Accueil Jeux Vidéo Le PlayStation VR, c’est 3 millions de ventes

Le PlayStation VR, c’est 3 millions de ventes

PARTAGER
Chiffre de ventes du PSVR à l'été 2018

Sony a révélé les nouveaux chiffres de ventes de son casque de réalité virtuelle, le PlayStation VR.

Petit historique. Le PlayStation VR est sorti en octobre 2016. En juin 2017, Sony annonce fièrement avoir écoulé 1 million d’unités de son casque de réalité virtuelle. En décembre de la même année, le japonais révèle un nouveau chiffre de ventes: le PSVR a dépassé les 2 millions. Et nous voici en août 2018 où le cap des 3 millions a été atteint le mois dernier.

Pour rappel, on compte plus de 80 millions de PlayStation 4 dans le monde. Cela tend à signifier qu’un peu moins de 4% des possesseurs d’une PS4 ont craqué pour ce casque de réalité virtuelle.

3 millions de PSVR, c’est bien?

On ne sait pas. On ignore les objectifs de ventes de Sony. Il y a quelques temps, le Japonais affirmait que le marché ne grandissait pas à la vitesse souhaitée. Au passage, personne ne connait les chiffres de ventes de l’Oculus Rift ou du HTC Vive; tout semble cependant indiqué que Sony est le leader de la Réalité Virtuelle.

Le point intéressant concerne le nombre de jeux et d’expériences écoulés. En juillet, on comptait 21,9 millions de jeux vendus. En d’autres termes, chaque possesseur d’un PSVR possède en moyenne 7 titres. C’est mieux que lors du dernier recensement où on était à 6 jeux par casque.

On connait d’ailleurs les productions les plus populaires —en nombre d’heures— aux Etats-Unis d’Amérique.

  1. The Elder Scrolls V: Skyrim VR
  2. PlayStation VR Worlds
  3. Rec Room
  4. Resident Evil 7 biohazard
  5. The Playroom VR
  6. Job Simulator
  7. Until Dawn: Rush of Blood
  8. Batman: Arkham VR
  9. Farpoint
  10. Superhot VR

Il est intéressant de voir qu’il s’agit de jeux très variés, à la fois en terme de genre et de statut. Il y a ainsi de gros titres comme Skyrim ou d’expériences plutôt courtes comme la compilation PlayStation VR Worlds.

Quels jeux pour le PlayStation VR?

En 2018, il y a eu une salve de jeux lors du début d’année: Moss, Bravo Team et The Inpatient. Seul le premier était vraiment digne d’intérêt. Puis, WipEout a reçu son patch VR gratuit, offrant d’excellentes sensations sans pour autant rendre malade le joueur. Cet été, Sony a notamment poussé The Persistence. Il s’agit d’un rogue-like à la première personne. C’est plutôt bien fichu mais à aucun moment, il ne s’agit d’une killer-app.

Est-ce que cela pourra changer à la rentrée? Pas sûr. Cela dit, sur le papier, on retrouve de gros jeux. Il y a ainsi Beat Saber, qui a connu un grand succès sur PC. Puis Sony sortira 3 titres qui paraissent ambitieux. Le premier est Firewall: Zero Hour. On pourrait le décrire comme un Rainbow Six en VR. Mais comme il mise sur le multi, on espère qu’il aura un gros bassin de joueurs et ce, très rapidement.

Il y a ensuite Blood & Truth. On serait tenté de dire qu’il s’agit d’une version longue de l’impressionnant mini-jeu London Heist (de PSVR Worlds). Puisqu’il est développé par les équipes anglaises de Sony, on devrait beaucoup en entendre parler. Enfin, il y a Astro Bot. C’est un jeu de plate-forme issu de l’expérience Playroom.

Bref, de quoi passer un excellent moment —en théorie— quand on a un PlayStation VR. Mais est-ce que l’un de ces titres poussera les gens à s’offrir un casque de réalité virtuelle? Sans doute pas. Il faut bien comprendre qu’à l’heure actuelle, la réalité virtuelle n’a pas de killer-app, mis à part Resident Evil 7. Mais si on prend en revanche son catalogue dans son ensemble, on a alors de magnifiques expériences; cela alourdit néanmoins l’addition alors que le PSVR reste encore onéreux.