Accueil Jeux Vidéo Call Of Duty sur le banc des accusés

Call Of Duty sur le banc des accusés

PARTAGER

Interrogé par PCGamer sur l’état actuel des FPS, John Gibson, président de Tripwire (Killing Floor, Red Orchestra) n’a pas été tendre avec la concurrence, en particulier Call Of Duty. Mais attention, le dirigeant a de sérieux arguments dans sa besace.

Je pense que les modes solo des shooters sont de mieux en mieux,” déclare John Gibson, faisant alors référence à l’introduction d’éléments RPG dans les FPS et saluant le déclin des jeux sur rails. Cependant, notre ami est beaucoup moins enthousiaste lorsqu’il s’agit de parler des modes multi et s’en prend même assez violemment à Call Of Duty : “Je suis vraiment découragé par l’état actuel des jeux de tir en multi […] Call Of Duty a presque ruiné une génération de joueurs FPS.” John Gibson ne dit pas cela par hasard. Red Orchestra 2, développé par Tripwire, est à l’opposé de COD et a une approche bien plus élitiste et réaliste. Forcément, difficile de capter le grand public ainsi, mais le studio a quand même essayé d’attirer un plus grand nombre de joueurs à travers ‘Action Mode’, rendant Red Orchestra 2 plus facile d’accès.

I’m really discouraged by the current state of multiplayer shooters. […] I feel like Call of Duty has almost ruined a generation of FPS players.

Comme cela se fait souvent, de nombreux tests ont été menés au sein de Tripwire. Un groupe de fans de Call Of Duty a même été convié afin d’essayer RO2: Action Mode, et a très vite découragé John Gibson : “en écoutant tous les petits détails qui les gênaient et qui faisaient qu’ils ne voulaient pas jouer au jeu, j’ai pensé : j’abandonne, Call Of Duty a ruiné toute cette génération de joueurs.”

Le fait est que Call Of Duty cartonne et bat à chaque fois de nouveaux records. En devenant le FPS le plus populaire du moment il a, par la même occasion, défini de nouveaux standards pour toute une frange de la population. Et proposer quelque chose de nouveau ou de différent risque de les déboussoler. Cela se remarque très aisément puisque beaucoup de jeux de nos jours tendent à copier COD. Les reproches faits à RO2 par ce groupe de fans à John Gibson confirment ces propos: “[ils me disaient] ‘je déteste Red Orchestra, je ne peux pas y jouer’. Bien, pourquoi? ‘Parce que le gars ne bouge pas comme dans Call Of Duty.'” D’autres personnes lui disaient simplement qu’ils n’aimaient pas car ce n’était pas comme dans Call Of.

They come in to play Red Orchestra, and they’re like “This game’s just too hardcore. I’m awesome at Call of Duty, so there’s something wrong with your game. Because I’m not successful at playing this game, so it must suck. I’m not the problem, it’s your game.”

Une question d’habitude donc, mais qui exaspère fortement le président de Tripwire. Ce dernier regrette aussi que le jeu d’Activision repose sur des éléments aléatoires ou des armes ne nécessitant pas énormément de skill. John Gibson reconnait que c’est une décision intelligente car cela rend le jeu plus accessible et que ça évite d’avoir un trop grand écart entre les joueurs. Mais au final, cela nuit aux joueurs : “Quand je regarde ces gars jouer, ce sont de très médiocres joueurs FPS. Et je ne pense pas que c’est parce qu’ils sont incapables d’être bons, mais parce qu’on ne leur a jamais demandé de l’être.”

On ne sait pas si Activision, Treyarch ou Infinity Ward répondront à Tripwire, mais il faut reconnaitre que les propos de John Gibson sont intéressants même si un peu maladroits. Il ne faut pas comprendre cette interview comme un réquisitoire anti-Call Of Duty mais le regret, de la part d’un développeur, de voir des joueurs peu enclin à changer leurs habitudes.

Via

2 Commentaires

  1. l’heure d’un changement serait de mise même si call of duty est un jeux assez ludique bien qu’il soit beaucoup trop répétitif et se base sur une stratégie commerciale, en soit le jeux beaucoup trop simple et linéaire :je m’explique a force de jouer a un jeux ou la “tactique” reste le bourinage et l’anticipation sa ne laisse pas de place pour le jeux en équipe ou même le sens de se déplace et de s’adapté a un environnement et la manière de jouer des joueur adverse je ne veut pas dire que ceux qui jouent a call of duty sont nul (je parle de ceux qui ne joue qu’as ce type de FPS) mais par exemple mettons les en immersions sur battlefield il ne serait capable de jouer que sur le mode du pack”close quarters” ceux qui est dommage le problème de diversité de call of duty tue le jeu en lui même.je ne veut pas faire “battlefield fan boy” juste donnez un point de vue comme beaucoup de joueur qui pense pareil .

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here