Home Jeux Vidéo Quelles différences entre Luna d’Amazon, Stadia, xCloud et PSNow?

Quelles différences entre Luna d’Amazon, Stadia, xCloud et PSNow?

Amazon, à travers Twitch, se met au cloud gaming. Ça s’appelle Luna et son modèle économique est plutôt curieux. Avec ce service, Amazon est prêt à concurrencer Google (Stadia), Microsoft (xCloud) et Sony (PSNow).

Il y a quelques temps, Microsoft disait qu’à l’avenir, ses adversaires ne seraient plus Sony et Nintendo. A la place, il affronterait Google et Amazon. Le premier a Stadia, l’autre a désormais Luna. Et chacun de ces services misent sur le Cloud Gaming, mais à sa manière.

Comment fonctionnent Luna, Stadia, le xCloud et le PSNow?

Luna est le futur service de Cloud Gaming d’Amazon, propulsé à travers sa branche Web Service (AWS). C’est une application qui pourra se lancer depuis un PC, un Mac, la FireTV ou bien iOS, via le navigateur Safari.

Amazon compte déployer Luna petit à petit. Ce service de Cloud Gaming va ainsi entrer en accès anticipé, uniquement sur le territoire américain.

Avec FireTV, Luna s’affiche directement sur votre téléviseur, là où le xCloud mise d’abord sur les smartphones. (jolies lumières)

Google Stadia est quant à lui disponible depuis près d’un an. Tout se fait depuis Chrome, certains téléphones Android ou Chromecast pour jouer sur son téléviseur.

Le xCloud est le service de cloud gaming de Microsoft. Il est inclus dans l’abonnement au Xbox Game Pass Ultimate et vise uniquement, pour le moment, les téléphones android.

Enfin, le PSNow est le service le plus ancien. Il a été lancé en 2014 et a plusieurs fois évolué. Il est désormais uniquement disponible sur PC/Mac et PlayStation 4.

Quelle intégration sur Facebook, Twitch et YouTube?

L’intérêt du Cloud Gaming, c’est qu’il permet de baisser le prix d’entrée, puisqu’il n’est pas nécessaire de posséder une console de jeux ou un PC Gamer. Un simple écran et une bonne connexion internet suffisent pour profiter de ces services. Et cela signifie aussi qu’il est plus simple de toucher un large public.

Pour ce faire, Luna, Stadia et le xCloud comptent s’appuyer sur de précieux alliés. Luna, en tant que propriété d’Amazon, pourra compter sur Twitch. Google Stadia mise quant à lui sur YouTube. Quant au xCloud, ce sera sur Facebook Gaming, maintenant que Mixer est mort.

Le Crowd-play de Stadia permet de lancer une partie directement depuis YouTube.

A l’avenir, sur Facebook Gaming, Twitch et YouTube, on devrait respectivement trouver des boutons xCloud, Luna et Stadia. D’un simple clic, alors que vous regardiez quelqu’un jouer à un titre, vous pourrez lancer ce jeu ou bien rejoindre sa partie.

Quant à Sony, son PSNow est quelque peu esseulé.

Quelle qualité d’image pour Luna, Stadia, le PSNow et le xCloud?

Si les consoles next-gen comptent démocratiser la 4K, voire même le 120FPS (!), le Cloud Gaming a des ambitions plus modestes.

Stadia est néanmoins le service le plus avancé. Il permet du 4K à 60FPS, selon les jeux. Chez Luna, on se limite à du 1080p à 60FPS. La 4K est au programme, mais ce sera pour plus tard.

Enfin, chez Sony et Microsoft, on propose du 720p.

Quel modèle économique pour chacun de ces services Cloud Gaming?

Le PSNow coûte 60€ par an. Contre ce prix, on a accès à un catalogue de plus de 700 jeux PS3 et PS4. De nouveaux titres sont fréquemment rajoutés mais il est rare qu’il s’agisse de jeux récents.

Le Xbox Game Pass Ultimate, qui inclut le xCloud, est à 13€ par mois, soit 156€ par an. Lui aussi permet de piocher dans un large catalogue de 400 jeux. Microsoft est beaucoup plus agressif que Sony et propose sur ce service beaucoup de productions le jour même de leur sortie. C’est notamment le cas pour toutes les productions Xbox Game Studios.

Tous les jeux du Xbox Game Pass Ultimate ne sont pas jouable en cloud gaming actuellement. On retrouve néanmoins plus de 150 titres dont Destiny 2, Dead Cells, Gears 5 ou Forza Horizon 4.

Tous les jeux du Xbox Game Pass ne sont pas encore jouables sur smartphone.

Chez Stadia, il y a deux possibilités. Soit on a un compte Standard, on se limite à du 1080p et on achète les jeux les uns après les autres. Soit on est Stadia Pro, et on paye 10€ par mois. On peut alors jouer en 4K et on a accès un libre accès à quelques jeux comme Bomberman, Hitman 1 et PUBG.

Enfin, Luna a un nouveau modèle économique: il fonctionnera par chaîne. L’abonnement à Luna+ débloquera la chaîne principale. Pendant l’accès anticipé, elle sera à 6 dollars par mois révèle Endgadget. Elle donnera accès à des dizaines de jeux dont Resident Evil 7, Control, Metro Exodus ou Overcooked 2. Une chaîne Ubisoft sera aussi proposée mais ni son contenu ni son prix n’ont été précisés. On ne sait pas si à l’avenir Luna servira de marque blanche pour les éditeurs ou si on retrouvera par exemple des playlists FPS, RPG, Sport aux côtés des chaînes d’Ubisoft et consorts.

Quel avenir pour le PSNow, le xCloud, Stadia et Luna?

Là, vous nous demandez d’utiliser notre boule de cristal. Pour le moment, Google et Amazon semblent surtout observer le marché. Ils ont les ressources technologiques et financières, ils peuvent s’appuyer sur leurs propres plateformes (YouTube et Twitch) et ils possèdent aussi des studios internes. Mais actuellement, ils ne sont guère agressifs. Ils ne veulent pas concurrencer la PlayStation, la Xbox ou la Switch. Ils proposent simplement une petite alternative.

Microsoft est au contraire disposé à tout faire pour s’imposer. Le Cloud Gaming est au coeur du Game Pass, le projet dans lequel il s’investit le plus. Sony est en revanche en retrait. Le PSNow n’a jamais été évoqué pendant les deux conférences PlayStation 5. C’est un service annexe sympathique, mais loin derrière le Game Pass en terme de contenu.

Difficile de prévoir ce qui se passera à l’avenir. Google est habitué à fermer des services et on a vu Microsoft racheter Bethesda pour 7 milliards. On pourrait très bien avoir à l’avenir la fermeture de Stadia comme un rachat d’un gros éditeur (Electronic Arts, Ubisoft, Take Two…) par Google. Tout est incertain. Et quand on voit le succès des précommandes des Xbox Series X|S et de la PlayStation 5, on se dit que le Cloud Gaming n’est pas encore prêt à dominer. Il représente l’un des avenirs du jeu vidéo, et c’est déjà pas mal.