Accueil Culture Geek Qui sont les gros donateurs sur Kickstarter?

Qui sont les gros donateurs sur Kickstarter?

PARTAGER

De nombreux développeurs indépendants cherchent désormais à financer leur projet par le biais de kickstarter. Les internautes peuvent alors donner la somme qu’ils souhaitent et reçoivent différentes compensations suivant l’importance du montant. Une majorité de backers, comme on les appelle, opte généralement pour un prix oscillant entre 10 et 100$, ce qui permet de récupérer le jeu et des bonus comme un accès à une beta par exemple. Mais en faisant défiler la page, on se rend compte que des paliers dépassant les dix mille dollars existent et trouvent preneurs. Qui sont finalement ces généreux donateurs sur Kickstarter?

Ce sont bien entendu des gens aisés qui ont les moyens d’aider de petites équipes via un chèque à 5 chiffres. Le site américain Polygon s’est intéressé à ces âmes charitables et a pu discuter avec quelques-unes d’entre elles. Qu’ils soient rentiers ou entrepreneurs ayant réussi, tous expriment une véritable admiration pour ces créateurs. Kevin Clark n’a pas ainsi hésité à donner plus de 10 000$ afin que Republique puisse se faire, ce qui lui a surtout donné la possibilité de visiter le studio et de rencontrer donc les développeurs pour échanger avec eux. On retrouve le même son de cloche chez Steven Dengler : « Vous donnez un coup de main à des gens ou des projets que vous admirez, parfois les deux en même temps, et c’est génial. » On pourrait facilement comparer ces bienfaiteurs à des business-angels à la différence qu’eux ne recherchent aucun retour sur investissement et fonctionnent finalement à l’affectif.

Au milieu de ces personnes fortunées, on retrouve aussi des backers plus modestes. Jen Lee, une fan des jeux Tex Murphy, n’a pas hésité à dépenser plus de 10 000 dollars dans Tesla Effect : A Tex Murphy Adventure alors qu’elle déclare en substance appartenir à la classe moyenne. Ce genre de jeu a cependant rythmé une partie de sa vie et elle souhaitait être le plus proche possible du projet. Pour d’autres donateurs, un autre sentiment prédomine : celui d’être redevable. Un Australien explique que son adolescence a été marquée par le jeu Elite, ce qui lui a ainsi donné envie de travailler dans l’informatique. Alors, suite à l’annonce du kickstarter d’Elite : Dangerous, il a souhaité en fin de compte payer sa dette en déboursant la somme de £5000. De quoi aider de manière significative le développement de cet épisode et, surtout, réaliser le rêve qu’il avait autrefois : rencontrer le créateur d’Elite, David Braben.

  • Meet the Kickstarter whales, the people who spend $10,000, $100,000 to launch dreams

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here