dimanche, juillet 14, 2024
spot_img

La révolution de la voiture électrique à moins de 20 000 euros est en marche

Les constructeurs européens de voitures électriques, menés par Renault et en discussion avec Volkswagen et d’autres marques, se mobilisent pour relever le défi de produire une voiture électrique compacte à moins de 20 000 euros. Cette initiative vise à rendre les véhicules électriques plus accessibles et à concurrencer les avancées rapides de marques étrangères telles que Tesla et BYD.

Une collaboration européenne pour une mobilité abordable

Luca de Meo, le patron de Renault, a confirmé lors du salon de Genève que des discussions étaient en cours pour mutualiser les efforts dans le but de produire une voiture électrique abordable. Cette stratégie collective pourrait permettre aux constructeurs européens de rattraper leur retard sur les leaders du marché et de proposer une alternative compétitive aux véhicules thermiques neufs.

Des technologies et des économies clés

Pour atteindre cet objectif de prix, les constructeurs envisagent des économies notamment sur les batteries, en optant pour la technologie LPF moins coûteuse que les batteries lithium classiques. La mutualisation des plateformes et la réduction des coûts des autres composants sont également au cœur de cette stratégie.

Des modèles déjà en vue

Renault vise 2026 pour lancer une Twingo électrique dont le prix devrait avoisiner les 20 000 euros, tandis que Stellantis a déjà annoncé une Citroën ë-C3 dans cette gamme de prix. Ces efforts montrent l’engagement des constructeurs européens à proposer des véhicules électriques abordables, répondant à la demande croissante pour une mobilité durable et accessible.

La course à la voiture électrique compacte à moins de 20 000 euros s’intensifie en Europe, avec les constructeurs qui cherchent à se positionner face à la concurrence internationale et à répondre aux attentes des consommateurs en matière de prix et de performance environnementale.

Sur le même sujet

spot_img

Derniers Articles