Home Jeux Vidéo Blue Box Games : le drôle de CV des développeurs de Abandoned

Blue Box Games : le drôle de CV des développeurs de Abandoned

1852
0

Sur le net, nombreux sont ceux qui enquêtent sur Abandoned. Il y a toutefois plus mystérieux : Blue Box Games, son studio.

Il y a quelques heures, la fameuse application Abandoned s’est mise à jour. Cette expérience permettra de suivre l’actualité du jeu avec un autre regard. A l’heure actuelle, c’est la surprise, voire la stupéfaction qui prédomine : il s’agit d’un teaser de 5s. On y voit uniquement une personne traverser une pièce plutôt sombre.

Cela dit, c’est mieux que rien. On a bien cru que cette expérience resterait nulle. Un problème technique de dernière minute aurait en effet empêché Blue Box de mettre à jour son programme. Le studio évoquait alors divers soucis avec son moteur. Ces explications étaient surprenantes. Ça ressemblait à des excuses bidon pour ne pas avouer qu’il nous posait un lapin. Pour ce développeur, c’est pourtant une tradition.

Le fantôme d’Hideo Kojima

Une étrange hype entoure Abandoned. Le jeu a été annoncé sur le PlayStation Blog le 7 avril. Un teaser accompagnait le communiqué; dans cette vidéo, on ne voyait pas grand chose. Pourtant, en fouillant un peu partout, des internautes ont trouvé/imaginé des liens avec Hideo Kojima. Dans cette bande-annonce, les lettres P et T sont ainsi cachées à 0:49. Le directeur du jeu s’appelle Hasan Karahman. Ce sont les mêmes initiales que Hideo Kojima; et quand on traduit Hideo en turc, ça nous donne… Karahman.

On se rappelle tous de l’annonce de The Phantom Pain. Hideo Kojima avait alors inventé un faux studio (Moby Dick Studio) et un faux développeur (Joakim Mogren). Avec P.T., la démo de Silent Hills, il avait là aussi créé une fausse structure (7780s Studio). Dès lors, il semblait presque logique de penser que Abandoned était un nouveau Silent Hill par Kojima.

Rapidement, Blue Box Games a été obligé de démentir ces rumeurs. Il a ainsi affirmé haut et fort n’avoir aucun lien avec Konami ou Silent Hill. Le studio est toutefois bien maladroit. Pour faire la promo de son jeu, il a diffusé une image floutée d’un homme avec un cache oeil. Dans le jeu vidéo, c’est le genre de détail qui rappelle immédiatement Metal Gear Solid. Et donc, Hideo Kojima.

Blue Box n’a jamais terminé un seul jeu

Avec cette démo sans cesse repoussée, beaucoup se sont toutefois mis à douter. Et si tout cela n’était qu’une arnaque ?

L’historique du studio va dans ce sens là. Une image commence à circuler sur les forums et réseaux sociaux. Depuis 6 ans, Blue Box Games annonce des jeux mais ne sort rien. Toutes ces informations ont depuis été vérifiées.

En 2015, Rewind est officialisé. Une démo est prévue puis retardée, pour des problèmes techniques. Un kickstarter est lancé. Il échoue mais le développement continue ; un investisseur privé aurait ainsi injecté des fonds dans le projet. Six ans plus tard, Rewind n’existe toujours pas.

En mars 2017, Blue Box annonce The Whisperer. Ce jeu d’horreur est prévu sur PC, Xbox One et PS4 pour le 15 juin de la même année. Il n’est jamais sorti.

Un an plus tard, le jeu multi Unseen Faces est révélé. C’est là encore de l’horreur et un projet qui ne voit pas le jour.

En décembre 2020, Blue Box sort enfin un jeu. The Haunting est disponible en accès anticipé sur Steam où les retours sont négatifs. Le 10 avril 2021, Blue Box transfère les droits à CreateQ Interactive, un studio référencé nul part. Depuis, cette équipe bosserait sur une grosse mise à jour. En mai, elle disait qu’elle serait très prochainement disponible. Nous sommes mi-août, et rien n’est sorti.

Et l’argent dans tout ça ?

Cela nous amène à nous poser une question : comment Blue Box réussit-il a survivre ? Créer un jeu vidéo coûte très cher. Comment peut-il alors se financer? Il ne vend pas de jeux. Et quel investisseur miserait sur un studio qui multiplie les échecs ?

Il est difficile de savoir qui travaille pour Blue Box. Son site officiel est vide. Ou du moins a vu toutes ses pages supprimées. On ne retrouve aucune trace du studio sur MobyGames; sur LinkedIn, c’est tout aussi mystérieux.

Et pourtant, Blue Box Game Studios réussit à faire parler de lui. Il a également des fonds. Communiquer sur le PlayStation Blog coûte plusieurs milliers d’euros. Abandoned se présente comme une exclusivité PS5 mais rien ne dit que Sony finance ou édite ce projet.

Selon les dires de Blue Box, près de cinquante personnes bosseraient sur Abandoned. Il y aurait une petite équipe en interne et des studios en renfort. Parmi eux, Nuare. C’est une structure réputée, habituée à filer des coups de main sur de prestigieux jeux : Avengers, Halo, The Last Of Us, Destiny, Spider-Man… Pour officialiser la chose, Nuare a même diffusé une courte vidéo, comme s’il s’agissait d’un honneur et d’une fierté.

Tout ça est définitivement louche. Et avec la Gamescom dans une dizaine de jours, on a quand même envie d’y croire. Oui, Blue Box a tout du studio bidon. Oui, Abandoned n’a rien de fabuleux. Mais il y a ces étranges coïncidences…

Pour Blue Box, c’est peut-être la dernière occasion pour enfin percer. Il a désormais notre attention, à lui de jouer. S’il en a vraiment les moyens.

Previous articleGTA 3, Vice City, San Andreas remasterisés ? Toutes les infos
Next articleCall Of Duty Vanguard : Premier trailer et infos sur le solo, multi et zombies