Accueil Jeux Vidéo Death Stranding: c’est quoi alors le nouveau jeu de Kojima?

Death Stranding: c’est quoi alors le nouveau jeu de Kojima?

Un court teasing et un long trailer. C’est ainsi que Death Stranding a dévoilé son gameplay et une date de sortie: ce sera le 8 novembre 2019, en exclusivité sur PS4. Il se dit fortement qu’une version PC arrivera plus tard, mais rien n’est encore sûr.

Depuis que Sony et Kojima Productions ont annoncé un partenariat, Death Stranding squatte l’essentiel des conférences du constructeur. Mais ce n’est pas pour autant que l’on a compris ce qu’était Death Stranding. Les équipes d’Hideo Kojima ont essayé de mettre les choses au clair avec une bande-annonce de plus de 8 minutes. Cette longue vidéo mélange cinématiques et extraits de gameplay. Et on n’a toujours pas pigé ce qu’était vraiment Death Stranding.

Les Échoués de Death Stranding

Autant commencer par le moins clair: l’histoire de Death Stranding. Si certains décrypteront tout image par image afin d’imaginer les hypothèses les plus improbables (et donc être au final déçus par leurs attentes), nous, on s’appuiera sur des faits. Et les faits, c’est déjà le casting.

  • Sam par Norman Reedus (The Walking Dead)
  • Cliff par Mads Mikkelsen (Hannibal, Casino Royale)
  • Fragile par Léa Seydoux (Spectre, La Vie d’Adèle)
  • Mama par Margaret Qualley (The Leftovers, pub Kenzo et accessoirement fille d’Andy MacDowell)
  • Deadman par Guillermo Del Tor (réalisateur de Hellboy, La Forme de l’Eau)
  • Heartman par Nicolas Winding Refn (réalisateur de Drive, Too Old To Die Young)
  • Die Hardman par Tommie Earl Jenkins
  • Higgs par Troy Baker (Joel dans The Last Of Us, Ocelot dans MGSV)
  • Amelie par Lindsay Wagner (Super Jaimie)

Il est intéressant de voir qu’aucune personne n’a de nom de famille. Il n’y a d’ailleurs que deux prénoms —courts au demeurant— et des pseudonymes. Le rôle de chacun n’est pas défini. Le héros de l’aventure devrait néanmoins être Sam tandis que Cliff se dirige tout droit comme l’antagoniste principal. Ou du moins en apparence. Est-ce vraiment la même personne que l’on voit en tenue militaire entourée de soldats morts (!) et à la toute fin du trailer?

Dans ce trailer de Death Stranding, on découvre que Sam a pour ultime objectif de reconstruire l’Amérique et de sauver l’humanité. Son nom complet est Sam Porter Bridges, ce qui semble aussi être le nom d’une entité. Bridges signifie en français Ponts. Le raccourci est simple: Sam servira de lien entre chaque ville qu’il visitera.

On semble le voir à la Maison Blanche puis il est dit qu’il doit se préparer à un long périple et rejoindre l’ouest du pays; cela tend à signifier qu’il faudra traverser d’est en ouest ces terres post-apocalyptiques.

Ce sera l’occasion de croiser les Homo Demens, des hommes fous comparés à des terroristes hyper violents. Ils s’en prennent à l’UCA, l’union des villes américaines, ou ce qu’il en reste. Le véritable danger sera néanmoins les Échoués. Derrière ce nom, on retrouve des êtres invisibles ayant un lien particulier avec la pluie et les tempêtes. Ils sont capables d’agripper le joueur dans les profondeurs, à moins que ce ne soit le royaume des morts. On note aussi des hallucinations avec des images de la Première Guerre mondiale, comme s’il fallait revivre quelques-un des conflits qui ont secoué la planète ces dernières décennies.

Dans la description officielle du jeu, le Death Stranding est défini comme « une suite d’événements surnaturels » qui se sont produits dans un futur proche à la suite de mystérieuses explosions sur Terre. Est-ce que cela pourrait alors nous amener à faire des voyages dans le temps voire à découvrir des univers parallèles? Après tout, il est souvent dit qu’il faudra « se connecter à l’autre côté« …

Death Stranding, un jeu d’exploration et d’action

Dans le passé, on avait vu Sam marcher longuement dans de magnifiques plaines, avec un immense sac à dos. Il est dit qu’il faudra prendre soin de cet équipement. Ce sera en effet nécessaire d’équilibrer le poids et de ne pas perdre de précieuses ressources face aux différents ennemis. Death Stranding ne sera pas un simulateur de marche. C’est en effet un jeu d’action avec du combat au corps à corps et des armes à feu.

Dans ce trailer, on voit Sam se battre contre des ennemis en combinaison jaune (Homo Demens?). Ces derniers sont équipés de bâtons électriques, ce qui rappellerait presque Metal Gear Survive. Il est possible de leur échapper en se cachant dans de hautes herbes. Il y aura donc une petite notion d’infiltration. Et pour se déplacer dans ce monde ouvert, il sera possible d’utiliser des véhicules.

L’exploration semble importante dans Death Stranding. Face à certains obstacles, il faudra utiliser une échelle de 10 mètres ou bien faire du rappel. Le site officiel précise que des éléments surnaturels modifieront l’apparence de l’environnement. Ce devrait être lié aux Echoués. Il n’est pas dit qu’il s’agisse de véritables menaces pour le joueur. Là encore, si on se réfère au site, il est dit que le Game Over sera remplacé par « un monde inversé » où il faudra retrouver son chemin vers le monde des vivants.

Il est aussi dit que chaque mort a des conséquences. En d’autres termes, il faudra réfléchir à chacun de ses actes. Death Stranding a beau se présenter comme un jeu solo —du moins pour le moment—, il intégrera un multi asynchrone. Chaque joueur représentant un coursier de l’extrême, il sera possible d’expédier des provisions et de partager des abris. Qu’est-ce que cela signifie vraiment? On ne sait pas. Ce qui est certain, c’est qu’avec Death Stranding, Hideo Kojima souhaite proposer une nouvelle expérience de jeu. Sur le papier, c’est génial, mais manette en main, il faudra voir si ce n’est pas trop déstabilisant.