Home Jeux Vidéo Epic Games: Apple contre-attaque et vise l’Unreal Engine

Epic Games: Apple contre-attaque et vise l’Unreal Engine

Dans le combat qui l’oppose à Epic Games, Apple ne se laisse pas faire. Il sort l’artillerie lourde et prend pour cible l’Unreal Engine. Et qu’importe si ça fait des dégâts collatéraux.

Mise à jour, 25 août 2020: Apple n’a pas le droit de bloquer les accès outils de développement sur iOS et macOS, ordonne la justice amércaine. Epic Games remporte une première victoire mais pour ce qui est de sa plainte initiale, rien n’est encore joué. La décision interviendra plus tard.

La semaine dernière Epic Games faisait coup double: il portait plainte contre Google et Apple. Il s’en prenait en fait à Android et iOS qu’il accuse d’être des plateformes fermées.

Tout a commencé lorsque Epic Games a essayé de passer outre la taxe de 30% que récupèrent Google et Apple sur chaque transaction. Cela ne leur a pas plus et les deux géants ont tout simplement supprimé Fortnite de leur Store.

Face à la plainte d’Epic Games, Apple a décidé de contre-attaquer. Et de manière violente. Il a dans son viseur l’Unreal Engine, le joyau du studio de Caroline du Nord. A compter du 28 août, tous les développeurs utilisant ce moteur perdront l’accès aux outils de développement sur iOS et Mac. Dans un document de 197 pages, Epic Games a demandé à la justice américaine d’intervenir afin d’éviter cette catastrophe.

L’Unreal Engine est un moteur ultra-populaire utilisé dans le milieu du jeu vidéo ou celui du cinéma, par exemple. Selon Epic Games, la volonté d’Apple serait à terme de rendre inutilisable ce moteur. Ce serait terrible pour le business d’Epic puisque cela inciterait à aller chez la concurrence —Unity pour ne pas le nommer. Mais c’est aussi un coup dur pour tous les développeurs travaillant actuellement sur l’Unreal Engine. Sans accès aux outils internes d’Apple, ils seront bloqués; ils se retrouvent en quelque sorte otages de cette situation.

Epic Games ne compte pas faire marche arrière. Malgré les menaces d’Apple, il souhaite (pour le moment) aller jusqu’au bout des choses. Il réclame un retour de Fornite sur l’Appstore avec la possibilité de paiement direct, et le maintien des accès aux outils de développement sur iOS et Mac.

On ne sait pas encore comment cette situation évoluera. Est-ce que ça empirera? Est-ce qu’une issue heureuse est au programme? Les agissements d’Apple vont en tout cas dans le sens de la plainte initiale: iOS est une plateforme fermée. La question est donc de savoir si Apple a le droit d’agir ainsi. Car tout est lié au support même. Comme le PC, le smartphone est devenu un outil essentiel du quotidien —raison pour laquelle les consoles ne sont pas attaquées. Un constructeur peut-il alors imposer sa loi dessus? C’est à la justice américaine de trancher.