Accueil Jeux Vidéo Prince Of Persia Redemption: Un reboot annulé en vidéo

Prince Of Persia Redemption: Un reboot annulé en vidéo

Il y a 7 ans, Ubisoft a imaginé un nouveau reboot de Prince Of Persia. Celui-ci a finalement été annulé et il vient tout juste d’être découvert à l’aide d’une jolie vidéo de gameplay. Ou presque.

Prince Of Persia était l’une des valeurs sûres d’Ubisoft lors de la génération PS2. Sur consoles HD, il a connu un reboot —sobrement intitulé Prince Of Persia— puis un épisode très mitigé avec Les Sables Oubliés. Il faut se faire une raison: c’est Assassin’s Creed qui a remplacé Prince Of Persia chez Ubisoft. Ça reste une licence importante pour Ubisoft, mais pas dans le domaine du jeu vidéo. Un escape game en réalité virtuelle est ainsi prévu à une date encore indéterminée.

Ce que l’on ignorait jusqu’à aujourd’hui, c’est qu’il y a eu une volonté d’offrir une nouvelle vie à cette franchise avec Prince Of Persia: Redemption. La preuve, avec cette jolie vidéo qui non, n’est pas du vrai gameplay.

Cette vidéo est sur le net depuis 2012. Elle n’a été repérée qu’aujourd’hui.

Prince Of Persia Redemption a été en développement pendant plusieurs mois en 2010 au sein d’Ubisoft Montreal. On y découvre un Prince très costaud aux cheveux courts. Il maitrise le parkour et est capable de se téléporter sur de courtes distances ou de remonter le temps. Ce n’est pas très clair mais il lui semble possible d’aspirer l’âme de ses adversaires. La mise en scène est quant à elle spectaculaire. Tout s’écroule façon Uncharted, et le monstre imposant à la fin rappelle la démesure d’un God Of War 3.

Dix ans plus tard, ce jeu n’est toujours pas sorti puisqu’il a tout simplement été annulé. Il était à l’origine prévu sur PS3, Xbox 360 et PC. Cette vidéo laisse entendre que le développement de Prince Of Persia Redemption était bien avancé. Ce n’est pas le cas. Cette vidéo souligne en fait les intentions de l’équipe en charge du projet. Tout est scripté et c’est simplement une manière de pitcher le jeu aux dirigeants. Le but est que ça ressemble le plus possible à du vrai gameplay afin de faciliter la prise de décision.

On ne sait pas vraiment ce qui a poussé Ubisoft à annuler ce projet. Il faut savoir que les droits appartiennent toujours à Jordan Mechner, auteur du jeu original. Il reçoit donc des royalties sur chaque vente. La proximité de Prince Of Persia avec Assassin’s Creed est également un peu gênante. Altair, Ezio etc. ont tous relégué le Prince de Perse sur le banc de touche. Le premier Assassin’s Creed était d’ailleurs à l’origine un nouveau Prince Of Persia, dont le sous-titre était Assassin. La suite est maintenant connue: la prise de pouvoir des Templiers et l’annulation d’un Redemption, pourtant très séduisant et ambitieux.