Home Jeux Vidéo eFootball : la mise à jour 1.0 repoussée ; Konami rembourse les...

eFootball : la mise à jour 1.0 repoussée ; Konami rembourse les joueurs

517
0

Le véritable lancement de eFootball (ex-PES) est repoussé de plusieurs mois. Et dans ces conditions, Konami n’a d’autre choix que de rembourser les joueurs.

Du côté de eFootball, on revoit tout et on s’excuse. Ce Free-To-Play ne passera pas en version 1.0 la semaine prochaine. C’était pourtant attendu. Cette mise à jour devait apporter de nombreux ajouts, en plus de versions mobiles.

A la place, Konami préfère prendre son temps, corriger le tir, et ne revenir que lorsqu’il sera prêt.

Le patch 1.0 de eFootball arrivera au printemps 2022

eFootball est sorti en septembre dernier dans une version minimaliste. Peu de modes de jeu, peu d’équipes disponibles… Il était aussi entaché de divers bugs —visuels ou non— qui ont rapidement fait le tour des réseaux sociaux.

La plupart de ces gênes ont depuis été corrigées. Le contenu du jeu n’a pas changé, en revanche.

Le 11 novembre, eFootball aurait dû passer à la vitesse supérieure. Konami prévoyait de sortir une grosse mise à jour, faisant passer le jeu en version 1.0. Celle-ci devait affiner le gameplay en rajoutant de nouvelles mécaniques de jeu : power pass, power shot ou encore une physique de balle plus poussée.

Ce gros patch devait également signifier la sortie du jeu sur mobile, en plus du lancement de la Creative League. Derrière ce nom, on retrouve un mode similaire à Ultimate Team ou MyClub. Bref, un mode crucial tant pour les joueurs que le développeur. eFootball est en effet un jeu gratuit et c’est à travers les micro-transactions de la Creative League qu’il espère se rémunérer.

Malheureusement, cette mise à jour de eFootball a été repoussée. Elle ne débarquera pas dans les prochains jours. Ni dans les prochaines semaines.

Konami annonce désormais viser le printemps 2022 pour cette 1.0. Sur son site, l’éditeur affirme avoir besoin de plus de temps afin de répondre aux attentes des joueurs. C’est une décision courageuse mais elle nuit forcément à l’image du jeu.

Les possesseurs du Pack Premium peuvent se faire rembourser

En parallèle de la sortie de eFootball, Konami proposait un Pack Premium. Celui-ci coûtait 40€ et donnait accès à 2 800 pièces eFootball, en plus de 8 accords chanceux — possibilité de recruter facilement les ambassadeurs du jeu.

Ce pack n’a aucune utilité puisqu’il est lié à la Creative League. Cette dernière ayant été repoussée de plusieurs mois, Konami promet maintenant de rembourser tous les acheteur du Pack Premium.

Aucune démarche ne sera nécessaire, tout se fera automatiquement à une date indéterminée.

A noter également que ce fameux pack a été retiré des boutiques en ligne. Il refera sans doute une apparition quand la version 1.0 de eFootball sortira.

En face, FIFA 22 enchaîne les buts

Les déboires de eFootball font bien sûr le bonheur de FIFA 22. Certes, cela fait des années qu’EA fait la course en tête, mais ce genre de mésaventure lui permet de semer toujours un peu plus la concurrence.

FIFA 22 connait d’ailleurs d’excellentes ventes. Celles-ci sont supérieures de 14% au précédent épisode, et FIFA 22 attire également davantage de joueurs vers Ultimate Team.

On rappelle que FUT est le mode le plus populaire de FIFA. C’est aussi celui qui génère le plus de revenus. D’où l’importance de la Creative League sur eFootball.

En ce qui concerne la qualité même du jeu, FIFA 22 est sans surprise. Il est toujours aussi complet et favorise les super-stars. C’est du football champagne : ce n’est pas très réaliste mais c’est spectaculaire.

Konami et eFootball peuvent-ils rebondir ?

Il ne faut pas s’inquiéter pour Konami. L’éditeur a publié ses résultats financiers et ceux-ci sont bons. Ils sont même en hausse grâce à des jeux comme Professional Baseball Spirits. En occident, ce titre n’est pas connu mais au Japon, il fonctionne très bien.

Il faut rappeler que 78% des revenus de Konami se font sur l’archipel. En d’autres termes, ce n’est parce qu’il se fait discret chez nous qu’il est en difficulté.

Certaines rumeurs disent cependant que Konami souhaiterait reprendre du poil de la bête. Pour ça, il serait prêt à relancer ses licences les plus prestigieuses : Castlevania, Silent Hill et Metal Gear.

Quant à eFootball, c’est forcément compliqué. De nombreux jeux se sont toutefois plantés lors de leurs débuts et ont su ensuite rebondir. Final Fantasy XIV en est le parfait exemple. Ses débuts ont été catastrophiques ; depuis, il est devenu l’épisode le plus rentable de toute la saga.

Il faut donc croire à une remontada. Le timing est néanmoins compliqué et la concurrence redoutable. Pour revenir au score, il lui faudra beaucoup de talent… et du temps. Et pour le coup, Konami semble assez patient. Il ne reste plus qu’à espérer que les joueurs le soient aussi.

Previous articleQu’est-ce que le Metaverse ? Qui veut vivre dans ces mondes virtuels ?
Next articleBeyond Good & Evil 2 est-il vraiment en danger ?