Accueil Jeux Vidéo A qui s’adressent les nouvelles Switch?

A qui s’adressent les nouvelles Switch?

Après des mois de rumeurs, Nintendo a officialisé la Switch Lite, une console uniquement portable. Puis, le constructeur japonais a pris quelques jours pour révéler une version revue du modèle de base de la Switch. Mais en 2019, qui peut être étonné par de telles annonces?

Il faudra s’y faire: la notion de console unique n’existe plus. Sony a sorti la PS4 Pro, en attendant la PS5. Microsoft a commercialisé la Xbox One X, bien plus puissante que la S. Et Nintendo a l’habitude de multiplier les modèles. Ou plutôt, d’étendre sa gamme. A chacun sa 3DS, pouvait-on ainsi lire. Il en sera de même pour la Switch.

Légèrement plus petite que le modèle standard, la Switch Lite sera disponible en 3 coloris: jaune, turquoise et gris.

La Switch est sorti le 3 mars 2017. Depuis ce jour, elle connaît un immense succès, porté par des jeux First Party qui écrasent tout sur leur passage: Mario Kart 8 Deluxe, Zelda BOTW, Super Mario Odyssey, Splatoon 2, Smash Bros Ultimate… La Switch plaît pour son catalogue, mais aussi pour ses promesses: c’est une console de salon portable. Elle a l’apparence d’une portable, mais quand on la range dans son dock, en un clin d’oeil, elle renvoie le jeu vers un téléviseur sans interrompre pour autant la partie en cours. On peut également détacher les Joy-Con jouer facilement à deux sur un même écran, sans acheter une seconde manette. Mais ça, c’était avant.

La Switch Lite, une console uniquement portable

A la rentrée, Nintendo proposera la Switch Lite. C’est une Switch, sans cette possibilité de Switcher. En d’autres termes, c’est une console exclusivement portable, comme le sont la 3DS ou la PSVita. Faut-il pour autant crier au scandale ? Non. Nintendo ne fait là que proposer une alternative à ceux qui le souhaitent. Et ce que la Switch Lite perd en fonctionnalité, elle le gagne en prix. Logique.

Pas d’E3 pour la Switch Lite mais une présentation officielle sous la forme d’un Nintendo Direct.

La Switch Lite sera ainsi proposée à un prix conseillé de 199€, soit grosso modo 100€ de moins que le modèle de base. Pour ce prix —petit ou pas, chacun sera libre de l’interpréter comme il l’entend— il faudra aussi faire une croix sur des joycon détachables, les vibrations HD et donc certains jeux. Pour profiter de Arms ou de Mario Party, voire du multi en écran partagé, il faudra acheter une autre paire de joycon. L’addition sera tout de suite plus salée.

C’est pour cette raison que la Switch Lite ne s’adresse pas à tout le monde. Chacun devra se demander comment il souhaite se servir de sa Switch, puis choisir le modèle adapté à ses envies.

La 3DS a son successeur: la Switch Lite

Nintendo n’a toutefois pas fait les choses au hasard. Si la Switch Lite sort maintenant, c’est qu’il y a une raison. Il s’agit ni plus ni moins de la remplaçante de la 3DS. Dans les résultats financiers de Nintendo, on voit ainsi que cette portable à double écran est en bout de course: lors de la dernière année fiscale, la 3DS ne représentait que 5% des revenus du japonais. Cette ancienne console portable aura eu une belle vie avec 75 millions de ventes, soit légèrement moins que les 81 millions de la GBA.

La 3DS est en fin de vie: entre Avril 2019 et mars 2019, elle n’a représenté que 5% des revenus de Nintendo.

La 3DS n’est plus d’actualité et la Switch Lite sera donc sa remplaçante. Le catalogue de jeux Switch de cette rentrée 2019 devrait l’aider à s’imposer facilement. La grosse sortie de cette fin d’année, c’est naturellement Pokémon Épée/Bouclier. Il s’agit d’un jeu essentiellement solo, issu d’une série dont les épisodes majeurs ont uniquement visé les consoles portables. Pokémon est également une saga qui s’adresse à tous les joueurs, aussi bien les plus jeunes que les plus aguerris. Avec son prix inférieur au modèle standard et ce design légèrement retravaillé, la Switch Lite devrait cartonner auprès de toutes les cibles. Cela rappelle un peu le cas de la 2DS qui a été un gros succès pour Nintendo. C’était pourtant une 3DS sans la 3D. L’histoire se répète.

La Switch Lite perd ses Joy-Con détachables mais gagne une croix directionnelle.

La Switch Lite sera lancée le 20 septembre 2019, aux côtés de The Legend Of Zelda: Link’s Awakening. Ce n’est pas si surprenant: il s’agit d’un remake d’un jeu Game Boy et d’un jeu solo. Il aurait par exemple été bancal de sortir la Switch Lite en bundle avec Mario Kart 8 Deluxe, si ce n’est pour promouvoir le jeu en ligne…

Quelques semaines avant Noël, Nintendo sera en position de redonner un coup d’accélérateur aux ventes de la Switch. Il offrira aux consommateurs un plus grand choix, pour toucher encore plus de monde. Mais pour relancer les ventes de sa console, il espère aussi que les possesseurs d’un modèle standard repasseront à la caisse.

Une nouvelle Switch plus intéressante qui n’est pas un modèle Pro

En juin 2017, soit près de 8 mois après la sortie de la PS4 Pro, Sony révélait que 40% des acheteurs de cette console surpuissante possédait déjà une PS4. Ces derniers voulaient monter en gamme et profiter de la 4K. Sony n’est pas le premier constructeur à réussir une telle prouesse: vendre deux consoles à un même utilisateur. Il y a fort à parier que pas mal de possesseurs d’une 3DS XL avaient dans le passé une 3DS classique.

En plus de la Switch Lite, Nintendo s’apprête à sortir une nouvelle Switch. Ce n’est pas une Switch XL, ni une Switch Pro. Elle héritera du même nom que le modèle standard actuel mais bénéficiera d’une meilleure autonomie —grosso modo 50% de plus. Ainsi, Nintendo évoque 5h30 de jeu sur Zelda: Breath Of The Wild avec cette nouvelle Switch, contre 3h avec le modèle sorti en 2017 et 4h pour la Switch Lite. Plus généralement, Nintendo déclare une autonomie pouvant aller jusqu’à 9h contre 6h30 pour le tout premier modèle et 7h pour la Lite.

Cette nouvelle Switch héritera d’un packaging sur fond rouge et d’un nouveau numéro de série HAC-001-01, contre HAC-001 pour le modèle de 2017. Il s’agit d’une petite évolution, et non d’une révolution. Elle vise ceux qui critiquaient la faible autonomie du modèle de base. Cette Switch pourrait convaincre ceux qui hésitaient, et refaire passer à la caisse les personnes possédant déjà la dernière console de Nintendo. Comme c’était le cas avec la 3DS XL et la PS4 Pro.

On notera que la Switch héritant d’une meilleure autonomie n’est donc pas le modèle portable —la Lite— mais bien le futur modèle standard, disponible normalement pour cette rentrée. Ce n’est pas très logique, mais n’oublions pas que cette Switch sera plus chère que la Lite. Elle aura aussi les vibrations HD. Ou bien des Joy-Con détachables. Tout est donc une question de porte-monnaie et de besoin. Il y a maintenant, ou presque, deux Switch sur le marché. Pour toucher le plus grand monde possible. Pour répondre au mieux aux attentes de chacun.