Accueil Jeux Vidéo E3 2019: Conférence Xbox, ce qu’il faut retenir

E3 2019: Conférence Xbox, ce qu’il faut retenir

Avec le désistement de Sony et à l’aube de la next-gen, il se dit que Microsoft avait un boulevard pour remporter l’E3. Si la Xbox One a connu une vie difficile, l’avenir se doit d’être radieux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Microsoft sait se donner les moyens de ses ambitions… mais peine à conclure.

E3 2019: chez Microsoft, 60 jeux montrés

Tout a débuté par The Outer Worlds. C’est un jeu dans l’esprit de Fallout, par Obsidian, les créateurs de New Vegas. Obsidian appartient depuis quelques mois à Microsoft. Mais The Outer Worlds est édité par Take Two. Il est donc multi-plateforme. Drôle de manière que de démarrer une conférence de la sorte. Puis c’est Bleeding Edge qui est apparu. C’est un jeu d’action à la troisième personne en 4v4 par Ninja Theory. Le studio anglais a également été racheté par Microsoft et pour le coup, il s’agit d’une totale exclusivité. Après, c’est la suite d’Ori qui a été montré, et enfin Minecraft Dungeons. Ce dernier est une aventure coopérative avec une vue aérienne et arrivera aussi sur Switch et PlayStation 4.

C’est après ces 4 présentations de jeux que Phil Spencer, chef de la division Xbox, est monté sur scène. Il est presque reparti aussitôt. Faut dire que le programme était chargé: 60 jeux, dont 14 issus des studios internes, et 34 titres qui seront disponibles le jour même de leur sortie sur le Game Pass. Les trailers se sont enchainés, avec pas mal de productions en provenance d’éditeurs tiers. Blair Witch a surpris, CyberPunk 2077 a été époustouflant. Il a hérité de plusieurs trailers, d’une date de sortie (16 avril 2020) et a confirmé la présence de Keanu Reeves au casting.

L’acteur américain était là, sur la scène de Microsoft. Ça a fait le show et ça a plus ou moins confirmé les fuites que nous avions publiées quelques minutes avant la conférence E3 2019 de Microsoft.

Le Xbox Game Pass devient toujours plus indispensable

Mais ce ne sont pas tous ces jeux que l’on retient. C’est principalement la manière qu’a Microsoft de jouer sur tous les tableaux, et de faire ça de manière brillante. La Xbox One n’a pas été une grande réussite pour Microsoft; elle s’est même parfois pas mal plantée. Mais la firme américaine a su parfaitement rebondir et multiplier les expériences pour façonner son avenir. Le Xbox Game Pass a indirectement été la star de cette conférence. Il est presque devenu un incontournable. Il arrive même sur PC et une offre Ultimate regroupe, contre 15 dollars par mois, le Game Pass console, le Xbox Gold Live et la version PC sur laquelle on retrouve Tomb Raider, Football Manager 2019, Forza Horizon, Halo Collection, Prey, Wolfenstein… Le rapport qualité/prix est indécent. Encore faut-il avoir le temps de jouer à tous ces titres. Football Manager 2019 est légèrement chronophage par exemple.

Pour alimenter son Game Pass, Microsoft s’est offert un nouveau studio. Alors que les rumeurs évoquaient des équipes habituées à de très grosses productions, comme IO Interactive (Hitman), c’est finalement sur Double Fine (Psychonauts) que l’Américain a jeté son dévolu. Ce n’est pas très clinquant, mais Microsoft continue de se bâtir une sacrée équipe de studios internes.

Le xCloud, la Next-Gen et Halo Infinite à peine effleurés

Le xCloud a aussi été évoqué. Il sera lancé en octobre et permettra de transformer sa Xbox One en un data center pour jouer à distance, comme c’est le cas sur PS4 avec la PSVita, par exemple. Mais aucun prix ou annonce d’une application iOS/Android pour ceux qui n’auraient pas de console.

On l’a dit et redit, le Cloud Gaming, est l’un des avenirs du jeu vidéo. De ce fait, Microsoft a dévoilé son Project Scarlett, sa console next-gen. Il est dit qu’elle sera 4 fois plus puissante que la Xbox One X et aura de faibles courts de chargement, un refrain maintenant connu. Elle devrait également être rétrocompatible. A son lancement, en fin d’année 2020, elle sera accompagnée d’Halo Infinite dont on a vu un trailer ne montrant rien, même pas des graphismes qui arrachent la rétine.

Bizarrement, Microsoft mène très bien sa marque. Le Xbox Game Pass possède un contenu incroyable et un prix attractif. La firme de Redmond mise à la fois sur le Cloud Gaming et une console next-gen surpuissante. Et pourtant… il y a comme un goût d’inachevé dans cette conférence E3. Les jeux montrés ne sont pas si marquants. Gears, Halo, Bleeding Edge… Ça manquait d’impact. De même, les détails sur xCloud ou Xbox Scarlett restent faibles. Il se dit même que la PS5 serait plus puissante…

Peut-être s’est-on fait avoir par tout ce qui se disait. Peut-être s’est-on fait avoir par nos attentes. On pensait qu’Halo Infinite serait longuement montré. C’est ce qu’un insider déclarait en tout cas. De même, en février dernier, jeuxvideo.com affirmait que 2 Xbox Next-Gen seraient dévoilés et laissait entendre que le Game Pass débarquerait sur Switch. Il devait même y avoir Miyamoto sur scène! Et non, rien de tout ça. Peut-être que ce sera pour plus tard —il reste le Nintendo Direct. On retiendra donc que Microsoft a toutes les cartes en main pour réussir mais qu’il conserve encore un peu trop de munitions pour le moment. Vivement l’E3 2020.

2 Commentaires

Comments are closed.