Accueil Jeux Vidéo Sony parle de la PS5 et refuse une alliance avec Xbox/Microsoft

Sony parle de la PS5 et refuse une alliance avec Xbox/Microsoft

Sony n’est pas à l’E3 mais fait parler de lui. La PS5, le cloud gaming et une possible fusion avec la Xbox de Microsoft ont ainsi été évoquées dans deux interviews, ces dernières heures.

Jim Ryan est le CEO de PlayStation. Quelques jours avant l’E3, il s’est laissé prendre au petit jeu des interviews pour évoquer le futur de sa marque auprès du Financial Times et de CNET.

On notera que Sony refuse toujours de nommer sa console next-gen. A aucun moment le terme « PS5 » n’est prononcé par Jim Ryan. On en sait en revanche un peu plus sur cette machine. La PS5 sera ainsi capable d’afficher des graphismes en 4K à 120FPS, pour ceux qui ont un moniteur compatible. Il faudra aussi que les jeux offrent un tel taux de rafraichissement. En outre, Sony rappelle sa volonté de raccourcir les temps de chargement sur PS5 via un SSD personnalisé.

Aucun scénario où PlayStation et Xbox fusionnent

En sortant la PS5 probablement en 2020, Sony ne compte pas diviser sa communauté. Jim Ryan évoque l’idée d’un « cross-generational play » où un jeu peut être utilisé sur n’importe quelle plateforme Sony. Cela n’est pas détaillé mais grosso-modo, en achetant une seule fois son jeu, on devrait ensuite pouvoir y jouer sur PS5, PS4 et peut-être même n’importe où via le Cloud Gaming. Pour les jeux en dématérialisé, cela semble facile à imaginer. En revanche, pour les jeux en physique, cela semble plus compliqué.

Le Cloud Gaming, représenté par le PS Now, constitue l’un des avenirs de la marque PlayStation. Ce service tend à se renforcer et sera davantage poussé en fin d’année. Cela a néanmoins d’ores et déjà commencé. Depuis le début de 2019, Sony communique davantage sur le PS Now et les nouveaux jeux ajoutés.

Pour grandir plus rapidement, le PS Now s’appuiera sur les connaissances de MicroSoft et de son service Azure. Un accord a été passé entre les deux sociétés japonaises et américaines. Mais c’est tout, pour le moment. « Il n’y a à ma connaissance aucun scénario où les plateformes PlayStation et Xbox fusionnent. Elles resteront séparées avec leur propre identité, marque et fans. » a ainsi déclaré Jim Ryan. Bref, ce partenariat stratégique est juste un échange de savoir-faire et pas encore une véritable alliance.