Accueil Jeux Vidéo Test: Sniper Ghost Warrior 3 – Mission Sabotage

Test: Sniper Ghost Warrior 3 – Mission Sabotage

PARTAGER

La série des Sniper Ghost Warrior ne jouit pas forcément d’une grande reconnaissance. Ses deux premiers épisodes ont néanmoins connu un joli succès commercial avec plus de 5 millions de ventes. CI Games, son développeur et éditeur, est quant à lui un studio qui s’est récemment illustré avec Lords Of The Fallen, un jeu qui reprend les codes des Dark Souls. Pour ce troisième épisode de Sniper Ghost Warrior, l’équipe polonaise a puisé son inspiration du côté de Far Cry. Mais ce n’est pas au niveau de ses idées que ce jeu pèche: c’est au niveau de son exécution.

En plus de missions issues de la quête principale, Sniper Ghost Warrior 3 dispose de 16 cibles à éliminer. Outre explorer certains coins reculés de la carte, cela permet de rallonger la durée de vie et de débloquer un précieux trophée/succès une fois que tous ces VIP ont mordu la poussière. En déployant la mise à jour 1.03 —un fichier qui pèse quand même près de 9Go au total—, CI Games a fait disparaître une de ces cibles prioritaires. En soi, ce n’est pas si grave et il suffit d’attendre un futur patch pour que les choses rentrent dans l’ordre, mais dans les faits, c’est symptomatique de l’expérience Sniper Ghost Warrior 3: un jeu qui aime se saboter.

Ce troisième épisode n’est pas vraiment un monde ouvert comme peut l’être un Far Cry. On penche plus du côté de Metal Gear Solid V: The Phantom Pain avec plusieurs grandes zones —2 dans la production de Konami, 3 dans le titre de CI Games. Ces terrains de jeu sont remplis d’avant-postes à capturer, de quêtes secondaires, de collectibles, de tentatives de kidnapping à déjouer et, bien sûr, de missions plus ou moins scénarisées. Celles-ci demandent généralement de récupérer des documents ou bien de se débarrasser de quelqu’un. Comme son nom l’indique si bien, il y a alors trois manières d’opérer: le tir à distance (Sniper), la furtivité (Ghost) ou l’action (Warrior). On peut très bien terminer une mission en ne tirant qu’une seule et simple balle, celle qui ira se loger silencieusement mais brutalement dans la tête d’un dangereux ennemi.

L’aventure Sniper Ghost Warrior 3 se situe dans l’Europe de l’Est, en Géorgie, dans un conflit qui oppose plusieurs factions. Avec ses nombreux protagonistes différents, le scénario de ce jeu peut paraître un peu confus. Quand on s’y intéresse un peu, il n’est pas forcément des plus intéressants malgré les différents thèmes abordés, mais il a le mérite de faire sourire grâce à tous les clichés qui le composent. En dépit de la présence de plusieurs alliés, tout le jeu se fait en solo. Il n’y a pas de mode coop. Et il n’y a pas de mode multi, mais celui-ci est prévu pour plus tard. Sniper Ghost Warrior 3 réussit tout de même à être généreux en contenu puisqu’il dispose d’une bonne durée de vie (une bonne vingtaine d’heures pour tout faire), de 3 modes de difficultés et il intègre d’office un Season Pass —sans doute un moyen de lutter contre le jeu d’occasion. Cela permet ainsi de débloquer un nouveau véhicule, des armes, deux extensions (dont une, déjà disponible, est très brève) et d’accéder à deux maps exclusives pour le mode multijoueur, quand celui-ci sera disponible donc.

Sniper Ghost Warrior 3 prend finalement la forme d’un projet sur le long terme, mais il est important de souligner que le jeu de base paraît loin d’être fini. Les temps de chargement sont ainsi légèrement longuets: changer de zone met grosso-modo 5 minutes. La fluidité du jeu est loin d’être sans reproche. Les textures mettent parfois du temps à apparaître —le jeu est assez inégal au niveau de ses graphismes. Mais on recense surtout un très grand nombre de bugs. Cela va des ennemis qui apparaissent ou disparaissent sans raison, à un manque terrible de réactivité au niveau des contrôles avec notamment parfois un héros qui se fige ou qui voit ses armes quitter ses mains sans raison. C’est d’autant plus frustrant que le jeu est en lui même plutôt bon. L’intelligence artificielle des adversaires est ainsi dans la lignée de ce qu’on connaît actuellement. Les 3 cartes sont plutôt bien conçues. L’utilisation du fusil sniper est très sympathique pour peu qu’on désactive l’aide visuelle. Et l’excellent bruitage des armes combiné à leur recul assez important confèrent un véritable sentiment de puissance et le besoin de tirer au coup-par-coup.

Comparé à un Far Cry made in Ubisoft, Sniper Ghost Warrior 3 paraît un peu moins arcade, mais aussi moins souple. Le jeu de CI Games est assez exigeant. Le héros est fragile et tombe après seulement quelques balles —les indications visuelles quand on se fait toucher sont assez pauvres. Il faut donc planifier un minimum ses assauts, repérer les positions surélevées, éliminer les soldats éliminés et les snipers ennemis, généralement situés à 300 mètres du joueurs —la distance d’affichage est un peu décevante pour ce genre de jeu. Quand les choses tournent mal, c’est le moment de dégainer son fusil à pompe ou d’assaut, des armes que l’on peut vaguement personnaliser. Si la plupart des jeux de nos jours offrent de nombreuses lunettes de visée pour une meilleure lisibilité, Sniper Ghost Warrior 3 opte pour un côté plus brut —voire un peu réaliste— puisque la plupart du temps, il faudra faire sans. La précision en prend alors un coup, tout en sachant qu’à chaque balle pris, la visée part un peu en vrille. Cela a néanmoins un certain charme et permet de différencier quelque peu ce titre des autres productions actuelles qui ont tendance à toutes se ressembler.

Sniper Ghost Warrior 3 n’oublie toutefois pas d’inclure une petite dose de modernité dans son aventure. Un drone permet de marquer les ennemis, une vision détective affiche les endroits à escalader ou les documents à attraper, des points d’XP sont distribués à foison afin de débloquer des compétences classiques et il est important de fouiller les corps pour se confectionner ensuite divers objets. Cela n’oblige cependant pas de trucider tout ce qui bouge pour se remplir les poches. Le jeu laisse vraiment une jolie liberté pour venir à bout de chacune des missions. Dans certains cas, en cherchant bien, on tombe même sur des chemins bien cachés qui permettent d’être invisibles.

Contrairement à Far Cry, Sniper Ghost Warrior 3 n’a pas cette petite folie ou une mise en scène parfois impressionnante. Il se veut plus premier degré. Il est également moins riche tant au niveau de son monde, de ses missions, de son arsenal ou de ses véhicules. Mais il a en revanche pour lui d’excellents gunfights, bien que rigides. Si on met Sniper Ghost Warrior 3 face à Sniper Elite 4, on note qu’il est assez difficile de comparer ces deux jeux car ils sont somme toute très différents. L’un se joue à la première personne, l’autre à la troisième. L’un se situe de nos jours, l’autre pendant la Seconde Guerre mondiale. L’un opte pour 3 grandes zones ouvertes en Géorgie, l’autre pour une dizaine de missions sur autant de maps uniques en Italie. Ces deux titres se ressemblent en revanche pour tout ce qui concerne les tirs de précision à distance. On retrouve naturellement une balistique qui se veut réaliste et le besoin de prendre en considération le vent. Sniper Ghost Warrior 3 offre aussi des kill-cam lors de certains tirs (option désactivable) mais aucune vue au rayon X; cela rend forcément le tout moins spectaculaire. On regrette aussi l’absence de différents paramètres pour ajuster la difficulté comme on le souhaite précisément, chose que propose Sniper Elite. Mais malgré tout, Sniper Ghost Warrior 3 réussit à proposer une aventure très plaisante. Certes, c’est souvent laborieux, mais la liberté d’action offerte dans les missions associées à un level design plutôt agréable et à un excellent bruitage des armes réussissent à sauver la mise pour peu qu’on arrive à fermer les yeux sur des défauts qui, pour beaucoup, peuvent être rédhibitoires.

MAJ 1er juin 2017: il y a quelques heures, Sniper Ghost Warrior 3 a reçu un gros patch. S’il corrige quelques bugs (la fameuse cible est enfin apparue), les temps de chargement sont encore extrêmement longs et les contrôles manquent toujours de réactivité. . .

Sniper Ghost Warrior 3 est développé et édité par CI Games. Jeu disponible depuis le 25 avril sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Version testée: PS4. PEGI 18

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.