Accueil Manga Manga : 07-Ghost, Tome 1 : Notre avis

Manga : 07-Ghost, Tome 1 : Notre avis

PARTAGER

Afin de vous guider dans vos choix parmi la pelletée de mangas qui sortent tous les mois, voici l’avis éclairé de Julientellouck.com sur 07-Ghost, nouveauté disponible depuis le 21 octobre chez Kazé. Un shônen prenant aux qualités indéniables mais qui risque tout de même de refroidir certains d’entre vous. Gros plan.

Le jeune Teito Klein est un élève extrêmement doué de l’académie militaire de l’empire de Barsburg. Cet établissement prestigieux forme tout un tas de jeunes garçons au combat et à la maîtrise du Zaiphon, une énergie permettant de s’affronter dans des combats spectaculaires. Le but : devenir beigleiter (ou assistant d’un officier haut placé).

En plus d’avoir des facilités pour le combat, Teito a également le privilège d’être le “chouchou” du directeur de l’académie, qui a demandé son intégration et qui le garde sous son aile. Si on ne connaît pas la raison de ce statut privilégié, une rumeur parcourt les couloirs de l’académie depuis son arrivée : il n’a gardé aucun souvenir de son passé, mais la marque qu’il porte prouve que Teito aurait été esclave. Une rumeur qui provoque les railleries incessantes de ses camarades de classe. Mais Teito n’est pas seul et peut compter sur son ami Mikage pour faire taire les moqueries et le soutenir envers et contre tout. Même lorsque, guidé par un instinct meurtrier et assailli de souvenirs de son passé, il s’en prendra au chef d’état-major Ayanami.

Devenu un fugitif dont la tête est mise à prix, Teito doit alors s’enfuir de l’académie. Il trouvera refuge dans une église, et aura tout le loisir de partir à la recherche de son passé et de faire connaissance avec les mystérieux évêques qui ont décidés de le protéger…

A première vue, 07-Ghost pourrait rebuter les amateurs de shônen pur et dur. Avec le trait relativement féminin de Yukino Ichihara et ses personnages à la limite du bishônen tout droit tirés d’un doujinshi, on aurait tôt fait fait de ranger 07-Ghost dans la catégorie shôjo. D’ailleurs, au Japon, la série a été prépubliée dans le magazine Monthly Comic Zero Sum, un magazine essentiellement orienté shôjo. Mais contrairement aux apparences, 07-Ghost est un shônen un vrai. Si vous faîtes fi de sa couverture à tendance homo-érotique et que vous décidez de vous plonger dans le premier tome de ce manga, vous découvrirez une œuvre bien plus riche et sombre qu’il n’y paraît et des personnages très charismatiques (mention spéciale pour Ayanami, exemple parfait de classe stylée, comme on les aime).

Les dessins sont très soignés même s’ils tirent quelque peu vers le shôjo, ce qui se remarque spécialement lors de certaines mimiques des personnages dans lesquels les dessinatrices font disparaître les bouches ou les yeux pour renforcer l’effet comique.

Côté scénario, difficile de donner un vrai premier jugement avec ce premier tome qui pose toutes les bases d’un univers mêlant aventure, spiritualité, et drame, avec un soupçon de conflits politique. Mais force est de constater que 07-Ghost démarre assez fort avec certaines révélations faite dès ce premier tome (sur le passé de Teito, notamment) qui valent leur pesant de cacahouètes et promettent une série pleine de rebondissements (ce qui est déjà le cas dans ce premier volume, mais chut ! :-)).

On regrettera toutefois que les combats soient un chouïa brouillons. On aimerait également en savoir plus sur sur le Zaiphon, cette énergie de combat, posée là sans aucune explication, comme si les héros s’affrontaient avec de simples épées et que tous les lecteurs étaient familiers avec cette nouvelle façon de se battre. Mais ce n’est que le premier tome, peut-être en apprendrons nous plus lors des volumes à venir. La série en compte déjà 10 au Japon, on a de quoi voir venir ! 😉

07-Ghost : à suivre…

Bonus : l’opening de la version animée de 07-Ghost sortie au japon l’année dernière. Elle compte au total 26 épisodes.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here