Accueil Jeux Vidéo DayZ disponible sur PS4, 5 ans après son annonce

DayZ disponible sur PS4, 5 ans après son annonce

Ça y est, DayZ est arrivé sur PlayStation 4. Avec le temps, on n’y croyait plus.

C’en est presque triste. En août 2014, quand Dean « Rocket » Hall annonce à la Gamescom que DayZ sera porté sur PS4, c’est un événement. A l’époque, il s’agit d’un véritable phénomène sur PC. On ne parle plus que des jeux de survie multijoueur dont il est le porte étendard. Sur le papier, DayZ est génial. On débute sur une immense map avec aucun équipement et il faut à la fois faire attention aux autres joueurs qu’aux zombies. On peut bien faire quelques alliances avec d’autres semblables, mais la trahison n’est jamais loin.

Hélas, le développement de DayZ a pris un long retard. La version PC n’est passée en version 1.0 qu’en décembre 2018, c’est-à-dire avec plusieurs années de retard. Sur console, il est d’abord arrivé sur Xbox One car cette machine accepte la notion d’accès anticipé. C’est d’autant plus drôle qu’il était plus ou moins présenté comme une exclusivité temporaire sur PS4, autrefois.

DayZ sur PS4 et Xbox One est à 50€; sur PC, il est à 40€. Étrange.

Avec ce passage sur PS4, console qui frôle les 100 millions de ventes, peut-être que DayZ connaîtra une seconde jeunesse. On a néanmoins du mal à le croire. Il arrive quand la hype est partie. Son potentiel est incroyable mais il faudra voir dans quel état est réellement ce titre très gourmand.

Désormais, la mode n’est plus vraiment aux jeux de survie. On ne parle que de Battle Royale, une mode justement née grâce à DayZ. Triste ironie. On se dit que les équipes de Bohemia (ArmA) auraient presque dû patienter jusqu’à 2020. Que ce soit 5 ou 6 ans de retard, le résultat est le même: tout le monde, ou presque, avait oublié DayZ sur consoles. Une version next-gen, avec des graphismes bien plus séduisants qu’aujourd’hui, auraient sans doute remis ce jeu sur le devant de la scène.

Et au fait, que devient ce très cher Dean « Rocket » Hall? Il a rapidement quitté le développement de DayZ, alors toujours en Early Access, pour fonder sa propre société. Avec Rocketwerkz, il a sorti Out Of Ammo et sa suite, deux FPS cubiques en VR. Fin 2017, c’est Stationeers qui a vu le jour. Dans ce titre, lui aussi en accès anticipé, il s’agit de construire et de gérer sa propre base spatiale. Les retours sur ce jeu sont bons et on ignore sur quoi travaille désormais ce studio néo-zélandais. On sait en revanche que ce n’est pas ION, annoncé à l’E3 2015 chez Microsoft, puisque celui-ci est annulé.