Accueil Jeux Vidéo Red Dead Redemption 2: ce qu’il faut retenir

Red Dead Redemption 2: ce qu’il faut retenir

PARTAGER
Analyse du trailer de RDR 2

Cette semaine, Rockstar a diffusé le premier trailer de gameplay de Red Dead Redemption 2. Comme ça, en plein mois d’août. Avec une annonce au moment même où le Nintendo Direct dédié à Smash Bros débutait. Rockstar se fiche de la concurrence. Rockstar se fout des règles. Car il sait qu’il a dans les mains un produit qui s’annonce exceptionnel.

Ce côté exceptionnel a cependant mis pas mal de temps à apparaître. On rappelle que Red Dead Redemption 2, c’est quand même une date de sortie repoussée deux fois —pour un an de retard au final—, une annonce qui met l’accent sur le multi, et deux trailers manquant un peu de mordant. Ils étaient uniquement centrés sur l’histoire et donc contenaient essentiellement des extraits de cinématiques. Là, Rockstar change la donne. Avec cette vidéo de gameplay de Red Dead Redemption 2, il accélère. Pour repartir sur de bonnes bases, il a repris la formule d’autrefois avec une voix qui vise à tout expliquer, tout expliciter. C’était nécessaire voire même indispensable car dans les faits, ce RDR 2 restait encore mystérieux. Avec cette vidéo de 6 minutes, on en sait enfin plus; d’autres vidéos arriveront dans les prochaines semaines, notamment pour aborder les quêtes ou le multi.

Bizarrement, ce qui se dégage de ce Red Dead Redemption 2, c’est l’absence de démesure. Il n’y a pas cette promesse d’un monde gigantesque, presque infini. L’envie est de proposer un monde cohérent et vivant. Rockstar évoque un univers « plus profond, plus interactif et plus détaillé que jamais. » Cela se remarque au niveau de sa réalisation. Red Dead Redemption 2 est absolument magnifique avec des paysages sublimes et un éclairage à tomber. Les environnements se veulent aussi variés avec des villes, des forêts, des zones marécageuses ou désertiques… A l’intérieur de celles-ci, on retrouvera différents animaux, tous prêts à attaquer d’autres proies ou le joueur.

Red Dead Redemption 2: une notion de liberté curieuse

La chasse aura un rôle clé dans le jeu. Cela permettra notamment de revendre ensuite des peaux pour améliorer son équipement. Mais il ne s’agira pas uniquement de gérer son personnage. Il faudra aussi s’occuper de son camp. Dans Red Dead Redemption 2, Arthur, le héros, vit au sein d’une bande. Les relations humaines seront notamment au coeur même de l’aventure; tous les membres réagiront aux différents agissements du joueur. Il en va de même pour d’autres PNJ, au courant de certaines affaires. Il sera intéressant de voir de quelle manière les gens sont reliés entre eux.

Red Dead Redemption 2 se veut donc plus libre. A plusieurs reprises, dans cette vidéo de gameplay, on voit que le joueur aura différents choix à faire. Il pourra utiliser la violence pour se débarrasser de quelqu’un, ou bien tenter de discuter. L’un des exemples montre aussi que l’on peut tirer en l’air pour intimider le témoin d’une affaire. Cela est néanmoins contextuel. Tout semble indiqué en bas à droite et ce n’est pas le joueur qui, de lui-même, vise le ciel en espérant que cela produise un quelconque résultat.

Une petite forme de paradoxe se dégage ainsi de Red Dead Redemption 2. Il mise sur la liberté, mais il semble encore beaucoup prendre le joueur par la main. Le héros hérite ainsi d’une vision spéciale lorsqu’il chasse. Une mini-map est sans cesse présente en bas à gauche, quitte à ruiner toute forme d’immersion. Si Ubisoft a fait ses adieux à cette vilaine aide, c’est qu’il y a une raison. Enfin, la visée automatique semble encore activée par défaut; dans GTA V, il était plutôt difficile (mais pas impossible) de faire sans. Cela dit, peut-être est-il possible de tout modifier dans les options. Peut-être que le radar est désactivable sans que cela ne gêne l’expérience. Et après tout, en ce qui concerne les gunfights, Rockstar promet des changements. On a hâte de voir ça, dans une prochaine vidéo. Quand tombera-t-elle? On ne sait pas. Le timing semblera peut-être curieux. Mais au final, ça fera quand même le buzz. Parce que Red Dead Redemption 2.