Accueil Jeux Vidéo Test : Battlefield 4 (PS4 – One)

Test : Battlefield 4 (PS4 – One)

La sortie de la PS4 et de la Xbox One cet hiver ont eu pour effet de multiplier les jeux cross-gen, c’est à dire des titres sortant à la fois sur PS3-360 et sur PS4-Xbox One. Si pour certains la seule différence se fait au niveau de la résolution d’image, pour d’autres, cela a permis de parfaire sa copie. Battlefield 4 en est le parfait exemple.

Note: Ce test est un complément de celui publié le 10 novembre. Cet article s’attarde sur l’apport de la next gen.

La course à la puissance, mais dans quel but? Pour son passage sur next-gen, Battlefield 4 réussit à proposer une expérience complète, proche de ce qui se fait sur PC. Certes, on retrouve le même contenu et le jeu garde ses tares, à savoir un épisode trop proche du précédent, mais on se plaît à le redécouvrir. Son solo reste toujours aussi anecdotique mais il est rehaussé par ses graphismes retravaillés : le jeu est plus fluide et plus net, les textures sont 3 crans au dessus et on dénote de nombreux détails autrefois absents sur PS3 et 360.

Mais c’est bien entendu son mode multijoueur qui reçoit tous les honneurs. La guerre virtuelle à 24 joueurs a ses défauts : celui de se retrouver parfois esseulé sur le champ de bataille. Heureusement, le gain de puissance de la PS4 et de la Xbox One permet de monter en gamme et l’affrontement de 64 joueurs en même temps, sans compter les commandants toujours aussi importants. Les maps s’adaptent à cet important changement : elles sont plus grandes, les objectifs plus nombreux tout comme les véhicules. Le résultat est assez impressionnant quand on combine tous les éléments, que ce soit l’ambiance visuelle avec certains effets imposants (le Levolution) ou le 32 vs 32. Le titre de DICE gagne alors nettement en intensité pour proposer la véritable expérience Battlefield et des combats complets sur terre, comme sur mer et dans les airs.

Passer de la PS3/360 vers la PS4/One dans le cadre de Battlefield 4 apporte donc une véritable plus value et un énorme confort de jeu, même si finalement BF4 ne demeure qu’une simple suite de BF3. On relèvera également qu’il est possible, lors du premier lancement du jeu, de migrer ses stats d’une console à une autre (PS3 vers PS4; 360 vers One) afin de ne pas perdre ses précieuses heures passées à débloquer une partie de l’arsenal, et qu’EA et DICE ont déployé de gros patchs afin de résoudre les nombreux crashes du jeu. Coup de chance -ou problème entièrement résolu-, à part une très vilaine chûte de frame-rate en multi, nous n’avons eu aucun souci notable pendant le test du jeu. A voir sur le long terme.

Battlefield 4 est développé par DICE et édité par Electronic Arts. Jeu sorti le 31 octobre sur PC, PlayStation 3 et Xbox 360; le 22 novembre sur Xbox One et le 29 novembre sur PlayStation 4. PEGI 18. Jeu testé sur PS4.

Laisser un commentaire