Accueil Jeux Vidéo PES 2015 : Konami critique ouvertement FIFA

PES 2015 : Konami critique ouvertement FIFA

PARTAGER

Relégué sur le banc de touche alors qu’il était autrefois l’unique star sur le terrain, Pro Evolution Soccer, PES pour les intimes, en veut terriblement à FIFA qui lui a volé sa place il y a près de 7 ans maintenant. Mais Konami n’abdique pas et fait de son mieux chaque automne pour livrer une version qui pourrait concurrencer d’une manière ou d’une autre FIFA. PES 2013 lorgnait ainsi du côté de l’arcade et était plutôt sympathique; PES 2014 a quant à lui sonné l’heure de la révolte avec un tout nouveau moteur de jeu et une nouvelle philosophie. Mais derrière ces bons sentiments, cette édition 2014 a peiné à convaincre.

Pro Evolution Soccer 2015, si on se fie à la version preview essayée, c’est tout simplement PES 2014 en beaucoup mieux. Alors forcément, Konami est plutôt confiant. Et ça se ressent dans les déclarations d’Adam Bhatti et Klaus Garner, respectivement PES European brand manager et assistant producer sur PES 2015. Interrogés par Nowgamer, nos deux compères semblent très sûrs de leur jeu : “Nous sommes largement meilleurs en ce qui concerne les frappes et les gardiens; Notre gameplay est plus réaliste.

Adam Bhatti et Klaus Garner mettent en avant leur produit mais égratignent aussi FIFA : “Nous avons un jeu qui vous permet de pratiquer un vrai football : vous pouvez contre-attaquer, jouer la possession ou les balles longues. . . Vous ne pouvez pas faire ça dans [FIFA] qui ressemble plus à du ping-pong.

En plus de comparer FIFA à une simulation de ping-pong, comprendre par là un jeu d’attaque-défense, les deux employés reviennent sur un point fâcheux du jeu d’EA Sports : les L1-Triangles / LB-Y, ces passes aériennes en profondeur. Adam Bhatti déclare ainsi en substance que FIFA est avant tout dédié aux buts avant d’ajouter : “Ce n’est pas une mauvaise chose. Beaucoup de personnes veulent simplement marquer et avoir leurs passes lobées qui fonctionnent à chaque fois.” Il conclut ensuite en expliquant sommairement qu’en vrai, ces passes ont un taux de réussite assez faible, ce qui n’est pas le cas dans FIFA.

Konami annonce donc la couleur : Pro Evolution Soccer 2015 veut être une véritable simulation. Une chose toutefois pas si aisée ,confesse Adam Bhatti. Le jeu peut ainsi être parfois difficile ou frustrant et l’objectif est de réussir à rendre amusante l’idée de pratiquer un vrai football.

Il faudra attendre le 13 novembre pour découvrir si Pro Evolution Soccer 2015 coïncide bien avec le retour du roi et est une réelle simulation de football. FIFA 15 sortira quant à lui le 26 septembre. Une avance considérable qui devrait lui assurer la plus haute marche du podium au niveau des ventes. La bataille des tests / reviews / notes s’annonce quant à elle plus indécise.

A lire également, nos previews de FIFA 15 et Pro Evolution 2015 où l’on revient justement sur les passes lobées.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here