Home Jeux Vidéo Test : DOOM Eternal DLC The Ancient Gods 2 — Retour en...

Test : DOOM Eternal DLC The Ancient Gods 2 — Retour en enfer

2518
0

DOOM Eternal a accueilli son ultime DLC, la seconde partie de The Ancient Gods. Cette extension est dans la lignée du jeu de base mais tend à en faire trop.

The Ancient Gods 2 n’est pas seulement le DLC qui met un terme à DOOM Eternal ; il est celui qui offre une conclusion à cette mini-saga entamée en 2016. Oui, DOOM, c’est aussi une histoire. Certes, ce n’est pas le plus important dans le jeu, mais de nombreux efforts sont souvent déployés de ce côté.

Avec cet ultime DLC, il faut se frayer en chemin jusqu’en enfer pour affronter le Seigner des Ténèbres. Rien que ça. La mise en scène, sur la fin, est titanesque, mais pour le reste, les ambitions sont plus mesurées.

Moins de génie que dans la première partie

Petit retour en arrière. DOOM Eternal, c’est ce FPS plutôt rapide, plutôt énervé qui impose de jongler avec son lance-flammes, sa tronçonneuse et les attaques au corps à corps pour gagner en armure, munitions et santé. Dans la première partie de The Ancient Gods, on découvrait une difficulté largement réhaussée : ennemis en surnombre, arènes interminables…

Le Maraudeur est bien sûr de retour dans The Ancient Gods 2.

Avec ce second DLC, id Software lève le pied. The Ancient Gods demande 3 à 4 heures pour en voir le bout. Ses affrontements sont un peu plus faciles et le level design est moins recherché. De manière générale, le jeu tend à s’essouffler, voire à en faire trop.

De nouveaux ennemis font ainsi leur apparition. Certains sont plus résistants, d’autres ne peuvent être tués qu’au fusil de combat, tandis qu’un peut réduire les mouvements du joueur. id Software complexifie sans cesse les règles. Cela offre encore plus de variété mais celui nuit aussi à la fluidité de l’action, à la simplicité des combats.

L’enfer éternel

DOOM Eternal : The Ancient Gods 2, ce n’est pas seulement quelques contraintes de plus. C’est aussi un ajout, celui d’un marteau que l’on recharge à coup de glory-kills. Il permet d’étourdir les ennemis, d’obtenir du répit. Ainsi, quand on fait face à un Maraudeur, ou même deux, cela facilite les choses.

Là où le premier DLC tapait fort —voire même trop—, The Ancient Gods 2 est presque trop convenu. C’est du DOOM Eternal, donc c’est très bien, mais il lui manque ce petit truc pour se distinguer. Les deux premiers niveaux ressemblent beaucoup aux environnements déjà traversés et peinent à proposer des moments forts. Le dernier, en revanche, repose sur une ambiance magistrale. Puis, tout se termine avec ce duel contre le Seigneur des Ténèbres. L’adversaire est coriace et pour cause : il a plusieurs jauges de vie et récupère sa santé dès qu’il touche le joueur.

Ce final mise beaucoup sur la répétition, plutôt que la démesure. The Ancient Gods 2 donne presque l’impression d’être un peu timide. On s’attendait à plus, car depuis 2016, DOOM, DOOM Eternal, et ce premier DLC ont toujours su nous surprendre. La conclusion de cette saga est bonne, mais un peu en retrait par rapport aux précédentes aventures. Cela dit, ça reste la descente aux enfers la plus agréable et la plus mortelle qui soit.

Le DLC DOOM Eternal : The Ancient Gods, Episode 2 est développé par id Software et édité par Bethesda. Jeu disponible depuis le 18 mars sur PC, PS4, Xbox One et Stadia. Le jeu est également sur Switch mais ses DLC ne sont pas encore arrivés. Une mise à niveau gratuite sur PS5 et Xbox Series X|S est au programme, sans date précise. Ce test de DOOM Eternal : The Ancient Gods 2 a été fait sur PS4. PEGI 18, ce qui n’est guère étonnant.

Previous articlePS5 / Xbox Series X : deux stratégies différentes pour la première année
Next articleResident Evil : Des infos sur le reboot du film dont un titre