Accueil Jeux Vidéo Amazon – CryEngine (Crytek) : une affaire à 60 millions ?

Amazon – CryEngine (Crytek) : une affaire à 60 millions ?

PARTAGER

Amazon et Crytek seraient parvenus à un accord à hauteur de 60 millions de dollars pour l’utilisation du CryEngine.

Suite aux révélations fracassantes de GameStar.de qui dévoilait en juin 2014 la très mauvaise santé économique de Crytek, Avni Yerli, dirigeant de la société allemande, se déclarait confiant en l’avenir et indiquait qu’un juteux contrat était sur le point d’être signé et accessoirement de sauver l’entreprise. Depuis cette date, Crytek la joue discret. Le studio est toujours en vie, le développement d’Homefront : The Revolution est maintenant entre les mains de Deep Silver, et un accord de plusieurs millions de dollars a bien été passé avec une mystérieuse société.

Selon les informations de Kotaku, l’heureux élu se nommerait Amazon. Le géant du net aurait déboursé entre 50 et 70 millions de dollars afin d’utiliser le CryEngine de Crytek, un moteur très puissant aperçu sur des jeux comme Crysis 3, les impressionnants Star Citizen et Ryse, ou encore le récent Evolve. Comme le rapporte le blog américain, les intentions d’Amazon avec le CryEngine ne sont pas encore claires; le revendeur en ligne pourrait s’en servir pour bâtir ses prochaines productions ou bien pour créer son propre moteur de jeu.

Si ces informations étaient avérées, Amazon ferait alors un pas supplémentaire vers le marché du jeu vidéo. La puissante firme américaine a ainsi racheté en février 2014 Double Helix (Killer Instinct Xbox One) puis s’est offert en août Twitch, tandis que Kim Swift (Left4Dead, Portal) et Clint Hocking (ex-Ubisoft) ont intégré Amazon Games Studios. Au printemps 2014, Amazon a aussi lancé sa Fire TV, une box destinée au marché américain livrée avec une manette de jeu et des titres exclusifs. Mais malgré de jolis arguments, la Fire TV n’a pas bousculé le secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here