Home Jeux Vidéo 12 jeux sortis cette génération que tout le monde attendait mais que...

12 jeux sortis cette génération que tout le monde attendait mais que tout le monde a oublié

34
0

Un vrai classique. Sur les réseaux sociaux, sur les forums, ça réclame le retour d’une licence ou bien ça jubile à l’annonce d’un nouveau jeu. Puis, quand ce titre est disponible, tout le monde l’oublie au bout de quelques minutes… si ce n’est avant même sa sortie. A l’aube de la PS5 et de la Xbox Series X, voici 12 jeux qui étaient très attendus sur PS4 et Xbox One, et qui ont rapidement disparu. Si vous ne vous en souvenez pas, c’est normal.

The Last Guardian

Lors de l’annonce de The Last Guardian en 2009, des gens ont immédiatement acheté la PlayStation 3 dans le but d’y jouer plus tard sur cette machine. Pourquoi? Parce que derrière ce titre, on retrouve Fumito Ueda, l’homme qui a imaginé Ico et Shadow Of The Colossus, deux jeux qui ont bouleversé une génération de joueurs.

The Last Guardian est sorti le 7 décembre 2016 sur PlayStation 4. Avec un tel retard, c’est peu dire s’il était attendu. Comme on est un peu fainéant, on va citer notre test. « Malgré son lot d’imperfections, The Last Guardian demeure un merveilleux conte, un titre envoûtant, remarquable, intelligent et d’une beauté à couper le souffle. » Bref, c’est l’un des jeux les plus marquants de cette génération voire de la décennie passée. Et pourtant, tout le monde l’a oublié. Une injustice, tout simplement.

L’OST de The Last Guardian est fabuleuse.
Mirror’s Edge Catalyst

On associe le studio DICE à la série de Battlefield. C’est du grand spectacle, ça pète de partout, et c’est principalement orienté multijoueur. Alors forcément, quand Mirror’s Edge sort en 2008, tout le monde est surpris. C’est un simulateur de Parkour à la première personne. On court, on saute sur les murs, on glisse au sol, on fait une roulade après une mauvaise chute… C’était surprenant et excellent. Mais peu ont suivi. Ça explique sans doute pourquoi le premier Mirror’s Edge s’est retrouvé bradé quelques jours seulement après sa sortie.

La communauté de fans réclamait un second épisode. Electronic Arts a plié et a finalement validé le financement d’une suite. Aux commandes, on retrouve toujours DICE. La recette reste la même, ou du moins à peu près: Mirror’s Edge Catalyst succombe à la mode de l’Open World et du grappin, 2016 oblige. Mais ça ne prend pas. Voici la conclusion de notre article: « Le potentiel est là, mais il est mal exploité. Dommage. » Pas sûr qu’on revoie un jour Faith.

Dishonored 2 / Prey

On a tendance à l’oublier mais on possède à Lyon l’un des studios les plus talentueux qui existe: Arkane. Dishonored 2 est sorti en 2016, quatre ans après le premier épisode. Il y a du génie dans cette suite, tout simplement.

Prey est quant à lui arrivé un an plus tard, conçu par la branche Texane de Arkane. On y retrouve là aussi d’excellentes idées. Mais il faut bien se faire une raison: si le prix de Prey et de Dishonored 2 a rapidement chuté, c’est qu’ils ont eu du mal à trouver leur public. La mode n’est plus aux jeux solo. La preuve, Arkane bosse désormais sur le mystérieux Death Loop, un jeu intégrant une composante multijoueur.

Prey (2017) est un reboot de Prey (2006) et n’a aucun lien avec Prey 2, une suite annoncée en 2011 et annulée officiellement 3 ans plus tard.
Rage 2

Rage 2, c’est la suite inespérée d’un jeu sorti en 2011. C’était à l’époque une nouvelle licence signée id Software, les papas de Doom et Quake, rien que ça. Le premier Rage était perfectible mais posait de bonnes bases. En 2019, c’est Avalanche (Just Cause, Mad Max) qui a repris le flambeau, sous le regard attentif d’id. Les gunfights sont très bons mais le monde ouvert dans lequel le jeu prend place est d’un vide absolu. L’absence d’un mode multijoueur est également surprenant, même si Bethesda est (était?) un fervent défenseur des jeux solo. Au final, Rage 2 est sympathique et il n’apparaît dans presque aucune liste des jeux de l’année 2019. Car oui, il est bien sorti il y a moins d’un an.

Shenmue 3

Un jeu fait pour les fans qui, depuis plus de 15 ans attendaient une suite. Oui, on en a beaucoup parlé car c’était en soi un sacré événement, mais dans les faits, ça n’a logiquement concerné que les fans de la série. Combien sont-ils? Avec le temps, les adorateurs de Ryo Hazuki se font forcément moins nombreux. Et l’aspect assez vieillot du jeu n’a pas semble-t-il pas suffi à capturer un large public. Si son annonce a fait grand bruit, sa sortie s’est en revanche faite sous un grand silence. Je suis pourtant persuadé que nous aurons un Shenmue 4.

18 ans séparent les sorties de Shenmue 2 et de Shenmue 3.
Stadia

Il se dit qu’en 2018, Sony et Microsoft redoutaient énormément l’arrivée de Google sur le secteur du jeu vidéo. On est désormais en 2020, Stadia est disponible depuis 2 mois et… rien. Un lancement pour le moins très compliqué avec un problème au niveau du catalogue et des promesses initiales. Cela dit, c’est un service qui est amené à évoluer et, surtout, à s’améliorer. Mais pour le moment, beaucoup ont oublié Stadia et ses promesses de Cloud Gaming.

(je sais très bien que Stadia est un service et non un jeu)

Steep / Tony Hawk Pro Skater 5

Il faut se faire une raison: les jeux de glisse sont morts. Sur cette génération, Electronic Arts n’a pas osé ressortir Skate ou SSX. Ubisoft a en revanche fait l’effort de concevoir Steep dont on a du mal à évaluer le succès: oui le jeu était bien et il a reçu des extensions, mais est-ce un vrai succès commercial?

Et on n’oublie pas Tony Hawk. Antoine Faucon, dans la langue de Molière, a bien connu un cinquième épisode majeur. Et de quoi se souvient-on? D’un lancement particulièrement chaotique bourré de bugs et sanctionné par un metacritic de 32/100. Au passage, j’ai beaucoup aimé les jeux Olli Olli. Voilà.

Une direction artistique qui n’a pas fait l’unanimité. Étonnant.
Thief

C’est l’effet next-gen. Dans un premier temps, les jeux sont rares donc on se jette sur la moindre sortie. Et si en plus le jeu est plutôt mignon visuellement, c’est du tout bon. Bref, on est plus indulgent et c’est peut-être la période idéale pour relancer des licences. Sorti en février 2014, Thief n’avait pas connu de nouvel épisode depuis 10 ans à l’époque. Les plus jeunes ne connaissaient donc pas cette franchise et il n’est pas sûr qu’elle revienne un jour. Il y avait de bonnes idées dans ce Thief mais au final, qui s’en souvient? Honnêtement, pas grand monde.

Guitar Hero / Rock Band

Call Of Duty est une valeur sûre pour Activision. Autrefois, l’éditeur américain pouvait aussi compter sur Skylanders —rangé maintenant au placard— et, surtout, Guitar Hero. C’était la poule aux oeufs d’or d’Activision, ça se vendait par millions et de nouveaux opus sortaient tout le temps. Il y a une dizaine d’années, les jeux musicaux, c’était la folie. Puis un concurrent de Guitar Hero est arrivé: Rock Band. Plus d’instruments, un catalogue de chansons fournis… C’était incroyable. Et soudain, ces deux jeux sont presque devenus has-been.

Lenny et James ont assuré la promo du jeu.

Sur PS4 et Xbox One, Guitar Hero et Rockband ont chacun tenté un come-back. Guitar Hero Live a essayé de se réinventer et a embauché Lenny Kravitz pour faire sa pub. Rock Band 4 a quant à lui voulu proposer la même chose qu’autrefois, grosso-modo. Et au final, que s’est-il passé pour ces deux anciennes rockstars? Guitar Hero Live a vu ses serveurs fermer leurs portes tandis que Rock Band 4 a coulé Madcatz. Il n’y aura pas de rappel. Du moins sur cette génération.

Auraient pu apparaître dans ces colonnes: Mafia 3 qui était sympa’ mais répétitif, Evolve qui avait pourtant une grosse hype derrière lui, Anthem qu’on retrouve à 5€ moins d’un an après sa sortie…