Accueil Jeux Vidéo Patrice Desilets quitte à nouveau Ubisoft

Patrice Desilets quitte à nouveau Ubisoft

PARTAGER

Par la force des choses, Patrice Désilets a à nouveau rejoint UbiSoft en début d’année, une société qu’il avait préféré quitter en 2010, après 13 ans de bons et loyaux services. Aujourd’hui, cette histoire a pris une nouvelle tournure avec un divorce sans doute définitif à la clef. Petit rappel des faits.

Acte 1. Après avoir terminé ses études, Patrice Désilets intègre en 1997 les rangs d’UbiSoft. Il travaille alors sur Hype : The Time Quest, Donal Duck Couak Attack puis sur Prince Of Persia : Les Sables du Temps (2003), en tant que Creative Director.

Acte 2. Dès lors Patrice planche sur une nouvelle IP qui sortira 4 ans plus tard : Assassin’s Creed (2007). Patrice est une nouvelle fois crédité en tant que Creative Director. Deux ans plus tard, en 2009, il tient le même rôle dans Assassin’s Creed II.

Acte 3. Mai 2010, Patrice Désilets quitte UbiSoft. Les raisons de ce départ restent mystérieuses. Certains évoquent l’envie de faire une pause, d’autres un conflit avec son employeur qui souhaite annualiser Assassin’s Creed.

Acte 4. A la mi-octobre 2010, Patrice Désilets publie une lettre ouverte dans laquelle il indique avoir rejoint les rangs de THQ. A la tête de son propre studio et de sa propre équipe, le Canadien peut commencer à concevoir les premières ébauches de 1666 et Underdog, ses nouveaux projets. Cependant, officiellement, Patrice Désilets ne peut prendre les rênes de THQ Montreal qu’à partir de l’été 2011, sans doute pour une histoire de clause non-concurrentielle.

Acte 5. Dans une interview donnée à Joystiq en janvier 2011, Danny Bilson (THQ) affirme avoir recruté trois développeurs clefs de l’ancienne équipe de Désilets à UbiSoft. Toute cette histoire déplaît fortement à l’éditeur qui décide alors de saisir la justice mais perd son procès.

Acte 6. En janvier 2013, quelques semaines après avoir été déclaré en faillite, THQ voit ses actifs vendus aux enchères. UbiSoft rachète THQ Montreal et les deux IP qu’il concevait : 1666 et Underdog. Patrice Désilets réintègre de ce fait les rangs d’Ubi.

Acte 7. Kotaku affirme aujourd’hui que Patrice Désilets a maintenant quitté UbiSoft. Dans un communiqué, l’éditeur français annonce que son départ fait suite à un désaccord entre lui et la direction.

Unfortunately, since the acquisition, the good faith discussions between Patrice and Ubisoft aimed at aligning Patrice’s and the studio’s visions have been inconclusive. As a result, Patrice has left the studio.

Le désaccord en question n’est bien entendu pas évoqué et GameInforme déclare de son côté avoir appris qu’UbiSoft aurait tout simplement choisi d’annuler 1666 et Underdog, les deux projets sur lesquels travaillaient UbiSoft Montreal (ex-THQ Montreal).

Par le biais de Twitter et de Polygon, Patrice Désilets a évoqué une autre vision des faits. Il dit avoir été viré par Ubisoft après avoir reçu en personne une lettre de licenciement. Sans même avoir eu le temps de dire au revoir à ses collègues ou reprendre ses affaires, il a été escorté vers la sortie par deux vigiles. Cela n’était pas sa décision, et il entend se battre avec énergie contre UbiSoft pour ses droits, son équipe et son jeu.

Contrary to any statements made earlier today, this morning I was terminated by Ubisoft. I was notified of this termination in person, handed a termination notice and was unceremoniously escorted out of the building by two guards without being able to say goodbye to my team or collect my personal belongings. This was not my decision. Ubisoft’s actions are baseless and without merit. I intend to fight Ubisoft vigorously for my rights, for my team and for my game.

Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via– –Via

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here