Home Jeux Vidéo Pourquoi FIFA risque-t-il de changer de nom ? Pour l’argent, bien sûr.

Pourquoi FIFA risque-t-il de changer de nom ? Pour l’argent, bien sûr.

387
0

Electronic Arts semble prêt à partir en guerre contre la FIFA. Mais pourquoi donc ? Explications.

Chaque année, les footeux attendent le duel FIFA vs PES. On l’appelle généralement le Clasico et à l’avenir, il devrait changer de nom. PES est ainsi devenu eFootball. Et du côté de FIFA, on pourrait bientôt découvrir EA Sports F.C.

La FIFA en demande trop et peut-être qu’il n’aura rien alors

Tout a commencé la semaine dernière. Cam Weber, directeur d’EA Sports, affirmait se préparer à l’idée d’un changement de nom pour FIFA.

Cela a eu l’effet d’une bombe. On parle là d’un jeu de foot qui, depuis plus de 25 ans, a le même nom ; une série qui a généré plus de 20 milliards ; un titre fréquemment en tête des ventes dans de nombreux pays.

Le problème est que la licence FIFA coûte très chère. Ou plutôt, la FIFA est très gourmande.

Le contrat liant Electronic Arts à cet organisme prendra fin l’an prochain, après la Coupe du Monde 2022 au Qatar. On est donc en période de renégociation. Et de chaque côté, ça coince.

Actuellement, EA paye 150M de dollars par an à la FIFA. C’est une somme colossale. Si on compare à certains budgets de jeux, c’est plus qu’un Witcher 3 ou Shadow Of The Tomb Raider. Et on ne compte pas là les dépenses liées au développement ou le marketing.

Selon la FIFA, ce montant n’est toutefois pas assez élevé. Le New York Times rapporte en effet que l’organisation suisse réclamerait plus d’un milliard de dollars pour 4 ans ; presque deux fois plus que l’accord actuel, donc.

La FIFA voudrait vendre sa licence à d’autres partenaires

Tout cela fait sourire quand on repense aux premiers pas de la licence. C’étaient les années 90 et EA décrivait ces royalties comme étant « minuscules. »

Depuis, les choses ont évolué. FIFA, et plus précisément FUT, génèrent de gigantesques revenus. On parle ainsi de 1,5 milliard rien que pour 2021, si on additionne les modes Ultimate Team de FIFA, NHL et Madden. C’est deux fois plus qu’il y a 5 ans.

Les jeux FIFA ne cessent de grandir. L’an dernier, 30 millions de joueurs ont essayé FIFA 21. Et au total, plus de 100 millions ont lancé cette série au moins une fois.

De son côté, la FIFA cherche à augmenter ses revenus. Son but est revoir la Coupe du Monde des Clubs, et cela coûte cher.

De ce fait, l’organisation suisse réclame plus d’argent à Electronic Arts. En parallèle, elle souhaiterait vendre sa licence à d’autres partenaires —comme Epic Games / Fortnite. Cela aurait toutefois tendance à nuire à la relation EA / FIFA. Si la marque est aussi forte aujourd’hui, c’est grâce à Electronic Arts. Alors, si elle atterrissait dans les mains de quelqu’un d’autre, l’Américain aurait sans doute envie de demander une ristourne à la FIFA…

Une clause qui ne passe pas

Outre ces problèmes de gros sous, la relation EA / FIFA coince sur un autre point. Le Suisse souhaiterait limiter le champ d’action de l’Américain. En d’autres termes, il voudrait que le prochain accord porte uniquement sur ce jeu vidéo.

Au contraire, chez Electronic Arts, on veut aller plus loin. On réclame alors un contrat beaucoup plus global, que ce soit sur l’eSport ou la vente de bien numériques, comme les NFTs.

Cela signifie que EA veut se donner un maximum de liberté à l’avenir. Si par hasard il souhaitait concurrencer Sorare, il voudrait alors pouvoir utiliser la marque FIFA.

EA est prêt à contre-attaquer

Le message de Cam Weber la semaine dernière avait sans doute deux buts. Le premier, prévenir les investisseurs d’un possible changement de nom. Le second, mettre la pression sur la FIFA.

Electronic Arts ne veut pas être pris de vitesse et a même déposé le nom de EA Sports FC. Qu’importe l’issue, il se tient donc prêt.

La firme américaine a également annoncé un nouvel accord sur le long terme avec la FIFPRO. Ce partenariat permettra à EA de continuer à utiliser les noms de milliers de joueurs, en plus de leur apparence.

Avec cette annonce, Electronic Arts a tenu à rassurer son public. Qu’importe s’il change de nom, il restera le même à l’avenir.

Previous articlePlayStation VR: 5 ans après, quel bilan pour ce casque de réalité virtuelle?
Next articleMini-Frigo Xbox Series X : un prix et une date pour les précommandes