Accueil Jeux Vidéo Test : Hitman (Episode 2 Sapienza) – La dolce vita

Test : Hitman (Episode 2 Sapienza) – La dolce vita

PARTAGER

Après un premier épisode parisien réussi, Hitman nous emmène cette fois-ci en Italie, à Sapienza, où l’Agent 47 a été mandaté pour éliminer deux cibles. Une nouvelle aventure bien différente de la précédente, qui montre que IO Interactive est sur la bonne voie pour nous livrer le véritable successeur de Blood Money, chef d’oeuvre sorti il y a maintenant 10 ans.

test_hitman_episode_2_sapienza_ps4_pc_one_2A défaut de nous livrer enfin ces cibles fugitives qui, au moindre échec, disparaîtront pour toujours, IO Interactive maintient son planning et sort en cette fin de mois d’avril une nouvelle destination pour Hitman, Sapienza, ville côtière de l’Italie où les habitants profitent d’une plage coincée entre une église et un immense manoir que possède Silvio Caruso. Malgré le soleil éclatant, il ne s’agit pas de vacances pour notre grand chauve qui, avec sa nouvelle tenue et ses lunettes de soleil, ressemble presque à The Rock, à l’exception près qu’il ne remet pas sans cesse ses boutons de manchettes puisqu’il porte une chemisette. Si l’Agent 47 s’est offert une petite escapade à Sapienza, c’est uniquement dans le but d’assassiner ce cher Silvio et sa directrice de laboratoire, tout en ayant pour tâche de détruire un dangereux virus.

L’aventure débute dans le centre-ville de Sapienza, petit coin de paradis à deux pas de la mer, donnant sur l’impressionnante demeure del Signore Caruso, rappelant un peu la mission Anathème de Hitman 2. Plus calme que Showstopper et sa foule amassée au pied du podium, ce nouveau chapitre grouille néanmoins tout autant de vie: des personnes sont assises sur des bancs, d’autres discutent à une terrasse ou font bronzette, tandis que les petits commerces connaissent un certain succès en cette belle journée. En reproduisant tout un quartier, IO Interactive nous donne aussi accès à des immeubles dont les appartements peuvent vite se révéler stratégiques pour 47. Lors des premières minutes, il s’agit donc de visiter cet immense terrain de jeu et de comprendre comment tout fonctionne, tout en menant discrètement une petite enquête, les habitants de Sapienza étant plutôt bavards.

test_hitman_episode_2_sapienza_ps4_pc_one_3L’Agent 47 n’a pas choisi un jour anodin pour éliminer ses cibles. Plusieurs rendez-vous sont ainsi prévus au sein ou à proximité du manoir de Silvio Caruso. Cela crée alors de nouvelles opportunités et il existe au final un grand nombre de possibilités pour venir à bout des objectifs. Il est difficile de parler des différents assassinats que l’on peut commettre sans spoiler. Découvrir par soi-même tous les pièges que l’on peut tendre, c’est justement ce qui fait tout le charme de la série Hitman. Alors, on se contentera uniquement de dire que cet épisode 2 nous offre une grande liberté d’action avec un level design inspiré et un délicieux sens du détail. Ces éléments se remarquent facilement pendant la mission principale à Sapienza, mais aussi à travers les contrats additionnels ou le mode escalade. Ce dernier consiste, en 5 étapes, à remplir un même objectif, tout en sachant que de nouveaux paramètres (ne tuer personne, cacher les corps en un temps limité. . .) s’ajoutent au fur et à mesure. C’est forcément répétitif, mais cela permet d’allonger un peu la durée de vie de cet épisode et de rajouter du challenge.

En plus de livrer Sapienza, IO Interactive en a aussi profité au cours de ces dernières semaines pour diffuser des patchs et améliorer de manière générale le jeu. Les temps de chargement ont ainsi diminué, mais ils restent encore très longuets, même lorsqu’il s’agit de relancer une sauvegarde ou de recommencer un niveau. L’intelligence artificielle n’a en revanche pas eu droit à un petit coup de boost. En l’état, elle reste très acceptable, mais on note trop rapidement qu’on peut facilement la berner en jetant des pièces de monnaie dans un coin. Il y a aussi quelques bugs —on a pu voir un garde trainer un corps invisible— ou des choix contestables de la part de IO Interactive comme l’absence d’une mallette pour transporter un fusil sniper ou l’impossibilité de choisir plus de 2 objets au moment de partir en mission, alors qu’une fois sur place, 47 peut cacher des dizaines de choses dans ses poches. En soi, l’expérience Hitman est donc encore perfectible, même si déjà agréable. Mais s’il s’agit uniquement de juger Sapienza, alors on a affaire à un excellent épisode que l’on pourrait même qualifier de brillant.

Apple-style-span”>Hitman – Episode 2: Sapienza est développé par IO Interactive et édité par Square Enix. Jeu disponible depuis le 26 avril sur PC, Xbox One et PlayStation 4 en dématérialisé. Une version boîte sortira en 2017. PEGI 18. Version testée : PS4.

2 Commentaires

  1. Merci pour ce test j’hésitais à le prendre vu le format épisodique, mais ça à l’air d’être très bon.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here