Home Jeux Vidéo Le créateur d’Overwatch quitte à son tour Blizzard

Le créateur d’Overwatch quitte à son tour Blizzard

1628
0

Jeff Kaplan a annoncé son départ de Blizzard alors qu’il dirigeait jusque-là la suite d’Overwatch.

Depuis de nombreuses années, Jeff Kaplan était le visage d’Overwatch. Rien de plus normal quand on est le réalisateur du jeu. Ce développeur américain apparaissait fréquemment dans les événements tenus par Blizzard. Ainsi, quand il fallait parler d’Overwatch 2, c’est lui qui prenait la parole.

A l’avenir, on ne le verra plus pour parler de cette suite tant attendue. Jeff Kaplan a confirmé aujourd’hui qu’il quittait Blizzard, sans préciser quels étaient ses futurs plans.

Il s’agit d’un départ important, mais cela ne signifie pas pour autant que Overwatch 2 est en danger. Le développement suit son cours et de nouvelles personnes seront propulsées à la tête du projet.

Chez Blizzard, les départs se multiplient ces derniers mois

Avant Overwatch, Jeff Kaplan avait notamment été le réalisateur de World of Warcraft : Wrath of the Lich King, et était crédité en tant que designer sur The Burning Crusade et le jeu original. Beaucoup se demandent où il rebondira. Si on part du principe qu’il restera dans le jeu vidéo, il est alors probable que Jeff Kaplan rejoigne… Dreamhaven.

Dreamhaven est un nouveau studio établi par l’ancien co-fondateur de Blizzard. Ses effectifs comprennent pas mal d’ex-employés de la structure américaine. Il faut dire que depuis quelques temps, chez Blizzard, les choses se compliquent.

En mars dernier, des licenciements ont ainsi eu lieu. Peu avant, en janvier, Bloomberg rapportait que l’une des équipes majeures de Blizzard avait fermé; il s’agissait de la Team 1, auteur de Warcraft 3 : Reforged, StarCraft 2 et Heroes Of The Storm. En parallèle, Vicarious (Crash Bandicoot N.Sane Trilogy et Tony Hawk’s 1 + 2) a repris en main le remake de Diablo 2.

Au fil du temps, Blizzard a perdu de son influence au sein d’Activision. Dans une enquête publiée fin 2018, Kotaku révélait que le papa des Call Of Duty poussait Blizzard à baisser ses dépenses et, surtout, à sortir davantage de jeux. Le développeur californien a toujours aimé prendre son temps. Et c’est ainsi qu’il réussissait à sortir des titres légendaires.

Previous articleSuper League : Pour PES et FIFA, ça risque d’être bien compliqué
Next articlePlayStation Plus : les jeux PS5 et PS4 de mai 2021