Home Blog

PS5: le poids des premiers jeux PS5 révélé, dont Spider-Man

La taille de certains jeux PS5 a été dévoilée par Sony sur son site officiel. Et oui, le poids de ces futures productions sera supérieur à ce que l’on connait sur PS4.

La PlayStation 5 sera équipée d’un SSD de 825Go. Une partie sera sans doute allouée au système; il faudra donc compter sur un espace de stockage légèrement moindre.

On l’a vu sur PS4: les jeux étaient très lourds. On tourne généralement autour des 30 à 50Go. Des titres comme Call Of Duty: Warzone, The Last Of Us: Part II ou encore Red Dead Redemption 2 prenaient quant à eux près de 80 ou 100Go sur le disque dur. Sur PS5, le poids des jeux devrait également être assez costaud.

La taille des fichiers de Spider-Man: Miles Morales et de Demon’s Souls PS5 sont connues

PlayStation a mis à jour son site officiel et a laissé apparaître, en tout petit, la taille minimale que prendront Marvel’s Spider-Man: Miles Morales et le remake de Demon’s Souls. Il s’agit probablement de la même indication que l’on verra au dos des boîtes de jeux PS5.

Le poids de Demon’s Souls sera de 66Go, ce qui nous donne là un joli bébé. Spider-Man Miles Morales prendra quant à lui 50Go sur PS5. Mais attention, si vous prenez l’édition Ultimate, qui comprend en plus le remaster de Spider-Man (2018), alors le poids du fichier total sera de 105Go.

Grosso modo, cela signifie que sur PS5, Demon’s Souls et Marvel’s Spider-Man: Miles Morales – Ultimate Edition prendront à eux deux près de 20% du SSD. On rappelle qu’il est toujours possible de faire de la place en supprimant des jeux. De même, on pourra augmenter l’espace de stockage via un second SSD NVMe. Le prix de cet accessoire PS5 n’a toutefois pas encore été communiqué.

Si on compare avec la concurrence, la Xbox Series X aura un SSD de 1To. La Xbox Series S aura quant à elle 500Go pour stocker des jeux. Que ce soit chez Sony ou Microsoft, il faudra donc fréquemment faire des choix.

Michel Ancel (Rayman, BG&E) met fin à sa carrière dans le jeu vidéo

Clap de fin pour Michel Ancel. L’ancienne figure d’Ubisoft, créateur de Rayman et Beyond Good & Evil, a décidé de mettre un terme à sa carrière et d’arrêter le jeu vidéo.

C’est une annonce à laquelle on ne s’attendait pas. Aujourd’hui, Michel Ancel, via Instagram, a officiellement révélé qu’il arrêtait le jeu vidéo. A la place, il souhaite désormais se consacrer pleinement à sa passion pour la nature.

Avec plus de 30 ans de carrière, Michel Ancel est l’un des visages du jeu vidéo français. Il est principalement connu pour avoir créé il y a tout juste 25 ans Rayman, l’un des ambassadeurs d’Ubisoft. Le franco-monégasque a d’ailleurs fait l’essentiel de sa vie chez cet éditeur.

Michel Ancel a commencé à programmer vers l’âge de 14 ans chez lui, à Montpellier. Après avoir participé à un petit concours d’animation à la fin des années 80, il reçut un coup de fil de la part d’Ubisoft, et c’est ainsi que la belle histoire commença.

Outre Rayman et les terribles Lapins Crétins, Michel Ancel est aussi responsable du jeu vidéo King Kong, sorti il y a 15 ans, en collaboration avec Peter Jackson, le réalisateur du film. Et Michel Ancel, c’est aussi Beyond Good & Evil. Ce dernier est apparu en 2003 et n’a pas connu un grand succès commercial. Malgré tout, Ubisoft a accepté de financer une suite, actuellement en développement.

Avec le départ de Michel Ancel, quel avenir pour WiLD et Beyond Good & Evil 2?

Aux dernières nouvelles, Michel Ancel travaillait sur deux jeux. Le premier est WiLD, conçu par Wildsheep, une équipe indépendante à Montpellier, avec Sony comme éditeur. Ce titre a été annoncé en 2014 et n’est toujours pas sorti.

Le second jeu de Michel Ancel est Beyond Good & Evil 2, notamment développé par les équipes montpelliéraines d’Ubisoft. Ce jeu n’a pas encore de date de sortie mais a été vu à plusieurs reprises depuis son officialisation en 2017.

Dans son message sur Instagram, Michel Ancel se veut rassurant. Il précise que le développement de chacun de ces jeux suit son cours, et que tout se passe très bien. Il ne sera plus à la direction de ces projets mais cela fait depuis plusieurs mois que les deux équipes sont autonomes, indique-t-il.

La PS5 ne sera pas rétrocompatible avec toutes les PlayStation

A la question « La PS5 peut-elle lire les jeux des anciennes consoles PlayStation?« , la réponse est oui et non. On vous explique tout.

La PlayStation 5 sortira officiellement en France le 19 novembre 2020. Si on achète une console next-gen, c’est avant tout pour jouer à ses futurs jeux. Après tout, la PS5 sera très puissante, son SSD promet des temps de chargement très rapides et sa manette DualSense doit offrir de nouvelles sensations.

Il y a toutefois de nombreuses personnes qui souhaitent continuer à leurs anciens jeux. Bonne nouvelle: la PlayStation 5 sera rétrocompatible avec 99% des productions sorties sur PS4. C’est plutôt une bonne nouvelle à une époque où les jeux en ligne et autres jeux-services sont légion.

En revanche, la PS5 ne lira pas les jeux des anciennes PlayStation. Cela signifie qu’insérer un disque PS1, PS2 ou PS3 affichera à l’écran un message d’erreur. L’information a été rendue officielle par Jim Ryan, le dirigeant de Sony Interactive Entertainment, auprès du magazine japonais Famitsu.

Rappelons toutefois que sur le PlayStation Store, on retrouve pas mal de rééditions de jeux PS2 pleinement compatibles avec la PS4. Et dans le même genre, le PSNOW possède au sein de son catalogue un grand nombre de jeux PS3. Il faut toutefois accepter de passer par le Cloud Gaming, ce qui implique un petit lag. Sur certains titres, ça peut être gênant.

Consoles PlayStation et rétrocompatibilité

La PlayStation 4, sortie en 2013, était la première console de salon Sony à ne pas être rétrocompatible. La PS2 pouvait ainsi lire tous les titres sortis sur la première PlayStation. Le cas PS3 est un peu plus compliqué. Les premiers modèles pouvaient lire les jeux PS2, les suivants, non. La rétrocompatibilité avait été supprimée afin de faire baisser les coûts de production.

La PlayStation 5 renouera donc avec les anciennes traditions. Précisons toutefois que la PS5 Digital Edition ne pourra pas lire les disques de jeux PS4… car elle n’a pas de lecteur optique. Cela peut sembler évident, mais le rappeler ne coûte rien. Et bien sûr, la PS5 Digital Edition lira les jeux PS4 s’ils sont en dématérialisé.

Au cours de ces derniers jours, Sony a notamment annoncé les exclusivités qui accompagneront le lancement de la PS5, un nouveau God Of War, et le prix et la date de sortie de cette console. Quant à Microsoft, il continue de vouloir révolutionner le marché à travers son Game Pass et ses Xbox Series X|S.

PS5: 3 erreurs de communication par Sony qui surprennent

C’est ce que l’on appelle une communication maladroite. Si la conférence PlayStation 5 contenait de solides annonces, on se rend compte que Sony a en fait souvent manqué de clarté, quitte à revenir sur d’anciennes promesses.

Pourquoi avoir tardé à évoquer les jeux de lancement?

Si une personne a uniquement regardé la conférence PlayStation 5 d’hier soir, il lui manquera alors de précieuses informations. Parmi elles, les jeux de lancement. Connaître la date de sortie et le prix d’une console, c’est bien. Savoir avec quels jeux on jouera, c’est mieux.

Il aura fallu attendre le communiqué officiel, plusieurs longues minutes après cet événement, pour découvrir les jeux édités par Sony au lancement de la PS5. On en compte cinq : Destruction All Stars, Sackboy A Big Adventure, le remake de Demon’s Souls, Marvel’s Spider-Man: Miles Morales et Astro’s Playroom qui sera déjà pré-installé sur toutes les PS5.

Chose curieuse, Sony semble vouloir garder ses secrets le plus longtemps possible. Ainsi, la très jolie séquence de gameplay de Spider-Man : Miles Morales n’indique aucune date de sortie. A la fin du trailer, on parle d’un vague fin 2020, et il en va de même pour la description officielle de la vidéo. Pourquoi cacher que ce sera le 19 novembre en France? Mystère.

Un jeu de lancement inconnu, un autre absent de la conférence

On ignore si Sony tiendra un autre gros événement dédié à sa PlayStation 5 dans les prochains jours. On l’espère un peu puisque certains jeux restent mystérieux. C’est plutôt gênants puisqu’ils seront disponibles d’ici deux mois.

En matière de jeux de lancement, on a longuement vu Marvel’s Spider-Man: Miles Morales et Demon’s Souls. En revanche, on a aucune idée de ce qu’est Destruction All Stars. C’est un titre multijoueur que l’on a rapidement aperçu en juin dernier à travers une simple cinématique.

C’est un titre qui sera tout de même vendu 80€ chez nous. Ce n’est donc pas un petit jeu. Et pour le moment, on ne sait pas grand chose à son sujet. Dans le même genre, il est surprenant que Sackboy ne voit pas revenu faire un petit coucou. Certes, lui aussi était présent en juin. Et avec du gameplay en plus. Mais ne pas le faire réapparaître hier donne l’impression qu’il a été mis sur la touche.

Destruction All Stars veut proposer de l’action au sol et en voiture
Sony va continuer à développer des exclusivités sur PS4

En mai dernier, Jim Ryan, le patron de Sony Interactive Entertainment, déclarait croire aux générations de consoles. « Nous pensons qu’il est temps d’offrir à la communauté PlayStation quelque chose de nouveau, quelque chose de différent qui soit uniquement possible sur PS5.« 

On a finalement appris hier qu’au moins trois jeux exclusifs à la PS5 seront également sur PS4. Il s’agit de Marvel’s Spider-Man: Miles Morales, Sackboy A Big Adventure et, plus surprenant, Horizon: Forbidden West.

Produire des jeux cross-gen, ce n’est pas si grave. Le problème est que ces titres ne peuvent profiter pleinement des capacités des consoles next-gen. La PS4 et la PS5 sont deux consoles différentes. Un simple SSD est un véritable game changer. On ne parle pas uniquement des temps de chargement (beaucoup) plus courts mais aussi d’une nouvelle philosophie de design. Mark Cerny l’avait dit lui même lors de l’événement Road To PS5.

Horizon 2 sera aussi sur PS4.

Ce petit mensonge est étrange. On ne comprend pas pourquoi Sony a agi ainsi et a caché que plusieurs de ses jeux seront aussi sur PS4.

Il y a de fortes chance que les prochains Spider-Man, Sackboy et Horizon soient sublimes. Mais on saura au fond de nous que la PS5 est capable de faire mieux; ces productions seront forcément un peu freinées par la PS4. Il existe toutefois une possibilité pour que ces jeux soient d’abord conçus sur PS5 puis portés sur PS4. Si c’est le cas, ça pourrait faire des dégâts. Il y a quelques années, les versions PS3/360 de Watch Dogs et L’Ombre du Mordor n’étaient clairement pas au niveau, par exemple.

Enfin, il est évident qu’avec une telle annonce, la PS5 perd alors de son attrait à court terme. Cela dit, ça ne semble pas gêner les joueurs puisque la PlayStation 5 est déjà en rupture de stock. Précisons toutefois qu’on a aucune idée du nombre de consoles qui a été mis en vente.

Bonus: Les jeux sur PS5 seront plus chers, mais ça, c’était attendu

La plupart des jeux édités par Sony sur PlayStation 5 coûteront 80€. Ce n’est pas surprenant. A chaque génération, les prix augmentent. Ce n’était toutefois pas le cas sur PS4 où les jeux avaient le même tarif que sur PS3. Pourtant, les coûts de développement ont explosé, notamment parce que les jeux ont énormément gagné en contenu. Il suffit de comparer Uncharted: Drake’s Fortune (PS3; 2007) avec Uncharted 4: A Thief’s End (PS4; 2016). Le premier cité se termine en moins de 8h. Le second en revanche dure plus de 15 heures et est sorti avec un gros mode multijoueur.

Pour lutter contre ces coûts de développement en hausse, les éditeurs ont souvent eu recours à diverses stratégies. On a ainsi vu une multiplication des éditions limitées, ce qui permettait d’augmenter le prix des jeux de manière incognito. Les micro-transactions ont également envahi pas mal de productions.

Donc oui, sans même évoquer l’inflation, ce nouveau prix des jeux PS5 était attendu. On ne sait pas si cela signifie la fin des micro-transactions; c’est sans doute faire preuve de naïveté. En revanche, on rappellera que de nombreux revendeurs n’ont jamais appliqué un tarif de 69,90€ pour les jeux PS4 et qu’au bout de quelques mois, les prix ont tendance à chuter sur le PlayStation Store.

PS5: liste des exclusivités présentes au lancement et prix des jeux

Sony aura attendu la fin de sa conférence PlayStation 5 pour révéler les jeux qui seront disponibles au lancement de cette console next-gen.

Le constructeur japonais aime bien être clair. Pourtant, avec ce showcase PS5, il a été imprécis. Il aura fallu attendre le communiqué officiel, paru plusieurs minutes après l’événement, pour avoir toutes les informations essentielles. Et désormais, on peut enfin répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la PlayStation 5.

Quand sort la PlayStation 5?

Il y a deux date de sortie. Ce sera le 12 novembre sur le continent américain, en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Corée et au Japon. Puis le 19 novembre en Europe, dont la France, et les autres pays.

Deux dates pour une même console, ce n’est pas étonnant. Avec la PS4, ça avait été la même (15 novembre 2013 aux Etats-Unis, 29 novembre 2013 chez nous)

Quel prix pour la PlayStation 5?

Là encore, il y en a deux. La PlayStation 5 coûtera 499€ pour le modèle classique. La Digital Edition, c’est-à-dire sans lecteur optique, aura pour prix 399€.

Quels seront les exclusivités PS5 disponibles au lancement?

Sony dégainera 5 jeux exclusifs à la PlayStation 5 pour le lancement de cette machine. Il s’agit de Astro’s Playroom (pré-installé sur toutes les consoles), Demon’s Souls, Destruction All Stars, Sackboy a Big Adventure, et Marvel’s Spider-Man: Miles Morales.

A noter que Marvel’s Spider-Man: Miles Morales sera aussi disponible en Ultimate Edition. Celle-ci comprendra le spin-off et un remaster du jeu de 2018.

Combien coûteront les jeux PlayStation 5 édités par Sony?

Les prix des jeux augmenteront sur PlayStation 5. Astro’s Playroom sera gratuit. En revanche, Demon’s Souls et Destruction All Star coûteront 79,99€. Il en sera de même pour l’édition Ultimate de Spider-Man Miles Morales. Ce spin-off seul sera toutefois au prix de 59€.

Quant à Sackboy A Big Adventure, il a hérité d’un tarif situé à 69€.

Quels jeux en provenance des éditeurs tiers pour le lancement de la PlayStation 5?

Rien n’a été encore confirmé. La logique serait qu’on ait à peu près les mêmes jeux que sur Xbox Series X|S, à savoir: Destiny 2 Au delà de la Lumière, Watch Dogs Legion, DiRT 5, Assassin’s Creed Valhalla, Call Of Duty Black Ops Cold War et Cyberpunk 2077

Quels accessoires au lancement de la PS5 et à quel prix?

Chaque pack PS5 sera livré avec une DualSense, soyez rassuré. Si vous désirez en acquérir une seconde, cela vous coûtera 69€. Une station de rechargement sera également mis en vente au prix de 29€. Sinon, ce sera avec un câble USB-C directement branché à la PS5.

Le casque Pulse 3D vaudra 99€. La caméra (1080p) sera quant à elle à 59€. Enfin, la télécommande sera à 29€.

Quels jeux PS5 sera aussi sur PS4, finalement?

Sony croit aux générations, mais pas trop. Il a ainsi confirmé que trois jeux PS5 seront aussi sur PS4. Il s’agit de Marvel’s Spider-Man Miles Morales, Sackboy a Big Adventure et Horizon: Forbidden West.

Chacun de ces titres seront optimisés sur PS5 mais seront quand même disponible sur PS4. Et bien sûr, chacune des versions PS4 permettront de passer ensuite à l’édition PS5 gratuitement.

Qu’est-ce que la Collection PlayStation Plus sur PS5? Quels jeux sont inclus dans cet offre?

Tous les abonnés au PlayStation Plus pourront, sur PlayStation 5, profiter librement de 18 jeux PS4. C’est un nouvel avantage pour les utilisateurs de ce service payant. Bizarrement, les joueurs PS4 n’y auront pas droit.

Les jeux concernés par cette offre sont:

  1. Uncharted 4: A Thief’s End
  2. InFamous: Second Son
  3. Monster Hunter World
  4. Final Fantasy XV
  5. Mortal Kombat X
  6. Fallout 4
  7. God of War
  8. Last of Us Remastered
  9. Persona 5
  10. Detroit: Become Human
  11. Bloodborne
  12. Until Dawn
  13. Battlefield 1
  14. Days Gone
  15. The Last Guardian
  16. Ratchet & Clank
  17. Batman: Arkham Knight
  18. RESIDENT EVIL 7

PlayStation 5: Prix, date de sortie, GOW PS5 annoncé, FFXVI en exclu

Sony a enfin révélé le prix et la date de sortie de la PlayStation 5, en plus de nouvelles exclusivités et des détails sur des jeux très attendus.

Comment contre-attaquer face au Game Pass, l’atout charme des Xbox Series X|S? Tout simplement avec des jeux qui ne seront jamais sur ce service, car exclusifs aux machines PlayStation.

Au cours de ce showcase de près de 45 minutes, Sony a voulu frappé fort. Il l’a même fait d’entrée avec Final Fantasy XVI. C’est bien le jeu de Square Enix qui a ouvert le bal, lui qui n’existait alors qu’à l’état de rumeur. Aux commandes, on retrouve bien les équipes qui ont sauvé FF XIV. Ça se voit d’ailleurs au niveau de la direction artistique. Et oui, c’est bien une exclusivité (temporaire?) PlayStation sur console. En revanche, il faut bien dire que techniquement et visuellement, on s’attendait un peu à mieux.

Après, le rythme a été plus lent. Sony a plutôt fait confiance aux studios partenaires. On retrouvait quelques exclusivités temporaires (Deathloop) et quelques annonces en exclusivité (Harry Potter), même si ce sont des jeux multiplateformes. L’important pour Sony, c’est que les gens identifient chacun de ces titres à l’univers PlayStation. On parle quand même de Final Fantasy, Resident Evil, Call Of Duty ou encore Fortnite. Ces titres seront disponibles partout, mais ils sont historiquement associés à la marque japonaise. Et à leur sortie, on peut s’attendre à divers accords marketing.

Le clou du spectacle est bien sûr intervenu à la fin. Sony a d’abord lâché le prix de sa console: La PS5 coûtera 499€ avec lecteur optique, ou 399€ sans. Elle sortira le 19 novembre en France, et sept jours plus tôt sur le territoire américain.

Le constructeur japonais a également souhaité rendre son PlayStation Plus davantage compétitif: tous les abonnés à ce service auront, sur PS5, un libre accès à 18 jeux PS4 dont Battlefield 1, Persona 5, Monster Hunter World ou Days Gone.

Enfin, il a dévoilé un teaser pour God Of War Ragnarok. Ça sortira en 2021. Cela signifie que l’an prochain, la PlayStation 5 accueillera à la fois la suite de Horizon Zero Dawn et celle de God Of War. C’est colossal. Et à ce petite liste, il faut sans doute rajouter Ratchet & Clank Rift Apart et Gran Turismo 7. La première année de la PlayStation 5 s’annonce très séduisante.

On s’étonnera toute de même que cette conférence ait fait l’impasse sur plusieurs points importants. On pense par exemple à l’interface de la PS5 ou le mystérieux bouton Create de la DualSense. De même, il a tardé à annoncer les jeux présents au lancement de la machine. On sait désormais qu’il y aura notamment 5 titres édités par Sony : Astro’s Playroom, Demon’s Souls, Spider-Man Miles Morales, Destruction All-Stars et Sackboy a Big Adventure.

C’est un line-up intéressant, mais Sony est revenu sur ses propos. Le Japonais a longtemps dit qu’il croyait aux cycles, aux changements de génération. Finalement, il fait marche arrière. C’est ainsi que Marvel’s Spider-Man Miles Morales et Sackboy seront également sur PlayStation 4. Plus surprenant: Horizon Forbidden West sera lui aussi cross-gen. La transition PS4 – PS5 se fera alors tout en douceur… peut-être pour rentabiliser au mieux des projets extrêmement coûteux.

Final Fantasy XVI : Awakening annoncé avec une longue vidéo de gameplay

Voici la première bande-annonce de FFXVI. Le jeu n’a pas de date de sortie et Square Enix assure qu’il en dira davantage l’an prochain. Bref, ça sent le jeu pour 2022, au mieux.

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales dévoile son gameplay

Situé un an après les événements du premier épisode, Marvel’s Spider-Man Miles Morales sera dans lignée du jeu de 2018. On retrouve ce gameplay très vif, avec des combats à la Batman Arkham, et pas mal de séquences impressionnantes.

Marvel’s Spider-Man: Miles Morales sera LE gros jeu PS5 de cette fin d’année, celui qui aura pour mission de propulser cette console next-gen au sommet des charts. Cela dit, il sera aussi disponible sur PS4.

Il en coûtera 50€ pour ce spin-off. Les possesseurs de la version PS4 pourront gratuitement accéder à l’édition PS5, une fois cette console acquise. Et pour ceux qui n’ont jamais fait le premier épisode, une édition Ultimate de Miles Morales sera proposée sur PS5 au prix de 80€. Elle comprendra ce spin-off et un remaster de Marvel’s Spider-Man.

Hogwarts Legacy enfin annoncé

En fuite depuis plus d’un an, Hogwarts Legacy a enfin été révélé par Warner Bros. Cette aventure se déroulera dans l’école du même nom, au XIXè siècle. Cela signifie qu’il faudra créer sa propre légende, bien loin des Harry Potter et autre Dumbledore.

Call Of Duty: Black Ops – Cold War montre son mode solo

Les Call Of Duty sont connus pour leur mode campagne explosive, et Black Ops Cold War ne fera pas exception à la règle. On notera surtout de très bons bruitages même si les armes manquent encore un peu d’impact. Et bonne nouvelle, sur PS4, le mode multi pourra être essayé tout ce week-end.

Demon’s Souls, celui par qui tout a commencé

Selon Demon’s Souls sera disponible dès le lancement de la PlayStation 5. Il s’agit du remake du jeu sorti en 2009, celui qui a lancé la mode mortelle des Souls. A noter que seule une version PS5 est au programme. La mention « PC » à la fin du trailer —maintenant retiré de la chaîne officielle PlayStation— était une erreur semble-t-il.

Teaser vidéo de God Of War Ragnarok

Un simple teaser avec aucune image de gameplay. On a revanche une date ou plutôt une année: 2021. Cela tend à signifier que le jeu aura eu trois ans de développement.

Mais aussi…:

  • Nouveau trailer pour Oddworld Soulstorm
  • Deuxième bande-annonce pour Resident Evil Village, aka RE8
  • Vidéo inédite de Deathloop, par les créateur de Dishonored, un jeu maintenant attendu pour printemps 2021
  • Un nouveau Five Nights At Freddy’s est en développement
  • Fortnite sera disponible sur PlayStation 5 et sera, ô surprise, plus joli
  • Devil May Cry 5 : Special Edition a bien sûr été confirmé. Ça sort en même temps que la PS5, et ça peut se jouer à 120FPS, ou moins, selon les effets activés.

Splinter Cell: Ubisoft annonce un nouveau jeu… en VR

Ubisoft a révélé un nouveau Splinter Cell. Cet épisode sera uniquement jouable en réalité virtuelle.

Facebook tenait il y a quelques heures son Connect. Cet événement est dédié à la réalité virtuelle via sa branche Oculus, constructeur de casques et éditeur de jeux. Facebook croit beaucoup en la VR. Il multiplie les investissements et négocie des exclusivités.

C’est ainsi qu’Ubisoft a annoncé deux jeux pour Oculus VR. Le premier est un Assassin’s Creed. Le second est Splinter Cell. Il s’agira à chaque fois d’épisodes inédits et c’est tout ce que l’on sait pour le moment. Pardon.

Cela fait depuis un bon petit moment que la rumeur d’un retour de Sam Fisher en réalité virtuelle courait. Elle est donc confirmée. Pour rappel, une série TV Splinter Cell sur Netflix serait aussi en production. Quant à un épisode traditionnel sur consoles et PC, ça semble compliqué.

Les autres annonces importantes par Facebook et Oculus

Au cours de cette conférence Connect, Facebook a révélé l’Oculus Quest 2, un casque prenant la relève du premier modèle… et des Oculus Rift. Cet appareil est autonome: il n’a pas besoin d’un ordinateur pour fonctionner. Il embarque son propre processeur. En revanche, à l’avenir, pour obtenir de meilleurs graphismes, il sera possible de relier l’Oculus Quest 2 à son PC, via un câble Link.

L’Oculus Quest 2 sera lancé le 13 octobre au prix de 299 dollars. Il est plus léger que son prédécesseur, a un écran d’une meilleure résolution et nécessite un compte Facebook pour fonctionner. Et là, on parle d’un vrai compte Facebook avec son vrai nom.

Le 13 octobre, c’est aussi la date à laquelle Beat Saber se mettra officiellement au multijoueur. Chacun pourra danser avec ses amis ou des inconnus. Les avatars ont un look étrange et on ignore si cette mise à jour atterrira aussi sur PS4.

Autre jeu ayant hérité d’une date de sortie: l’impressionnant Medal of Honor – Above and Beyond. Ce sera le 11 décembre, avec notamment une sortie sur Steam.

Mais aussi…:
  • Un Spin Off 2089 pour Pistol Whip
  • Du gameplay pour Sniper Elite VR
  • Un remake pour Myst, la preuve en vidéo
  • Crytek continue de développer des jeux et a annoncé The Climb 2

Xbox Series X|S, Game Pass, xCloud: Microsoft peut-il tout révolutionner?

Entre la Xbox Series S, la Xbox Series X, le xCloud et le Game Pass, la stratégie next-gen de Microsoft est surprenante. Le constructeur américain vise très large. Il ambitionne de plaire à tout le monde. Et pour ça, il est prêt à tout révolutionner. Et à ce petit jeu là, personne ne peut dire s’il a raison d’attaquer sur tous les fronts.

Xbox Series X, Xbox Series S: c’est une première

Jamais un constructeur n’a dans le passé proposer au lancement deux consoles next-gen très différentes. Généralement, c’est une machine unique, ou bien quelques variantes liées aux capacités de stockages. Avec la Xbox Series S et la Xbox Series X, Microsoft innove. Ce sont bien deux modèles n’ayant pas les mêmes caractéristiques.

La Xbox Series X, c’est le haut de gamme. Il s’agit de la console la plus puissante du marché, dépassant même la PlayStation 5. Comparée à la Xbox Series S, elle a plus de RAM et un meilleur GPU. Enfin, la Xbox Series X est plus chère: elle coûtera 499€ à sa sortie.

La Xbox Series X, la console la plus puissante jamais conçue. Ou du moins, en 2020.

La Xbox Series S est un modèle entrée voire moyen de gamme. Elle dispose d’une solide puissance mais reste en retrait de la Xbox Series X. C’est aussi une console ne disposant d’aucun lecteur optique. Tout se fera en dématérialisé, ce qui est étrange. La XSS dispose en effet d’un faible espace de stockage: environ 500Go alors que la XSX hérite de 1To. Quant au prix, la Xbox Series S sera mise en vente à 299€.

Dès le 10 novembre, date de sortie des Xbox Series X|S, les consommateurs auront donc le choix entre deux modèles. Quel choix feront-ils? On ne sait pas. Comprendront-ils bien la différence entre ces deux consoles? Là encore, c’est l’inconnu. Quand on se renseigne un peu, la Xbox Series X est bien sûr la plus intéressante grâce à sa puissance et son lecteur de disque. Mais elle est surtout 200€ plus chère. Et ça, ce n’est pas anodin.

Deux consoles pour une même expérience next-gen?

Trois cents euros pour de la next-gen, ce n’est vraiment pas cher. C’est grosso-modo le prix des consoles actuelles. S’acheter une Xbox Series S, c’est passer à la next-gen sans douleur. Certes, visuellement, ce ne sera pas ce qui se fera de mieux, mais ce sera l’assurance de jouer à tous les futurs jeux, en profitant par exemple d’un SSD. On rappelle que ce support de stockage offre notamment des temps de chargement très rapides.

Dans son tableau comparatif, Microsoft vise à expliquer la différence qu’il y aura entre la Xbox Series S et la Xbox Series X. La première citée vise le 1440p à 60FPS. La seconde essaiera de proposer de la 4K à 60FPS. En soi, chaque développeur est libre de viser les spec’ qu’il souhaite, que ce soit au niveau de la résolution ou de la framerate. Et si le 30FPS est si populaire sur console, pour faire simple, c’est parce qu’il permet de mettre le paquet sur les graphismes.

Le fait est que la Xbox Series X et la S seront vraiment différentes. Il n’existe encore aucun comparatif vidéo. Mais on sait d’ores et déjà que les jeux ne tourneront pas de la même manière. Gearbox a ainsi prévenu que la mise à jour de Borderlands 3 sur Xbox permettrait de jouer en 4K à 60FPS, uniquement sur la Series X. Sur la S, c’est l’inconnu.

Plusieurs développeurs ont réagi à la suite de l’annonce de la Xbox Series S. Et il y a de tout. Chez id Software, on confirme que cette machine fait mieux que les consoles actuelles, mais on aurait préféré plus de mémoire. Même son de cloche chez Remedy où il faudra faire des concessions, sans doute sur la résolution. Chez les créateurs de Trevor Saves The Universe, on ne comprend pas en revanche ce choix de proposer deux consoles distinctes.

Et n’oublions pas que les premiers jeux de la Xbox Series X|S seront aussi sur Xbox One, c’est-à-dire cross-gen. Ce doit être un vrai casse-tête d’optimisation.

Un lancement sans jeu marquant

Les Xbox Series X|S seront commercialisées le 10 novembre. C’est un lancement qui sera intéressant à suivre car auprès du grand public, il y aura sans doute une forme de confusion. Series X et Series S, ce n’est pas très parlant. Dire que l’une est plus puissante que l’autre, ça jette un froid sur la plus faible. Et on espère pour Microsoft que sur les étals, il n’y aura pas en plus des consoles Xbox One S et Xbox One X.

Le véritable souci que pourrait rencontrer Microsoft, c’est l’absence d’exclusivité forte. Gears Tactics, c’est sans doute un jeu très sympa’, mais ce n’est pas une killer-app. Même s’il n’a pas impressionné en juillet dernier, Halo: Infinite aurait fait beaucoup de bien à la Xbox Series X|S. Le fait est qu’il ne sera pas l’ambassadeur de cette machine. A la place, il va retourner en développement pendant plusieurs mois histoire de se faire beau.

En 2021, sur Xbox Series X|S, il y aura donc Halo et Forza MotorSport. C’est déjà un très joli line-up. Mais pour cette fin d’année 2020, il faudra se contenter des éditeurs tiers. C’est déjà pas mal puisque dans le tas, il y a Assassin’s Creed Valhalla, DIRT 5, Watch Dogs Legion ou Cyberpunk 2077. Ces jeux seront toutefois également disponibles sur PlayStation 5. Dès lors, la Xbox Series X|S risque de manquer de personnalité. A moins que la vérité soit ailleurs.

Le Game Pass reste le meilleur argument de la Xbox Series X|S

En fait, Microsoft n’a pas vraiment besoin d’exclusivité pour le lancement de la Xbox Series X|S. Bien sûr, ça aurait été mieux avec, mais en soi, le Xbox Game Pass suffit.

Le Xbox Game Pass, dans sa version Ultimate, c’est cet abonnement au prix de 12,99€ par mois. Ce service offre alors accès à un très large catalogue de (très bons) jeux sur PC et Xbox. Il inclut également l’abonnement au Xbox Live Gold —indispensable pour jouer en ligne— et du cloud gaming sur téléphones et tablettes Android.

Tous les jeux Xbox Game Studios arrivent Day 1 sur le Xbox Game Pass.

Mais ce n’est pas tout. Microsoft a aussi annoncé que le Xbox Game Pass intégrerait prochainement l’EA Play, sans surcoût. Le service d’Electronic Arts est une sorte de mini-concurrent au Game Pass, principalement constitué de jeux de l’éditeur américain. Ce ne sont pas les titres les plus récents, mais on retrouve les jeux de sport de l’an dernier, Battlefield V, Need For Speed Heat, Star Wars Battlefront II…

Cela signifie que pour le prix de deux jeux par an, chaque abonné aura accès à un immense catalogue de jeux Xbox, en provenance de différents éditeurs, dont EA. Et n’oublions pas que chaque exclusivité Microsoft arrive le jour même de sa sortie dans le Xbox Game Pass. Petit rappel: le constructeur américain possède une dizaine d’équipes.

Le Xbox Game Pass, c’est ce qui se rapproche le plus du Netflix du jeu vidéo. Il y a des productions un peu faible, mais il y a sans cesse des titres accrocheurs qui sont ajoutés. Sur Xbox, le Game Pass est presque devenu un indispensable… à condition de consommer énormément. Pour les joueurs très occasionnels, cet immense contenu peut effrayer.

A quoi joue Microsoft?

Game Pass, xCloud, Xbox Series X|S… Microsoft joue sur tous les tableaux. Dans ce genre de situation, il est alors normal que l’on assiste à des situations un peu étrange. Il y a ces deux consoles qui remettent en cause la notion même de next-gen. Cette volonté de miser davantage sur un catalogue de jeux plutôt que des titres précis. On peut aussi évoquer ces exclusivités qui sortent à la fois sur PC et consoles. Ou bien le xCloud qui permet de jouer à tout sur mobile. Dans cette situation, à quoi bon s’acheter une machine à 500€?

Microsoft veut en fait recruter des joueurs Xbox. Et qu’importe s’ils jouent sur PC, console ou mobile. Le constructeur américain vise ainsi très large. Il a les armes pour toucher le plus grand public possible. Son offre Xbox All Access va dans ce sens. Celle-ci permet de payer à crédit une console et le Game Pass. Pour la Xbox Series S, ce sera 25€/mois pendant deux ans.

En théorie, en mettant ses pions un peu partout, Microsoft a tout pour dominer, pour être le roi de la next-gen. Ce n’est pas si simple. Le marché du jeu vidéo est compliqué, étrange, curieux. Microsoft, Sony et Nintendo avancent à leur rythme. Ce sont des concurrents, mais comme le dit si bien GamesIndustry, nous sommes dans une situation où chacun pourrait finir gagnant.

Après tout, Nintendo continue de miser sur Mario et ça cartonne. La Switch va encore connaître un immense succès en cette fin d’année. Avec la PlayStation 5, Sony a une approche très traditionnelle des consoles, voire rassurante. L’expérience PlayStation, c’est notamment des exclusivités de choix. Dans la fenêtre de lancement de la PS5, on devrait retrouver Marvel’s Spider-Man Miles Morales et Ratchet & Clank Rift Apart, de quoi assurer de belles ventes.

Quand on fait le bilan, Microsoft mise tout sur le Xbox Game Pass. Pour ça, il est prêt à tout, quitte à accepter que ce service ne soit pas très rentable. Mais l’Américain vise le long terme. Tout ce qu’il a fait ces récentes années vont dans ce sens. La stratégie actuelle, aussi. Ces efforts paieront-ils? C’est la grande inconnue car le marché du jeu vidéo et ses consommateurs sont imprévisibles. On se rappelle qu’en 2013, beaucoup prévoyaient un échec des PS4 et Xbox One à cause du mobile. Et d’ici 2021, un nouvel acteur pourrait se lancer dans la bataille: Amazon. La guerre des consoles est un long feuilleton bourré de rebondissements qui ne prend jamais fin…

Fall Guys récréé à la perfection dans Dreams

Dreams continue de surprendre. Un utilisateur a ainsi recréé Fall Guys et c’est pour le moins bluffant.

On ne parle pas beaucoup de Dreams. Et Sony non plus. Difficile de dire si ce jeu a été un succès ou non. L’éditeur japonais n’a communiqué aucun chiffre de ventes. Dans cette situation, on serait alors tenté de dire que ce titre n’a pas très bien fonctionné. Dreams a toutefois une solide communauté. Elle reste sur le jeu car celui-ci offre des possibilités incroyables, et parce que Media Molecule, son développeur, le soutient parfaitement avec des mises à jour. Dreams s’est même mis à la VR ces derniers temps.

Quelques fois, quelques news sur Dreams arrivent à droite à gauche. C’est grâce à ses utilisateurs qui réalisent alors un coup de génie, à l’image de MrWooshie. Ce dernier a publié sur sa chaîne YouTube une reproduction à l’identique de Fall Guys. Cela va de l’écran d’accueil, du menu principal, au niveau des balançoires, sans oublier le temps de chargement.

Le créateur de Fall Guys dans Dreams ne souhaite pas rendre public sa création. Dommage.

Bien sûr, dans le détail, on se rend compte qu’il y a deux ou trois légers petits trucs qui ne vont pas. On pense par exemple à la vitesse de déplacement. Mais dans l’ensemble, ce qui est proposé là, c’est une création fidèle du jeu avec en bonus, une fin plutôt drôle.

Les outils de création de Dreams sont vraiment puissants. Chacun peut plus ou moins facilement créer un mini-jeu grâce à ce titre. Et pour ça, nul besoin de savoir coder. En revanche, il est évident que l’intérêt ludique du jeu est moindre si on refuse de se mettre dans la peau d’un designer.

PS5: des problèmes de production et un prix inférieur à la Xbox Series X?

Sony aurait revu à la baisse le stock de PlayStation 5 pour ces prochains mois. Quant au prix, cette console next-gen pourrait être moins chère que la Xbox Series X.

Vous reprendrez bien une louche de rumeurs au sujet de la PS5, non? Les informations qui suivent nous viennent de Bloomberg, un média plutôt sérieux. Se fiant à diverses sources, le site américain affirme que Sony rencontrerait des difficultés à produire autant de PS5 que prévu.

On va résumer cette affaire le plus simplement possible. En avril dernier, Bloomberg indiquait que Sony produirait 5 à 6 millions de PS5 d’ici le 31 mars 2021. A titre de comparaison, pour les six premiers mois de la PS4, le Japonais avait réussi à en sortir 7,5 millions des usines.

En juillet, toujours chez Bloomberg, on apprenait que Sony comptait finalement doubler sa production de PS5 avec notamment 10 millions de consoles d’ici Noël. Cela était justifié par la crise sanitaire actuelle qui fait que les gens restent davantage chez eux.

Et cette nuit, le média américain a écrit que Sony ne pourrait finalement sortir que 11 millions de consoles au 31 mars 2021 au lieu des 15 millions prévues cet été. Cette baisse serait liée aux difficultés à produire en masse le processeur graphique. A l’heure actuelle, le rendement ne serait pas encore optimal et l’objectif des 15 millions de consoles ne pourrait donc pas être atteint. MAJ: Sony dément avoir modifié ses plans mais refuse de dire combien de PS5 seront produites ces prochains mois.

Il ne faut pas confondre ventes et capacités de production. On parle bien là du nombre de consoles sortant directement des usines. De même, si on analyse la situation de manière globale, il y aura plus de PS5 qu’il n’y avait de PS4. En revanche, il y une chose que l’on ignore: la demande.

En parallèle, un analyste de Bloomberg s’est risqué à prédire le prix des PlayStation 5. Ou plutôt, il a livré son estimation la plus basse. Selon Masahiro Wakasugi, Intelligence Analyst, ce sera au mieux 399€ pour la Digital Edition, et 449€ pour la PS5 avec lecteur optique.

Ce qu’il faut retenir, c’est que grosso modo, ce sera entre 400 et 500€. Pour rappel, le 10 novembre, Microsoft lancera la Xbox Series S à 299€ et la Xbox Series X à 499€. Et ce mercredi, Sony tiendra une conférence entièrement dédiée à la PlayStation 5

Suivez Nous

456,326FansLike
68,259FollowersFollow
332,983FollowersFollow
9,240SubscribersSubscribe