Home Jeux Vidéo Qui veut s’offrir la branche jeu vidéo de Warner Bros?

Qui veut s’offrir la branche jeu vidéo de Warner Bros?

Il se dit que AT&T aurait mis en vente Warner Bros Interactive Entertainment, c’est à dire la division jeu vidéo de Warner Bros. Et s’il y a vente, il y a alors forcément un acheteur. Oui, mais qui?

Selon les informations de CNBC et VentureBeat, AT&T chercherait à se débarrasser de la branche jeu vidéo de Warner Bros. Ce serait alors un bon moyen pour la maison mère de réduire légèrement la dette colossale qui pèse sur ses épaules —on parle de 200 milliards.

Les deux sites ne sont pas d’accord sur la somme qu’espère recevoir AT&T. CNBC estime qu’il faudra un chèque de 4 milliards pour s’offrir Warner Bros Interactive, tandis que chez VentureBeat, la somme de 2 milliards est évoquée.

Un logo voué à disparaître?
Warner Bros fait de gros jeux grâce à de grosses licences

Imaginons maintenant que vous avez justement 2 milliards de dollars qui trainent au fond de votre porte feuille. Vous ne savez pas quoi en faire et vous vous posez alors la question suivante: est-ce que ça vaut le coup de racheter la branche jeu vidéo de Warner Bros? La réponse est compliquée.

Warner Bros Interactive, c’est notamment:

  • Rocksteady (Batman Arkham)
  • TT Games (les jeux LEGO)
  • Avalanche Software (un jeu Harry Potter qui sera prochainement révélé)
  • NetherRealm (Mortal Kombat, Injustice)
  • WB Games Montréal (Batman Arkham Origins, et un nouveau jeu Batman bientôt annoncé)
  • Monolith Productions (F.E.A.R., L’Ombre du Mordor, L’Ombre de la Guerre)
  • Des accords d’édition avec Turtle Rock (pour une suite spirituelle de Left4Dead) et IO Interactive (Hitman)

Ce sont des studios capables de faire de très bons jeux avec de jolis succès commerciaux à la clé. Un Mortal Kombat, ça tape dans les 10 millions de ventes par exemple; c’est largement plus qu’un Street Fighter, Tekken ou Soul Calibur. On compte aussi plus de 100 millions de jeux LEGO à travers le monde entier. C’est autant que la série des Resident Evil.

A la vue de ces chiffres, oui, racheter Warner Bros Interactive semble être un bon investissement. Le problème est que ce sont des jeux à licence. Aucun de ces studios ne détient les franchises LEGO, Le Seigneur des Anneaux, Batman (DC Comics), Harry Potter… Ces jeux existent grâce à Warner Bros qui possède ces propriétés ou bien a des accords avec les ayant-droits.

Racheter Warner Bros Interactive, c’est mettre la main sur Mortal Kombat et… c’est à peu près tout.

Cela rappelle un peu le cas Insomniac. Le studio californien a été racheté par Sony pour près de 229 millions de dollars. C’est peu. Pourtant, Insomniac est réputé dans le monde entier pour son savoir faire. Le fait est que cette équipe a énormément travaillé sur des licences qui ne lui appartenaient pas. Spyro, Ratchet, Resistance ou Spider-Man sont respectivement détenus par Activision, Sony et Marvel. D’où ce prix plutôt faible.

Au contraire, quand Microsoft s’offre Mojang, il met la main sur Minecraft. La transaction est alors estimée à près de 2,5 milliards de dollars.

Take Two, EA ou Activision sont-ils prêts à faire monter les enchères?

Selon les informations de CNBC et VentureBeat, plusieurs éditeurs se sont déclarés intéressés par la possible acquisition de la branche gaming de Warner Bros. Parmi eux, on retrouverait Take-Two, Electronic Arts et Activision-Blizzard. Un puissant acteur du milieu aurait dit ne pas souhaiter se positionner pour deux raisons. La première serait le problème des licences. La seconde, le manque de revenu régulier que génèrent WB Interactive.

Il est vrai que Rocksteady aime prendre son temps, tandis que WB Games Montréal n’a pas sorti de gros jeu depuis 7 ans. Il se dit que pas mal de projets ont été rebootés ou annulés. On note aussi que les équipes de Warner Bros sortent essentiellement des jeux solo. NetherRealm est quant à lui le studio qui fait office d’exception. Il commercialise fréquemment des DLC et possède la licence Mortal Kombat; Injustice est en revanche lié à l’univers de DC Comics.

Rien ne dit que Take Two, Electronic Arts ou Activision Blizzard rachèteront bien Warner Bros Interactive. Il se peut que cette division tombe dans les mains d’un fond d’investissement, par exemple. Néanmoins, si Take Two, EA et Activision sont cités, c’est qu’il y a sans doute une raison. Et on notera bien que ni Tencent, ni un constructeur historique (Microsoft, Nintendo, Sony) ne sont mentionnés. Et il va de même pour Google et Amazon qui souhaitent pourtant devenir les rois du Cloud Gaming.

Lors de cet E3 2020, Warner Bros avait prévu de tenir pour la toute première fois une conférence. Les nouveaux jeux de WB Games Montreal, Rocksteady et Avalanche Software auraient dû être dévoilés. Avec l’annulation de cet événement et ce nouveau rebondissement, on ignore quand ces annonces auront lieu.