Home Jeux Vidéo Disney Infinity, c’est officiellement fini

Disney Infinity, c’est officiellement fini

Disney a annoncé qu’il ne développerait plus de jeux Disney Infinity à l’avenir et qu’il fermait au passage Avalanche Software, son studio interne.

Concurrent de Skylanders et de LEGO Dimensions, Disney Infinity jette l’éponge et ne connaitra pas de quatrième épisode. C’est ce qu’a officiellement annoncé Disney cette nuit au cours de la présentation de ses résultats financiers, invoquant alors des coûts de production élevés pour ce genre de jeu et un marché des « jouets vidéo » qui ne connaît plus la même croissance qu’autrefois.

Par la même occasion, Disney affirme mettre un terme à ses activités d’éditeur de jeu vidéo et entend désormais confier ses licences à d’autres studios, comme c’est déjà le cas avec Star Wars par exemple. Ce changement de stratégie entraîne malheureusement la fermeture d’Avalanche Software et du licenciement de près de 300 employés. Attention, on parle bien d’Avalanche Software, équipe détenue par Disney, et non Avalanche Studios qui a sorti ces dernières années la série des Just Cause et Mad Max.

Le premier jeu vidéo Disney Infinity était sorti en 2013, après avoir coûté plus de 100 millions de dollars selon les informations du Wall Street Journal. Cet opus faisait notamment la part belle aux personnages issus des films Pixar. Ses deux suites, sorties en 2014 et 2015, mettaient quant à elles en avant les films Marvel et Star Wars. En plus d’un mode aventure, Disney Infinity permettait, à l’aide de la Toybox, de créer ses propres mondes en mélangeant les univers de nombreux films. Ces niveaux, parfois transformés en mini-jeux, pouvaient ensuite être partagés avec les autres joueurs, un peu à la manière de LittleBigPlanet ou de Super Mario Maker.

Malgré l’arrêt de Disney Infinity, la société américaine précise que deux nouveaux packs seront commercialisées en mai et en juin: Alice de l’autre côté du miroir et Le monde de Dory. Un pack Star Wars: Rogue One était également en préparation mais celui-ci a été définitivement annulé.

Via