Accueil Jeux Vidéo Test : Kirby et le pinceau arc-en-ciel

Test : Kirby et le pinceau arc-en-ciel

PARTAGER

Kirby aime alterner les épisodes de ses aventures. Entre plate-forme classique et jeux parfois surprenants, on ne sait jamais à quoi s’attendre avec la mignonne boule rose de Nintendo. Avec Kirby et le pinceau arc-en-ciel, on a le droit à un épisode atypique qui reprend le concept du Pinceau du pouvoir sorti en 2005 sur DS. Recyclage intelligent, ou déception ?

Pour son premier jeu sur Wii U, Kirby ose, mais pas vraiment. Il ose, parce qu’il offre une aventure qui tranche avec la plate-forme à laquelle il nous habitue la plupart du temps. Il ose parce qu’il se permet une réalisation sublime toute en pâte à modeler. Mais en même temps, le principe du pinceau en arc-en-ciel, c’est du déjà-vu. Et la pâte à modeler, même si elle est extrêmement bien exploitée, on en a déjà vu dans d’autres jeux. Et finalement, ce constat en demi-teinte est représentatif de ce dernier jeu Kirby. On rappelle les bases. Dans ce nouvel épisode, Kirby doit sauver le monde en lui redonnant sa couleur, sauf qu’il a été transformé en boule. Incapable de se déplacer, on doit tracer des arcs-en-ciel sur le Gamepad afin de lui permettre de se mouvoir. Tranquillement, il va suivre le chemin qu’on lui dessine, en évitant ou éliminant les ennemis, en faisant attention aux pièges, et en ramassant les étoiles et autres trésors cachés. La boule peut aussi casser des objets en accélérant si on tapote dessus sur l’écran du Gamepad. C’est assez basique, mais ça marche. En revanche, malgré une précision quasi parfaite, les niveaux dans l’eau peuvent vite devenir crispants, puisque Kirby remonte à la surface par défaut. Une contrainte de déplacement qui était déjà agaçante dans Kirby et le Pinceau du pouvoir, et qui est pire dans cet opus.

Malgré tout, la prise en main est très aisée, même si on pourrait lui reprocher une certaine lourdeur. Les déplacements sont donc très lents, il ne faut surtout pas s’attendre à un jeu rythmé. Vous êtes prévenus. Puisque Kirby ne peut pas avaler dans cette épisode, des transformations viennent varier le gameplay : tank, fusée et sous-marin. Si on apprécie la variété, on est un poil plus sceptique sur la jouabilité de ces passages. Pas tous, mais la transformation en fusée et sa maniabilité assez contrariante, peut vite exaspérer. Et cela malgré de bonnes idées, comme cette partie de niveau où il faut tracer son parcours avant de se lancer jusqu’à la sortie, dans un temps limité. Bref, contrairement aux apparences, tout n’est pas rose chez Kirby. Il y a pourtant de très bonnes idées, comme ce niveau à bord de nacelles, mais malgré tout, on n’est qu’à moitié convaincu par ce gameplay. Particulièrement parce qu’on a déjà pu y gouter, en mieux, il y a dix ans.

L’autre souci du titre, c’est l’usage du Gamepad. Soyons honnêtes, il est très bien exploité, vu que l’on passe son temps à tracer des traits dessus au stylet. Le problème, c’est qu’on regarde donc constamment l’écran du Gamepad, et sa décoloration de l’image, affichée en basse définition. On loupe donc les magnifiques graphismes, colorés, et en haute définition, sur son téléviseur. Et c’est assez dommage. Parce que le jeu est magnifique. En revanche, on ne peut pas rater les musiques, d’excellentes factures, avec certains remixes qui feront plaisir aux fans (ah, cette reprise utilisée dans le menu du mode défi!).

On note aussi un mode coopération, comme cela est devenu courant dans la saga. Evidemment, seul le possesseur du Gamepad joue avec le stylet, les autres incarnant un waddle dee via une manette pro ou une Wiimore. Pratique pour jouer avec ses petites frères ou sœurs, cousins ou cousines, ou avec ses enfants. Et pratique pour celui qui joue waddle dee, puisqu’il pourra admirer le jeu sur l’écran de télévision. A cela s’ajoutent les amiibos de Kirby, Meta Knight et roi Dadidou, pour peu que vous réussissiez à les trouver en magasin, qui offrent des bonus d’attaque ou de défense. Dispensable, mais sympathique.

Kirby et le pinceau arc-en-ciel n’est pas une déception, mais il n’est malheureusement pas un grand opus de la boule rose. Un poil trop simple et un poil trop court (sauf pour les amateurs de 100%), ce n’est pas trop grave, on est habitué avec Kirby, mais peu enthousiasmant et parfois légèrement frustrant, avec une repompe de boss, c’est déjà plus dommage. On prend quand même du plaisir à y jouer, mais pas assez. Et pour un jeu estampillé Kirby, c’est aussi étrange que dommage.

https://www.youtube.com/watch?v=3vEgHmhIhpEhttp://

Kirby et le pinceau arc-en-ciel est développé et édité par Nintendo. Sortie prévue le 07 mai sur Wii U. Pegi 3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here