Accueil Jeux Vidéo PGW : Preview RIGS – On a joué au sport du futur...

PGW : Preview RIGS – On a joué au sport du futur en réalité virtuelle

PARTAGER

La réalité virtuelle intrigue. Une simple vidéo ne permet pas de montrer ce que l’on ressent vraiment lorsque l’on porte un casque. Pour comprendre la réalité virtuelle, il faut l’essayer. Alors, c’est ce que nous avons fait à la Paris Games Week. Direction le stand PlayStation VR, nouveau nom de celui qu’on appelait autrefois Project Morpheus, pour lancer une partie de RIGS : Mechanized Combat League.

Casque vissé sur la tête, l’immersion est totale. En attendant que les joueurs se connectent à la partie, on observe l’étrange hangar dans lequel se trouvent des mécaniciens, des méchas et notre avatar. Le tronc raide, les bras collés au corps et les pieds solidement fixés au sol, on bouge alors la tête avec une immense curiosité. On cherche d’abord à saisir ce qui se passe juste en face de nos yeux, puis on regarde sur les côtés voire derrière soi. La très faible latence et la fluidité du jeu donnent un excellent rendu, presque naturel. Malheureusement, les graphismes de RIGS manquent encore de finesse et de netteté avec par exemple un aliasing un peu trop présent à l’écran. Interrogé à ce sujet, un développeur de Guerrilla Cambridge a toutefois tenu à nous indiquer qu’il ne s’agissait que d’une version pre-alpha.

Passé l’émerveillement lié au PlayStation VR, on se concentre alors davantage sur le jeu. RIGS a la particularité de proposer des joutes en ligne aux commandes de gros robots. Le principe est simple : à chaque frag, la carcasse de l’adversaire laisse trainer au sol des orbes qu’il faut alors ramasser pour augmenter notre jauge d’énergie. Une fois que celle-ci est pleine, le joueur doit alors se rendre au sommet de la map et sauter dans un énorme arceau pour marquer un point. En somme, une partie de RIGS se résume à fragger les adversaires, escorter ses coéquipiers et protéger le “panier” central. Le titre de Guerrilla Cambridge met donc en avant le jeu en équipe et réussit à proposer une expérience nouvelle, voire assez déroutante. On ne vise ainsi pas avec le stick droit mais avec notre propre tête en suivant du regard l’ennemi. L’auto-aim exagéré donne également la sensation d’être trop assisté par le jeu et l’absence de dash latéraux limite un peu trop les déplacements.

Ces défauts pourraient cependant être gommés d’ici la sortie du jeu final. L’auto-aim ne dépend que de certaines armes et des mini-boosts devraient à terme être ajoutés à RIGS, nous a assuré un développeur totalement conquis par la Réalité Virtuelle. Selon lui, ces casques représentent l’un des futurs du jeu vidéo tandis qu’il préfère habilement éviter l’épineuse question du prix. Ce facteur encore inconnu pourra cependant bien être l’un des freins à l’essor du PlayStation VR. Sony paraît cependant confiant et multiplie les projets pour son futur périphérique. Les budgets alloués au développement de chacun de ces jeux ne sont pas connus mais dans le cadre de RIGS, ce sont près de 70 personnes qui planchent sur ce titre au sein de Guerrilla Cambridge, studio responsable du très bon Killzone Mercenary, l’une des meilleures ventes sur PSVita d’après notre interlocuteur.

Le succès du PlayStation VR n’est pas encore acquis. La découverte du produit fait rêver, mais la réalité revient ensuite vite au galop. Il faut notamment des jeux de qualité. De ce que l’on a pu voir/vivre/expérimenter, RIGS pourrait être l’un de ces titres porte-étendard. Si son gameplay nécessite d’être affiné —ce qui serait déjà le cas dans des versions plus évoluées—, le savant mélange de Sport et de FPS est actuellement intéressant. D’après les développeurs, ce choix est d’ailleurs intervenu dans l’optique de capturer toute l’intensité liée aux rencontres sportives et d’éviter l’étrange sensation de mourir en réalité virtuelle —à chaque frag, il s’agit en fait du pilote qui s’auto-éjecte. L’ensemble est plutôt réussi, mais est-ce que cela suffit pour en faire un killer-app? Pour le moment, la réponse tend vers la négative, même si on a hâte de voir ce que nous réservent les autres modes de jeu qui seront prochainement annoncés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here