Accueil Jeux Vidéo Rainbow Six Siege: faut-il une suite sur PS5 et Xbox Next-Gen?

Rainbow Six Siege: faut-il une suite sur PS5 et Xbox Next-Gen?

A l’aube de la PlayStation 5 et de la future Xbox, Ubisoft ne souhaite toujours pas développer de suite à Rainbow Six Siege.

Faut-il un Rainbow Six Siege 2? Le FPS d’Ubisoft aura 4 ans en décembre prochain et tient toujours la forme. Il est, pour Ubisoft, l’ambassadeur des Games As A Service, ces jeux qui évoluent avec le temps. La prochaine arrivée de la PlayStation 5 et de la Xbox Next-Gen n’y changeront rien. Les plans d’Ubisoft sont ce qu’ils sont et il est hors de question de produire une suite. Cela risquerait de diviser la communauté, explique l’éditeur français au DailyStar. Mais est-ce vraiment une bonne décision? Pour l’occasion, on s’autorise un mini débat.

Oui, Rainbow Six Siege n’a pas besoin de suite

Un jeu-service, ce n’est pas uniquement un titre qui reçoit fréquemment des mises à jour. C’est surtout un jeu qui est capable de générer continuellement de gros revenus. Lors de son dernier rapport financier, Ubisoft a révélé que Rainbow Six Siege avait rapporté 1 milliard de dollars, ce qui est colossal. Les faits sont là: la communauté de Rainbow Six Siege est encore très active et met la main au porte-monnaie. Les achats sont des skins ou des Season Pass qui permettent de débloquer 8 jours avant tout le monde des opérateurs.

Ces fameux agents spéciaux sont ajoutés tous les 3 mois par groupe de deux: un pour l’attaque, un pour la défense. On compte actuellement 48 opérateur; Ubisoft aime bien raconter qu’il veut un casting avec plus de 100 opérateurs. Bref, Rainbow Six Siege est là pour durer. Et il est vrai que proposer une suite diviserait la communauté. Ou du moins, ça signifierait abandonner cet épisode. Ceux qui ont mis plusieurs centaines d’euros dans ce titre seraient fortement déçus…

Non, il faut vraiment un Rainbow Six Siege 2

L’arrivée des nouvelles consoles (PS5 et Xbox Next Gen) permettront de bénéficier de graphismes encore plus spectaculaires. Il n’y a aucune raison pour Rainbow Six Siege y échappe. Le jeu actuel est mignon, mais il peut mieux faire. Il ne faut pas non plus oublier qu’il a bientôt 4 ans et que cela commence à se ressentir.

Un Rainbow Six Siege 2 permettrait aussi de repartir sur de nouvelles bases, toujours sans solo. On peut ainsi évoquer un réalisme plus important alors que les derniers opérateurs tendent parfois vers le surnaturel. Une suite serait surtout l’occasion d’ajouter des fonctionnalités inédites. Dans Rainbow Six Siege, on peut ainsi casser certains murs, mais il est impossible d’éclater les lumières pour plonger une pièce dans le noir. Il est évident qu’ajouter ce genre d’option offrirait au jeu une plus grande profondeur tactique.

Difficile d’imaginer qu’Ubisoft n’a jamais pensé à faire une suite à Rainbow Six Siege. Si on devait se prononcer, on dirait qu’ils ont planché dessus puis ont arrêté, voyant les très bons résultats de ce premier épisode. Oui, mais que se passera-t-il quand ce jeu cessera de connaître un tel succès? Ubisoft sera alors obligé de relancer la machine et de concevoir cette suite.

Ce phénomène ne pourra se manifester que de deux manières. Tout d’abord la lassitude de sa communauté. Ce phénomène risque toutefois d’être très lent car les nouveaux opérateurs et les rotations de maps permettent de dynamiser ce jeu. La seconde est la concurrence. Il est surprenant de voir que Rainbow Six Siege n’a jamais été attaqué en frontal. Et pourtant, quand on voit le teaser du prochain Call Of Duty: Modern Warfare, on se dit qu’en faisant bien les choses, Activision pourrait rafler une petite part du gâteau et faire bouger les lignes…