Home Jeux Vidéo State Of Play: Ghost Of Tsushima dévoile tout

State Of Play: Ghost Of Tsushima dévoile tout

Dans un long State Of Play, Sony et Sucker Punch ont révélé un grand nombre d’informations sur Ghost Of Tsushima.

Sans le Covid-19, nous aurions sans doute eu droit à de longues previews de Ghost Of Tsushima en ce mois de mai. La situation actuelle étant très compliquée, Sony a alors misé sur un State Of Play. Pour la première fois, cette émission a été entièrement consacrée à un jeu. Pendant 18 longues minutes, Ghost Of Tsushima s’est mis à nu.

Ghost Of Tsushima et le rôle de la nature

Ghost Of Tsushima mise sur l’immersion. Oubliez ces HUD surchargés d’informations, de flèches, de boussoles, de mini-map… L’interface est minimaliste dans le jeu de Sucker Punch. La map paraît néanmoins assez grande. Pour se déplacer et trouver les nombreux points d’intérêt, il faudra faire confiance au vent. C’est à travers ces bourrasques que Jin, le héros, saura quelle direction suivre. Parfois, il faudra tout simplement observer les environs, comme une fumée au loin. Les animaux auront également un rôle. Si certains pourront attaquer les PNJ, d’autres, plus petits, comme des renards ou oiseaux, pourront guider Jin vers des lieux cachés.

Ces quelques informations laissent penser que Ghost Of Tushima sera un jeu contemplatif. Il est vrai que les paysages semblent variés et absolument sublimes. Le mode photo disposera de nombreuses options. Et tous les fans de vieux films de samurai pourront faire le jeu en noir et blanc, et avec les voix japonaises.

Il ne faut toutefois pas oublier qu’aux commandes, c’est Sucker Punch. Ce studio basé à Seattle à toujours su proposer un solide gameplay dans ses jeux. Dans Ghost Of Tsushima, les joueurs auront le choix. Le choix de l’apparence —avec de nombreuses armures— et une liberté dans l’action. Chacun sera libre de privilégier la force ou la discrétion.

Favoriser les duels est plus spectaculaire. La mise en scène, les animations, la violence des coups… Au fil du jeu et des techniques choisies, Jin pourra devenir une véritable machine de guerre face aux guerriers mongols qui ont envahi le Japon. Le héros de Ghost Of Tsushima pourra utiliser son katana pour démembrer ses adversaires ou dévier les flèches ennemies. Le PEGI 18 se justifie à chaque affrontement.

Ceux qui préfèrent terroriser en silence un camp ennemi pourront opter pour des éliminations furtives. L’utilisation de leurres et de fumigène permettront de berner les soldats, tandis que le kunai, ce mini-poignard à lancer, semble utile pour tuer à distance. Pour une plus grande liberté de mouvements, un grappin sera également accessible pour accéder à certains endroits en hauteur.

Ghost Of Tsushima, la dernière grosse exclusivité de la PS4

Mis à part Killzone Shadow Fall, inFamous Second Son était la première grosse exclusivité de la PlayStation 4. Ghost Of Tsushima sera la dernière. Six ans séparent ces deux jeux très différents dans l’esprit. Les quelques lignes ci-dessus peuvent donner l’impression de lire un premier aperçu du futur test du jeu. Après avoir vu 18 minutes du jeu, on se fait forcément un avis. Il y a néanmoins de nombreux points qui manquent encore à l’appel: la durée de vie, l’histoire, la mise en scène des missions, le côté répétitif de certaines missions…

Sur le papier, et sur tout ce que l’on a pu voir, Ghost Of Tsushima séduit. Son ambiance, son Japon féodal… Reste à voir s’il ne sera pas trop classique dans ses mécaniques de jeu. Il faudra attendre le 17 juillet prochain, date de sortie du jeu sur PS4, pour le savoir. Mais on ne va pas se mentir: on a hâte. Vraiment.