Accueil Jeux Vidéo Test: Ratchet & Clank (PS4) — Don’t Lombax In Anger

Test: Ratchet & Clank (PS4) — Don’t Lombax In Anger

PARTAGER

Présent sur 3 générations de console, sans oublier les portables, Ratchet & Clank est peut-être devenu au fil du temps l’une des seules véritables mascottes de Sony. Moins en vue sur PlayStation 3 où la série a un peu perdu de sa superbe, ce duo de super-héros revient sur PS4 dans un épisode un peu étrange car il reprend le film éponyme qui, lui-même, s’inspire du tout premier épisode en 2002. Plus qu’une simple remasterisation, un remake génial.

Après s’être diversifié avec des productions au succès inégal (Resistance, Fuse, Sunset Overdrive) ou avoir tenté diverses expériences avec Ratchet, Insomniac retourne à ses origines et ré-imagine la toute première aventure de ce duo insolite. Si vous avez fait l’impasse sur cette série au cours de ces 15 dernières années, une petite récap’ s’impose. Ratchet est un Lombax et accessoirement un ranger galactique. Une sorte de Chuck Norris de l’espace à grandes oreilles, capable de virevolter dans tous les sens afin de se défaire d’une horde d’ennemis. Dans son dos, on retrouve Clank. Un petit robot plutôt à l’aise dans la résolution d’énigmes qui, tel l’Inspecteur Gadget, peut déployer des hélices afin d’aider son partenaire à planer sur une longue distance. Ensemble, nos deux héros sont chargés de sauver la galaxie de grands méchants pris de pulsions destructrices. Assez logiquement, Ratchet & Clank, le jeu, reprend en grande partie la trame du film et incorpore même parfois des extraits de celui-ci en guise de cinématique. Une intention louable qui donne cependant un aspect confus à l’ensemble; certains personnages apparaissent ainsi essentiellement à travers ces courtes vidéos et il existe au final un petit décalage entre le jeu même et ce que l’on essaye de nous raconter. L’humour de la série est quant à lui intact, ouf!

Si la narration de ce Ratchet & Clank déçoit, le reste est en revanche extrêmement positif pour peu que l’on adhère à cette formule qui, mise sur la balance, penche encore et toujours du côté de l’action, bien qu’on ait souvent tendance à présenter ce titre comme étant un jeu de plate-forme. L’ensemble est cependant très varié puisqu’on note de temps à autre des passages de réflexion, des phases de shoot’em up ou même des courses d’hoverboard —un skateboard anti-gravité. Les affrontements évitent aussi d’être trop redondants en proposant des ennemis souvent très différents suivant la planète sur laquelle on se trouve, des armes absolument délirantes ou, parfois, l’utilisation réussie d’un jetpack. Ratchet & Clank n’est pas un simple remake du premier épisode. Les niveaux ont ainsi été largement revus, le gameplay a été modernisé et ce titre emprunte des éléments aux autres épisodes, tout en ajoutant du contenu inédit. Ratchet jouit par exemple d’un très large arsenal allant du pyrolanceur au gant à bombes, en passant par le moutonator, le pixeliseur et le Groovitron qui fait danser soldats et tanks ennemis. Ces nombreuses armes aux capacités diverses —on peut même les améliorer—, facilitent forcément le jeu, mais elles permettent surtout de rendre les combats plus intéressants et plus variés.

Affichant par moment des graphismes absolument somptueux, Ratchet & Clank est avant tout une aventure très travaillée et très bien rythmée, même si les phases avec Clank font un peu retomber la pression. La durée de vie du jeu est quant à elle correcte puisqu’il faut compter un peu moins de 10 heures pour en voir le bout et débloquer le mode Défi, sorte de New Game + donnant accès à des armes encore plus puissantes. Certains diront que c’est un peu court, mais le jeu est vendu à moindre prix —environ une quarantaine d’euros— et il s’agit peut-être là du meilleur Ratchet & Clank. “Peut-être” , parce qu’on ne retrouve pas d’arènes dans cet épisode ou bien certaines armes, mais une chose est sûre, ce duo signe un retour triomphal sur PlayStation 4.

Ratchet & Clank est développé par Insomniac et édité par Sony Interactive Entertainment. Jeu sorti le 15 avril 2016 sur PlayStation 4. PEGI 7.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here