Accueil Jeux Vidéo La PS4 en 2018: l’artillerie lourde

La PS4 en 2018: l’artillerie lourde

PARTAGER
2018, une grosse année pour la PS4

En 2018, la PlayStation 4 de Sony essaiera de faire aussi bien qu’en 2017. Spoiler: elle en a largement les moyens.

Avant de parler de 2018, il est important de rappeler quelques chiffres portant sur l’année écoulée. En douze mois, de décembre 2016 à décembre 2017, Sony a écoulé 20 millions de PlayStation 4. Au total, cette console s’est vendue à plus de 70 millions d’exemplaires depuis son lancement en novembre 2013. La PS4 domine sans partage; comparé à la Xbox One, elle ferait deux fois mieux. Ceci est lié à de nombreux facteurs différents, à la fois du côté de Sony et de Microsoft qui peine notamment à afficher une vision claire pour sa console.

Pour en revenir à 2017, Sony a su maintenir son excellente dynamique à travers une offre exceptionnelle en matière d’exclusivités. Sur le premier semestre, Gravity Rush 2, Nioh, Persona 5, Nier Automata, Yakuza 0, Crash Bandicoot et l’excellent Horizon Zero Dawn ont mené la danse. La seconde moitié 2017 a quant à elle vu débarquer des jeux peut-être moins marquants comme Hellblade, Gran Turismo Sport, la gamme Playlink et Knack 2.

Pour palier ce line up automnal un peu plus faible, Sony a noué de précieux partenariats: Call Of Duty WWII, Destiny 2, FIFA 18 et Star Wars Battlefront 2 se sont tous affichés aux côtés de la PS4. Il était parfois question de contenus exclusifs temporaires ou simplement d’accords marketing. Dans tous les cas, le résultat était le même: ces titres étaient affiliés à la PS4 bien que multiplateforme.

Les ventes le prouvent: cette stratégie paye. Pour 2018, Sony continuera donc dans cette voie. Le programme s’annonce très chargé. Il est peut-être même encore plus fort qu’en 2017. Il y aura ainsi Detroit, Dreams et la doublette God Of WarSpider-Man. Ce sont des jeux ambitieux capables de toucher un public très large; à la fois des joueurs occasionnels et chevronnés. On n’oublie pas non plus Days Gone qui est, aux dernières nouvelles, toujours prévu pour 2018. Son absence lors de la conférence de Sony à la Paris Games Week ou bien lors du PSX nous étonne toutefois.

Volontairement, nous n’avons pas souhaité inclure The Last Of Us: Part II, Death Stranding et Ghost Of Tsushima. Ce ne sont pas des jeux que l’on voit pour 2018. On se trompe peut-être, mais à l’heure actuelle, s’il fallait prédire leurs dates, on miserait sur 2019 aux côtés du remake de Final Fantasy VII et du troisième épisode de Shenmue 3 —officiellement, ce dernier est toujours prévu pour 2018. Quoi qu’il en soit, Sony a de quoi faire un E3 exceptionnel.

En ce qui concerne ses alliances avec les éditeurs tiers, Sony a déjà officialisé deux partenariats. Le premier est avec Ubisoft pour Far Cry 5. Pour cette aventure dans le Montana, les joueurs PS4 auront droit à des missions additionnelles. Le second allié de Sony est d’un tout autre calibre: c’est Red Dead Redemption 2. Le constructeur japonais a confirmé que les joueurs PS4 bénéficieront d’une exclusivité temporaire sur certains contenus en ligne. Et il y a fort à parier que le logo PS4 apparaitra sur chacun des documents publicitaires du jeu.

Difficile de s’inquiéter pour la PS4 en 2018. Cela ne signifie pas pour autant que tout se déroule comme prévu pour Sony. La réalité virtuelle reste encore un grand point d’interrogation. Certes, le géant japonais domine ses concurrents, mais le parc installé croît à une faible vitesse —2 millions de PSVR en un an. Résultat, certains jeux autrefois exclusifs aux casques de réalité virtuelle se jouent maintenant de manière classique. C’est le cas de Star Trek: Bridge Crew et de EVE Valkyrie. Certes, l’immersion en prend forcément un coup mais ça permet à ces titres de s’ouvrir à un plus grand marché.

Il y a néanmoins quelques titres intéressants à suivre en 2018 sur PSVR. Il y a Blood & Truth, par l’équipe de The London Heist, mais aussi The Inpatient et Bravo Team. Tous deux développés par Supermassive (Until Dawn), ils reposeront sur deux genres parfaits pour la réalité virtuelle: la peur et le FPS. WipEout Omega Collection VR est également dans les tuyaux mais cela ne devrait pas suffire à faire véritablement décoller la réalité virtuelle. C’est sans doute une nouvelle baisse de prix du casque qui permettra cela.

Enfin, un petit mot pour la PSVITA: elle est toujours en vie! Oui, ça peut paraître curieux. Et si certains demandent des preuves, dites-leur que Papers, Please vient de sortir et qu’en 2018, il y aura Stardew ValleySecret Of ManaPersona 3: Dancing Moon Night et Persona 5: Dancing Star Night et le retour de Catherine. Pas mal, non? De là à dire en revanche qu’il s’agit d’un retour en force, il y a un monde.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here