Home Culture Geek Avis: Fortnite Balade Royale 3 – Ramener la Coupe à la Maison

Avis: Fortnite Balade Royale 3 – Ramener la Coupe à la Maison

Troisième Tome pour la saga Balade Royale, un roman se déroulant dans l’univers de Fortnite. Et si le deuxième livre venait à s’éloigner du jeu d’Epic Games, cette nouvelle aventure nous replonge totalement dans le Battle Royale.

Temps de confinement, il faut rester chez soi. Et entre deux parties de Fortnite, pourquoi ne pas se plonger dans Balade Royale: Ramener la Coupe à la Maison? A la fin du deuxième roman, on apprenait la disparition de Royale Suprématie, un mélange de téléréalité et de Fortnite. Avec ce troisième tome, la compétition est de retour, une nouvelle société de production ayant fait l’acquisition de ce programme TV.

A l’image des compétitions eSport, une énorme somme est en jeu, faisant des futurs vainqueurs de multi-millionnaires. Il n’en faut pas plus pour Paul, Benji et Ella pour se replonger dans ce Battle Royale. C’est d’autant plus important que la seule fille de l’équipe connaît quelques soucis financiers.

Les 180 pages de ce tome 3 de Balade Royale ont pour fil rouge cette coupe du monde de Royale Suprématie. L’action se déroule donc essentiellement dans le monde de Fortnite. Chose amusante, c’est l’ancienne map qui est ici utilisée avec les villages enneigés au sud ouest, la ferme au sud…

Au fil des livres, l’histoire évolue. Ella devient petit à petit le personnage principal. Ses amis prennent du galon et enquêtent sur les nouveaux propriétaire de Royale Suprématie. Un trio amoureux se met en place… Toutefois, avec ce nouveau roman, Balade Royale s’assagit. Il prend le temps de développer les protagonistes et le rythme est plus lent. C’est finalement le calme avant la tempête. Ramener la Coupe à la Maison pose les bases de nouvelles intrigues; il n’est pas anodin de voir que le tome 4 est largement teasé à la fin du livre. Hélas, il n’a aucune date de sortie pour le moment.

Balade Royale, Tome 3: Ramener la Coupe à la Maison404 Editionco-écrit par Anne Kalicky et Mathias Lavorelqui a dédicacé mon exemplaire, preuve supplémentaire que cet homme est vraiment formidable.