Accueil Jeux Vidéo Oculus Rift : 699€, le juste prix?

Oculus Rift : 699€, le juste prix?

PARTAGER

En ouvrant mercredi soir les précommandes de son Oculus Rift, la firme américaine a révélé le prix de son casque de réalité virtuelle : ce sera 599 dollars aux Etats-Unis et 699€ pour la France à causes des taxes. Ce tarif étant beaucoup plus élevé que prévu, cette annonce a naturellement entrainé une vague de mécontentement chez les joueurs. Selon Palmer Luckey, fondateur d’Oculus, il s’agit pourtant du juste prix.

Il a longtemps été dit que le prix de l’Oculus Rift devrait tourner autour des 350 dollars. Mais la société de Palmer Luckey a finalement changé son fusil d’épaule et a avant tout souhaité privilégier la qualité, ce qui a inexorablement influé sur le prix. « Construire le meilleur casque de Réalité Virtuelle coûte beaucoup plus que simplement faire un bon casque » a ainsi résumé le jeune Américain à Polygon.

En étant le premier à sortir un véritable casque de réalité virtuelle, Oculus souhaite s’assurer que les consommateurs auront directement entre les mains —ou plutôt sur la tête— le meilleur casque possible. Dans une interview donnée à RoadToVR en septembre dernier, Palmer Luckey expliquait ainsi que le Rift était bien plus évolué d’une point de vue technologique que les DK1 et DK2, et ce dans le but de proposer une meilleure expérience. Interrogé alors sur le prix de ce futur produit, il répondait « je ne peux pas vous dire qu’il coûtera 350$ » avant d’assurer que « les gens seront heureux de ce qu’ils ont pour ce prix » car il s’agira du « meilleur casque de Réalité Virtuelle. » Comprendre : la qualité a un prix, à savoir 599 dollars ou 699 euros, sans les frais de port.

Depuis l’annonce du prix de l’Oculus Rift, on assiste à ce qui ressemble une levée de bouclier. Sur Twitter, Palmer Luckey a été obligé de préciser qu’il s’agissait d’un prix très raisonnable par rapport au produit en lui-même et que sa société Oculus ne faisait aucun bénéfice sur la vente du Rift. Il est également important de rappeler qu’une nouvelle technologie coûte toujours un certain prix lorsqu’elle débarque pour la première fois sur le marché. Les premiers lecteurs DVD et télévision en haute définition étaient ainsi très chers à l’époque. Si on compare le montant en dollars de l’Oculus Rift avec celui des consoles, ce casque de Réalité Virtuelle est aussi cher que la PlayStation 3 lors de son lancement et un peu moins onéreux que la Neo Geo. En tenant compte de l’inflation, le Rift coûte cependant 100$ de moins que la PS3 et est presque deux fois moins cher que la Neo Geo.

Contre plusieurs centaines d’euros, le Rift est livré avec un capteur, une manette Xbox One avec son adaptateur sans-fil ainsi que deux jeux : Lucky’s Tale et EVE : Valkyrie (en cas de précommande). L’une des solutions données par les internautes pour faire baisser le prix du package était d’enlever les éléments dits inutiles, à savoir la manette de Microsoft. Cette dernière ne coûte cependant presque rien selon Palmer Luckey et il en va de même pour les jeux offerts qui, on suppose, seront amortis avec les ventes réalisées sur la boutique en ligne d’Oculus. Le vrai coût est donc celui de ce concentré de technologie.

Si on compare l’Oculus Rift à des tablettes ou smartphones, on note qu’on se trouve dans la lignée des prix pratiqués par certains constructeurs. Ces appareils sont néanmois beaucoup plus complets que le Rift qui n’est finalement qu’un périphérique nécessitant en plus un puissant ordinateur pour fonctionner. La facture peut alors facilement monter bien au-delà du millier d’euros. Le site internet d’Oculus annonce ainsi que des bundles incluant le Rift et des PC « oculus ready » pourront être précommandés à partir de février contre 1500$. Un investissement considérable donc.

En dépit de cette polémique, les débuts de l’Oculus Rift sont un succès, a assuré Palmer Luckey à Polygon avec des ventes supérieures à celles espérées. Une jolie performance, d’autant plus qu’il n’existe pas de réelle killer-app sur ce marché de la réalité virtuelle. Le véritable atout de ce casque —et de tous les casques de manière générale— reste cette immersion unique, même si celle-ci peut faire un peu peur puisqu’elle isole l’utilisateur de l’environnement extérieur.

L’étape des précommandes pour le moment réussie, le plus dur reste encore à faire pour Oculus qui va devoir continuer à travailler afin de faire accepter ce prix auprès du grand public, et se préparer au grand combat l’opposant au Vive, casque né d’une collaboration entre HTC et Valve. Les performances et le prix de chacun seront scrutés attentivement tandis qu’on mettra pour le moment de côté l’ambitieux Project StarVR qui ne semble pas encore prêt. Quant au PlayStation VR, même s’il vise un tout autre marché, le casque de réalité virtuelle de Sony pourrait réussir à semer le trouble, notamment parce qu’il ne nécessite qu’une PlayStation 4 à 350€ environ pour fonctionner, pour des jeux sans doute moins impressionnants visuellement. Si celui qu’on appelait autrefois Morpheus réussit à passer sous la barre des 450€, il pourrait alors convenir plus facilement au grand public. Il faut toutefois bien se rendre compte qu’avec de tels tarifs, la démocratisation de la réalité virtuelle ne devrait pas se faire à court terme; l’échec paraît quant à lui assez peu probable puisque le jeu vidéo n’est qu’un des nombreux domaines voués à être conquis par la Réalité Virtuelle.

2 Commentaires

  1. Hello Julien.
    Ça fait plaize un article clair, complet et bien écrit 🙂
    Petit détail sur ce texte : l’emploi du « ; » en français nécessite un espace avant et après (contrairement à l’anglais).
    Bonne journée, homie !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here