Accueil Jeux Vidéo Respawn (Titanfall) racheté par Electronic Arts

Respawn (Titanfall) racheté par Electronic Arts

PARTAGER
EA s'offre Respawn

Electronic Arts s’offre Respawn, le studio auteur des Titanfall.

Le timing est spécial. Electronic Arts a fermé Visceral Games et annonce maintenant le rachat de Respawn. Patrick Soderlund, haut dirigeant d’EA, assure qu’il n’y a aucun lien entre ces deux événements.

Fondé en 2010, Respawn était jusque-là un studio indépendant. Il était cependant plus ou moins rattaché à Electronic Arts. La société américaine a en effet édité les deux premiers jeux vidéo Titanfall, tout en sachant que la licence restait la propriété de Respawn. EA lui a aussi confié le développement d’un jeu Star Wars. Ce dernier est dirigé par Stig Asmussen, le réalisateur de God Of War 3.

En plus de Titanfall 3 —probablement pour le printemps 2019— et d’un jeu d’action Star Wars, Respawn planche sur un titre important en réalité virtuelle. Ce jeu, dont on ne sait presque rien, a été signé par Oculus et est de ce fait exclusif aux casques de cette marque. Au total, 205 personnes travaillent dans les bureaux de Respawn, situés en Californie.

Le montant de la transaction tournerait autour des 450 millions de dollars, dont 155 millions de bonus, selon les informations de VentureBeat. Le prix peut paraître élevé mais Electronic Arts n’était pas seul sur l’affaire. L’éditeur coréen Nexon —qui s’occupe de la version mobile de Titanfall— avait lancé les enchères et c’est finalement EA qui a remporté la mise.

Respawn a été créé par Vince Zampella et Jason West après leur départ houleux d’Activision. Les deux dirigeants ont alors accueilli de nombreux anciens collègues d’Infinity Ward et ont directement commencé à travailler sur Titanfall, avec l’aide financière d’Electronic Arts.

Avant Respawn et Infinity Ward, Vince Zampella et Jason West avaient déjà travaillé pour Electronic Arts. C’était avec le studio 2015 Inc, auteur notamment de Medal Of Honor: Débarquement Allié. Après la sortie de ce jeu, les membres de cette équipe de développement avaient eu la possibilité de rejoindre les studios EA de Los Angeles. Ils avaient finalement accepté l’offre d’Activision avec à la clef, la création d’Infinity Ward et la naissance des Call Of Duty. C’était en 2002.

Quinze ans plus tard, Vince Zampella, désormais seul aux commandes de Respawn, a choisi de tenter sa chance avec Electronic Arts. Pour l’éditeur américain, c’est naturellement un joli coup. Il récupère la licence Titanfall qui conserve un beau potentiel. Il met aussi la main sur une équipe talentueuse et expérimentée. Ce rachat confirme également que le jeu Star Wars par Stig Asmussen est en bonne voie. Et enfin, cela signifie que EA se lance activement dans la Réalité Virtuelle. Du moins, pour le moment.

Le dernier jeu de Respawn est Titanfall 2. Si ce dernier a reçu de très bonnes critiques à sa sortie, il a en revanche déçu au niveau de ses performances commerciales. “Le jeu s’est bien vendu mais pas autant qu’il aurait dû” a ainsi déclaré Vince Zampella cet été. Il faut dire que Titanfall 2 est sorti entre Battlefield 1 et Call Of Duty: Infinite Warfare. La concurrence était donc plus que rude. Mais cela n’a en rien affecté l’avenir de la licence Titanfall. Vince Zampella a toujours laissé entendre qu’une suite était en préparation. Et avec ce rachat par Electronic Arts, on peut se demander si Titanfall 3 n’abandonnera pas son moteur actuel pour privilégier le Frostbite qui fait maintenant tourner toutes les productions d’EA.