur la Switch, sa future console. Au programme: une date de sortie, un prix, un jeu en ligne payant, une nouvelle manette et un aperçu du catalogue de jeu.

Successeur de Satoru Iwata, c’est à Tatsumi Kimishima, nouveau PDG de Nintendo, qu’est revenu l’honneur d’ouvrir cette conférence parfaitement rythmée entièrement dédiée à la Switch. Pendant près d’une heure, le géant japonais a présenté les grandes lignes de sa nouvelle console, tout en annonçant dès le départ la date de sortie et le prix de la Switch: ce sera pour le 3 mars au prix de 299 dollars, et sans doute autant en Euros. Quant aux spécificités techniques, on a la confirmation que l’écran fera 6,2 pouces, affichera du 720p (1080p sur téléviseur) et sera multi-touch. La Switch utilise une puce NVIDIA Tegra, n’inclut aucun port ethernet et dispose de 32Go de stockage interne, ce qui est peu, mais il est possible de booster cela en rajoutant des cartes MicroSD.

Il s’agira d’un lancement mondial et Nintendo assure que la Switch sera dézonnée. Une petite révolution accompagnée d’une autre: le jeu en ligne va devenir payant. Big N avait beau faire la promo de sa Wii U en répétant à tout va que son online était gratuit, avec la Switch, le constructeur japonais s’aligne sur ses deux concurrents, sans doute afin diversifier davantage ses revenus.

Au lancement de la machine, les fonctionnalités en ligne seront cependant librement accessibles et c’est à partir de l’automne prochain que Nintendo les fera payer. Cela concerne à la fois le jeu en ligne et le chat vocal; ce dernier ne sera d’ailleurs disponible qu’à partir de cet été.

Le online payant concernera uniquement la Switch, et non la 3DS ou la Wii U. A l’instar du PlayStation Plus ou du Xbox Live Gold, il permettra de bénéficier de réductions sur la boutique en ligne de Nintendo ou encore de télécharger et de jouer gratuitement chaque mois à un jeu NES ou SNES. Le prix de ce service n’a pas encore été révélé.

Nintendo a une nouvelle fois confirmé que la Switch était bien une console hybride, à la fois de salon et portable. L’autonomie de celle-ci devrait osciller entre 2h30 et 6h30 —pour Zelda, ce sera 3h, par exemple— selon le constructeur japonais qui n’oublie pas de préciser qu’il sera possible de jouer à la Switch tout en la rechargeant via son port USB-C. Nintendo a aussi rappeler que les JoyCon pourront être détachés de la Switch et servir de deux manettes différentes pour certains jeux en multijoueur.

Assemblés ensemble, les deux JoyCon formeront une manette plutôt traditionnelle sur laquelle on retrouvera une puce NFC (pour lles Amiibo), un bouton Home (comme sur Wii U) ou Share (comme sur PS4). Il sera en effet possible de partager ses captures d’écran rien qu’en appuyant sur un petit bouton. L’enregistrement de vidéo se fera quant à lui plus tard et Nintendo n’a nullement évoqué la diffusion en direct de ses parties sur Twitch ou Youtube. Etrange.

Big N a néanmoins annoncé que ces JoyCon hériteront d’un nouveau type de vibration (HD Rumble) et d’une caméra infrarouge à détecteur de mouvements. Ces fonctionnalités seront notamment mises en avant sur 1, 2, Switch ou bien Arms, un titre prévu pour le printemps prochain qui ressemble à de la boxe, sauf que les personnages ont des bras télescopiques. Arms se veut également très coloré, ce qui rappelle un peu Splatoon, dont la suite, Splatoon 2, a justement été officialisée. Ce jeu de tir à la troisième personne inclura de nouvelles armes et maps, et arrivera à l’été 2017. On retiendra que l’écran tactile du Gamepad de la Wii U n’était donc pas si indispensable et que Nintendo a l’intelligence d’étaler ses sorties sur plusieurs mois.

Zelda Breath Of The Wild sera ainsi disponible au lancement de la Switch (et en même temps sur Wii U) et Mario Kart 8 Deluxe fera un démarrage canon le 28 avril avec dans la besace tous les DLC directement inclus, ainsi qu’un mode bataille revu et du multi local à 8. Comme dit précédemment, Splatoon 2 débarquera cet été, et Super Mario Odyssey est prévu pour la fin d’année 2017. Ce nouveau Mario 3D proposera des niveaux ouverts et un gameplay encore plus riche grâce à cette casquette qui pourra servir de boomerang ou se révéler d’une précieuse aide pour franchir de grands obstacles.

D’ici Noël 2017, Nintendo dégainera donc ses 4 licences les plus fortes actuellement, sans doute dans l’espoir d’attirer le plus vite possible tous ses fans, et ainsi créer un parc de consoles assez intéressant pour que les éditeurs tiers se penchent sur cette machine. Le constructeur japonais précise que 80 jeux sont actuellement en développement sur Switch. Parmi eux, on retrouve notamment Xenoblade Chronicles 2 ou les jeux développés par Square-Enix qui a d’ores et déjà prévu une compilation de Dragon Quest Heroes 1 & 2, en plus de Dragon Quest 10 et 11, I Am Setsuna ou du très séduisant Project Octopath Traveler.

Comme lors de l’annonce de la Wii U, Nintendo a réinvité sur scène Electronic Arts. Pas de « partenariat sans précédent » cette fois-ci, mais la confirmation qu’un FIFA est bien prévu sur Switch. Reste cependant à savoir si ce titre disposera du même gameplay et des mêmes fonctionnalités que les versions PS4 et Xbox One. Le doute est permis quand on se rappelle de FIFA Wii U.

Une première liste de jeux est disponible et seuls deux titres (Zelda et 1, 2 Switch) sont confirmés pour le lancement de la Switch, si on se fie au site officiel. Pour mars, Nintendo prévoit néanmoins Has Been Heroes (rogue-like/action/stratégie), Just Dance 2017, Super Bomberman R, Snipperclips (puzzle) et I Am Setsuna. Suivront ensuite au printemps MK8 Deluxe, Arms, Lego City Undercover et Sonic Mania. L’été verra la sortie de Splatoon 2 et l’automne 2017 sera marqué par NBA 2K18, Skyrim, Super Mario Odyssey et Project Sonic.

Steep, FIFA, Ultra Street Fighter II: The Final Challengers, Arcade Archives, Disgaea 5 Complete, Dragon Ball Xenoverse 2, Farming Simulator, Fast RMX, Fire Emblem Warriors, Minecraft Story Mode, Minecraft Switch Edition, Puyo Puyo Tetris, Rayman Legends, Rime, Shin Megami Tensei, Skylanders et Syberia 3 sont également au programme mais ils n’ont pas de date de sortie; du moins sur le site de Nintendo. Une liste pas très digeste, certes, mais elle a le mérite de donner un bon aperçu du catalogue 2017 de la Switch. La véritable question est désormais de savoir si celui-ci réussira dans les prochains mois à accueillir quelques gros blockbusters comme Call Of Duty, Battlefield, GTA, Destiny, Red Dead Redemption. . .

Comments are closed.