Home Jeux Vidéo Fiasco de Cyberpunk 2077: Est-ce ça craint vraiment pour CD Projekt?

Fiasco de Cyberpunk 2077: Est-ce ça craint vraiment pour CD Projekt?

791
0

Il y a quelques semaines, Cyberpunk 2077 devait être l’un des plus gros lancements de cette année 2020. Il s’est transformé en l’un des plus gros fiascos. CD Projekt, son développeur, est depuis dans la tourmente. Mais faut-il véritablement s’inquiéter pour lui?

On va faire vite puisque ça fait même la une des médias classiques. Cyberpunk 2077 a été annoncé fin 2012. Il est officiellement sorti le 10 décembre 2020 sur PC, PS4, Xbox One et Stadia. Sur PC, le jeu est jouable, salué pour ses immenses qualités, malgré une IA aux fraises. Sur consoles, en revanche, ça craint. A moins d’y jouer sur PS4 Pro / PS5 ou Xbox One X / Xbox Series X|S, c’est la catastrophe. Ça rame, c’est moche et ça bug dans tous les sens.

Avant la sortie de Cyberpunk 2077, seules les versions PC, PS4 Pro et Xbox One X ont été montrées. On s’en doutait fortement : le jeu n’est pas fait pour des consoles sorties en 2013. Beaucoup de personnes ont néanmoins acheté le jeu pour ces machines. Le résultat est terrible, tout le monde s’est plaint et les constructeurs ont dû réagir. Sony a supprimé le jeu du PlayStation Store et propose de rembourser les gens l’ayant pris en dématérialisé. Chez Microsoft, où il existait un partenariat marketing avec Cyberpunk, on rembourse aussi les joueurs. Il est toujours en vente, mais il affiche, sur ses pages anglaises, un message disant que le jeu n’est pas stable sur les premières Xbox.

Keanu Reeves comme vous ne le verrez jamais sur PS4 et Xbox One.

Depuis la sortie de Cyberpunk 2077, l’action de CD Projekt a chuté de 40%. Et aux dernières nouvelles, une plainte pour publicité mensongère serait à l’étude. Bref, du côté de Varsovie, on a connu mieux, mais pour le moment, il n’y a pas de raison d’être alarmiste.

CD Projekt a encore beaucoup de ressources

On manque peut-être d’informations, mais à l’heure actuelle, il est évident que CD Projekt a les moyens de rebondir. Cyberpunk 2077 est en théorie un jeu d’ores et déjà rentable. Il y avait 8 millions de précommandes, sans même évoquer les ventes après la sortie du jeu. Même si beaucoup passeront par la case remboursement, CD Projekt a probablement déjà récupéré les 120 millions investis dans le développement.

Il est aussi important de rappeler que The Witcher 3 continue de beaucoup rapporter chaque année. CD Projekt a sorti une version Switch il y a un an, et la série sur Netflix —sur laquelle ne travaille pas le studio— permet de dynamiser les ventes du jeu.

En revanche, il est certain que l’image de CD Projekt est écornée. Mais là encore, ça peut s’arranger.

Cyberpunk 2077 n’est pas le premier jeu à se planter et hélas, il ne sera pas non plus le dernier. Le but pout CD Projekt est d’inverser la tendance. A coup de patchs, il va essayer de rendre le jeu jouable sur PS4 et Xbox One. Ça a déjà commencé et pour se faire, on réduit encore plus les graphismes afin de rendre le jeu un peu plus fluide. En revanche, en ce qui concerne les bugs, ça sera une chasse qui prendra de longues semaines. Et quand on sait que CD Projekt pratique le crunch —heures supp’ indécentes— depuis plusieurs mois, ça ne va pas améliorer le moral des troupes, ni la réputation du studio.

Ces dernières années, beaucoup de jeux se sont plantés puis rattrapés

Sur cette génération, il y a eu pas mal de polémiques et au final, elles ont toutes été rapidement oubliées. Mass Effect Andromeda est ainsi sorti dans un état pour le moins compliqué. Ça n’a pas empêché Electronic Arts d’annoncer un remaster de la trilogie PS3/Xbox 360 et un épisode inédit. Bref, ça n’a pas eu un grand impact sur la série.

EA aurait très bien pu sacrifier Mass Effect mais il ne l’a pas fait. Dans le même genre, Anthem n’a convaincu ni la presse, ni les joueurs. Le jeu s’est retrouvé au bout de quelques jours bradés pour une poignée d’euros et là encore, EA n’abandonne pas son soldat : une petite équipe travaille sur un lifting next-gen pour plus tard.

Le cas Cyberpunk 2077 rappelle aussi No Man’s Sky. A son lancement, le jeu était un magnifique simulateur de fonds d’écran. Beaucoup ont crié au scandale ou ont réclamé un remboursement; il y avait également des histoires de promesses non tenues, notamment en ce qui concerne le multi. Puis les équipes de Hello Games ont redressé la barre à coup de grosses mises à jour de contenu. No Man’s Sky 2020 ne ressemble en rien au No Man’s Sky de 2016 et le jeu continue de bien se vendre sur la durée.

On pourrait aussi évoquer Final Fantasy XIV dont la première version n’a pas vraiment fait l’unanimité. Puis il y a eu un mini-reboot —A Realm Reborn— qui a permis au jeu d’être le succès qu’on connait actuellement. De même, Destiny a plusieurs fois fait sa mue, et a même supprimé Peter Dinklage (Game Of Thrones), pourtant souvent mis en avant.

Il est évident que le cas Cyberpunk 2077 est différent. C’est un jeu qui est beaucoup trop à l’étroit sur des consoles de 2013 et, qui plus est, sévèrement buggé. Ça ira en s’améliorant. Il y aura des patchs qui feront que ça deviendra tout juste jouable, puis beaucoup passeront sur Next-Gen où le jeu tournera comme sur PC, c’est-à-dire plutôt bien. Si on en reste là, ça laissera des traces mais on oubliera tout d’ici quelques mois. En revanche, si les ennuis s’accumulent, ça devrait être une autre histoire.