Accueil Jeux Vidéo Fortnite Battle Royale est (malgré tout) un coup de génie

Fortnite Battle Royale est (malgré tout) un coup de génie

PARTAGER
Avec Fortnite Battle Royale, Epic Games a réussi un coup de maître

La sortie de Fortnite Battle Royale a suscité quelques polémiques. Les créateurs de PlayerUnknown’s Battlegrounds ont ainsi vu d’un mauvais oeil l’arrivée de ce concurrent. Epic Games a en effet pris tout le monde de court et a réalisé un coup de maître.

Depuis sa sortie, PlayerUnknown’s Battlegrounds affole les compteurs. Certaines personnes estimaient que ce jeu de survie se vendrait à 200 000 ou 300 000 unités. Brendan Green, le créateur du jeu, avait quant à lui misé sur un million d’exemplaire en l’espace d’un mois. C’est d’ailleurs ce qu’il avait dit aux dirigeants de Bluehole au moment de passer son entretien. Ce million a été atteint en l’espace de deux semaines. Six mois plus tard, on s’approche des 13 millions de ventes et PlayerUnknown’s Battlegrounds est devenu le titre le plus joué sur Steam. Au moment d’écrire ces lignes, plus d’un million de personnes y jouent actuellement sur la plateforme de Valve; en deuxième position, on retrouve un certain DOTA 2 qui fait presque deux fois moins.

Avec un tel succès —il a sans doute rapporté plus de 200 millions d’euros—, il est normal que la concurrence se penche sur le sujet et cette mode Battle Royale. Il y a ainsi des jeux mobiles, GTA Online propose un mode dans le même style… Et puis il y a Fortnite.

Connu pour son travail sur Unreal Tournament, la trilogie Gears Of War ou tout simplement son moteur Unreal Engine, Epic Games a quelque peu changé de stratégie ces dernières années. La firme américaine a ainsi revendu la licence Gears Of War à Microsoft et s’est concentré sur les Games As A Service. Epic Games souhaite prendre moins de risques et se pencher sur ce qui marche. Paragon est un MOBA tourné vers l’action. Fortnite est quant à lui un jeu clairement inspiré de Minecraft. Certains diront qu’il est un peu tard pour concurrencer le jeu de Notch, mais le fait est que le développement de ce titre a pris pas mal de temps. Fortnite a en effet été annoncé en 2011. Il est actuellement en accès anticipé payant puis passera free-to-play en 2018.

Dans Fortnite, on déniche des ressources, on construit des abris, on pose des pièges, puis on affronte des ennemis. Un vrai mélange de Minecraft et d’un Tower Defense. Le concept plaît. Quelques heures après son lancement en juillet dernier, Epic Games annonçait 500 000 ventes. A la mi-août, le million était atteint. Dans une interview à Venturebeat, Tim Sweeney, CEO d’Epic, indiquait alors que Fortnite était en passe de devenir le plus grand succès de la compagnie. C’est-à-dire un titre capable de générer plus d’argent qu’un Gears Of War, donc.

Le 12 septembre, Epic Games a officialisé Fortnite Battle Royale. Il s’agit ni plus ni moins d’un mode PvP largement inspiré de PlayerUnknown’s Battleground. Au moment de décrire le jeu sur le PlayStation Blog, Epic cite d’ailleurs sans hésiter PUBG. Bref, la firme américaine assume complètement.

Fortnite Battle Royale est sorti le 26 septembre sur PC, PS4 et Xbox One. Contrairement au Fortnite classique, il est directement disponible en Free-To-Play; il n’y a pas d’accès anticipé payant. Fortnite Battle Royale est exactement ce à quoi on peut s’attendre. Cent joueurs sont parachutés sur une grande île bourrée de bâtiments plus ou moins imposants. Les collines bouchent la vue, offrant un peu de répit aux survivants et soulageant au passage le moteur. Il faut rapidement trouver des armes (pistolets, revolvers, fusils à pompe, fusils d’assaut, fusils sniper, lance-roquettes et grenades) pour se défendre ou éliminer ses petits camarades. Seul le dernier en vie sera déclaré vainqueur.

Il n’y a pas de véhicules dans Fortnite Battle Royale. Les déplacements se font à pieds et il faut sans cesse changer d’abris. Une vilaine tempête se forme dès le début de la partie. Plus le temps passe, plus elle grossit. Cela oblige chacun à bouger de sa cachette et ça maximise les rencontres mortelles.

Il est également possible de récolter des ressources. A l’aide d’une pioche géante, on dégomme arbres, voitures et bâtiments pour ensuite construire des escaliers, des murs ou des sols. Des pièges peuvent même être posés, mais il faut d’abord trouver des plans qui sont semble-t-il très rares.

Lors de l’annonce de Fortnite Battle Royale, les développeurs de PlayerUnknown’s Battleground ont rapidement réagi. Chang Han Kim, producteur de PUBG, s’est ainsi ému qu’Epic Games évoque explicitement son jeu pour faire la promotion de Fortnite Battle Royale, sans même avoir demandé l’avis ou l’autorisation du studio coréen. Le véritable problème est ailleurs. Il porte un nom tout simple et déjà connu: Epic Games. Avec PUBG, Bluehole utilise le moteur Unreal. Il travaille donc main dans la main avec la compagnie américaine et lui reverse au passage beaucoup de royalties liées au succès même du jeu. De ce fait, la concurrence entre PUBG et Fortnite n’est pas très saine et le travail abattu par Bluehole pourrait indirectement se retrouver dans Fortnite.

A notre connaissance, Epic Games n’a pas répondu publiquement aux déclarations de Chang Han Kim. Il faut dire que le studio américain est très occupé. En 24 heures, plus d’un million de personnes ont lancé Fortnite Battle Royale.

Cela confirme qu’Epic Games a eu un coup de génie. Il a su s’adapter et dégainer rapidement, ce qui a eu pour effet de contrecarrer les plans de tout le monde. Fortnite Battle Royale est jouable gratuitement. Il ne nécessite aucun jeu payant pour accéder à ce mode. Mais le plus fort est qu’il est déjà disponible sur PC et consoles (Xbox One et PlayStation 4). Tout le monde parle de PlayerUnknown’s Battlegrounds. Mais tout le monde ne peut pas jouer à PlayerUnknown’s Battlegrounds, contrairement à Fortnite qui est déjà multi-plateforme.

Cela ne signifie pas que PlayerUnknown’s Battleground va mourir. Au contraire, le jeu de Bluehole reste toujours aussi puissant à l’heure actuelle, sur PC. Mais désormais, PUBG n’est plus seul et son arrivé sur consoles sera moins événementielle. Car il n’aura plus pour lui cet effet de surprise et cet aspect nouveau, sans oublier le fait qu’il sera payant. La bonne nouvelle pour le studio coréen est cependant que le portage console avance assez rapidement. PUBG est ainsi attendu pour cette fin d’année sur Xbox One, et plus tard sur PS4. On ne devrait donc pas revivre le cas DayZ dont le développement est interminable.

Fort de cet excellent démarrage, Fortnite Battle Royale va continuer de grandir. Des options de personnalisation sont ainsi au programme. Cela devrait favoriser l’apparition de micro-transactions en tout genre. Le fait que cela ne soit pas disponible dès le lancement du jeu montre qu’Epic Games a d’abord souhaité sortir au plus vite son jeu pour bâtir une solide communauté. Désormais, il va vouloir monétiser son free-to-play, tout en répondant aux attentes des joueurs et en faisant face à un PUBG qui est bien décidé à gagner ce duel coûte que coûte.