Accueil Jeux Vidéo Gamescom: Cyberpunk 2077, l’autre argument choc de Stadia

Gamescom: Cyberpunk 2077, l’autre argument choc de Stadia

Cyberpunk 2077, comme de nombreux autres jeux, sera jouable sur Stadia, l’offre Cloud Gaming de Google. En quoi cette annonce est-elle si importante?

Généralement, quand un constructeur a une grosse annonce à faire, il la glisse à la fin de sa conférence. Google Stadia ne fait rien comme tout le monde. Après tout, eux, ils ne font pas des consoles, objet du passé selon la firme américaine. Eux, ils proposent du Cloud Gaming, afin que chacun puisse jouer n’importe où et sans attendre. De ce fait, la grosse annonce Stadia a débarqué au tout début de ce Connect, cette émission enregistrée diffusée en direct, comme le fait brillamment Nintendo.

Dès le début du Stadia Connect, Cyberpunk 2077 a été officialisé sur Stadia. On suppose qu’il sortira le 16 avril 2020. Après tout, c’est sa date de sortie sur PC, Xbox One et PlayStation 4. Ce portage de Cyberpunk 2077 sur Stadia est une annonce importante. Car il ne s’agit pas de n’importe quel jeu. Les promesses de ce titre portent beaucoup sur ses graphismes. Le gameplay aussi bien sûr, mais dans tous les trailers, on a surtout remarque sa patte graphique, cette claque visuelle. Et puis il y a Keanu Reeves. Malgré tout, c’est bien sur son emballage que Cyberpunk 2077 fait parler de lui.

Cyberpunk 2077 sur Stadia, un défi visuel pour Stadia

Qui dit prouesses graphiques, dit machine puissante. A n’en pas douter, Cyberpunk 2077 sera très joli sur PS4 et Xbox One. Il le sera encore plus sur PS4 Pro et Xbox One X. Et puis il y aura ceux qui auront une machine de guerre, un PC très haut de gamme. Ce sont eux qui bénéficieront de la meilleure expérience visuelle. On se dit que sur PS4 et Xbox One, il y aura sans doute des problèmes au niveau de la fluidité. La framerate de The Witcher 3 n’est pas toujours au sommet sur ces consoles, par exemple.

Cyberpunk 2077 où la promesse d’un immense monde ouvert à explorer.

Avec Stadia, Google promet une puissance de calcul estimée à 10,7 Teraflops, là où la Xbox One X est bloquée à 6. Avant l’arrivée des consoles next-gen, Stadia sera donc la machine la plus puissante du marché. Et de ce fait, ce service de cloud gaming se positionne comme la meilleure option pour profiter des graphismes de Cyberpunk 2077. Et tout cela, rien qu’en ayant un écran connecté. Ceux qui ont par exemple un vieil ordinateur pourront bénéficier d’une très solide expérience de jeu sur Cyberpunk 2077. Ou du moins sur le papier.

Car Stadia n’est toujours pas lancé. On ignore toujours tout de la qualité du service, de la compression de l’image, des risques de problème réseau… Mais sur le papier, Stadia impressionne. Bien sûr Shadow aussi propose une solution de Cloud Gaming. Mais il faut payer en plus Shadow. Avec Stadia, c’est gratuit, si on se limite à du 1080p. On paye son jeu comme on le ferait ailleurs et on peut y jouer sur n’importe quel écran. Pour de la 4K en revanche, il faudra en revanche débourser 10€ par mois.

Stadia: des exclusivités un peu curieuses

On rappellera bien que Stadia n’est pas le netflix du jeu vidéo. Il ne s’agit pas d’un abonnement obligatoire qui donne accès à une bibliothèque de jeux. Non, il faudra continuer d’acheter séparément ses jeux, comme c’est le cas sur PC, Xbox, PlayStation, Switch… Stadia se propose uniquement de remplacer ces machines, en plus de permettre de jouer depuis n’importe où, sans se soucier des mises à jour, directement gérée par les développeurs sur les data centers Stadia.

Pour se démarquer, Stadia aura aussi besoin d’exclusivités. Il en a annoncé une à la Gamescom: Orcs Must Die 3. Google a négocié avec Robot Entertainment une exclusivité temporaire, de quoi assurer le développement d’une suite qui n’aurait jamais pu exister sinon. Orcs Must Die est un Tower Defense. On serait même tenté de dire qu’il s’agit d’un excellent Tower Defense. Mais ça reste un jeu de niche. Ce n’est pas une exclusivité de poids, un titre qui va pousser les joueurs à se déplacer sur Stadia, d’autant plus que tout cela n’est que temporaire. Face aux consoles traditionnelles, Stadia semble un peu vieux jeu.

Orcs Must Die 3, un argument de poids pour Stadia? Pas si sûr…

On a parfois du mal à comprendre les choix de Google pour Stadia. Il y avait autrefois des rumeurs au sujet de SEGA avec le retour, en exclusivité, de vieilles licences comme Jet Set Radio. Même s’il s’agit de jeux anciens, cela avait tout de suite plus d’allure. On évitera néanmoins de juger alors que Stadia n’est toujours pas lancé. Ce sera en novembre prochain et on en saura un peu plus sur la qualité du service. Car c’est ça la plus grande interrogation à l’heure actuelle. Google semble plutôt confiant au vue des annonces. Pour les risques de compression et donc de la qualité d’image, il annonce Cyberpunk 2077. Et pour le risque de latence, il a révélé hier le portage de deux jeux de baston: Mortal Kombat 11 et Samurai Shodown.