Home Jeux Vidéo Super League : Pour PES et FIFA, ça risque d’être bien compliqué

Super League : Pour PES et FIFA, ça risque d’être bien compliqué

1406
0

La Super League entend révolutionner le monde du foot. Et on se demande quel impact cela aura sur nos jeux vidéo FIFA et PES.

C’est la grosse actu sportive du moment : douze clubs se sont mis d’accord pour créer la Super League. Ce serait une compétition européenne, concurrente de la Ligue des Champions, dans laquelle on retrouverait 20 clubs dont l’AC Milan, la Juventus, l’Inter, le Real Madrid, l’Atlético de Madrid, Chelsea, Liverpool, Tottenham, Arsenal et les deux équipes de Manchester.

Quel avenir pour FIFA et PES avec la Super League ?

Que ce soit Konami ou Electronic Arts, personne n’a encore réagi à cette création de la Super League. Mais on imagine assez facilement que ces deux studios surveillent de près la situation.

La Super League serait une compétition indépendante de l’UEFA et de la FIFA. De ce fait, il faudrait directement négocier auprès des organisateurs pour obtenir les droits. Problème : la FIFA et l’UEFA sont-elles prêtes à partager la vedette ? La réponse est sans doute négative…

Depuis plusieurs heures, toutes les grandes instances du football balancent des communiqués. On retrouve aussi des clubs qui réclament l’exclusion de Serie A des deux Milan et de la Juventus.

La Gazzetta dello Sport rapporte que l’UEFA envisage de bannir de ses compétitions (Ligue des Champions, Europa League) tous les membres de la Super League. La sanction pourrait avoir lieu dès la saison prochaine, assortie à une plainte où elle réclame plus de 50 milliards à cette nouvelle structure. Des rumeurs évoquent aussi l’exclusion totale de ces équipes de leur championnat. Enfin, la FIFA pourrait interdire aux joueurs, inscrits en Super League, de jouer pour leur équipe nationale.

Les futures décisions et sanctions auront un impact sur nos jeux vidéo : pourrons-nous encore faire un Real – Barça sur FIFA 22 ou PES 2022 ?

De nouveaux épisodes sont prévus pour cette fin d’année et chaque développeur travaille étroitement avec les organismes officiels. Ainsi, Electronic Arts a récemment annoncé un nouvel accord avec l’UEFA pour l’exploitation exclusive, sur plusieurs années, de la Ligue des Champions, de l’Europa League, et de la Super Coupe.

La cohabitation semble alors compliquée. Et la situation est d’autant plus complexe que les jeux vidéo FIFA et PES négocient chacun leur tour des accords avec les clubs. La Juventus Turin est ainsi exclusive à PES ; dans FIFA, il faut parler de Piemonte Calcio. Au contraire, EA Sports a obtenu les droits de la Premier League et de la La Liga, ce qui explique pourquoi Konami n’a pas toujours les noms officiels.

Des transferts entre les deux compagnies ont même lieu de temps en temps. L’Inter et l’AC Milan a ainsi rejoint FIFA l’été dernier, alors qu’ils étaient jusque-là partenaires de PES. C’est devenu un nouveau business : s’offrir en allié de prestigieux clubs. Ces mêmes équipes qui ont annoncé leur participation à la Super League.

Il va falloir se montrer patient pour comprendre où cela va nous mener. Les membres de la Super League semblent destinés à aller au bout de leur projet très lucratif. De son côté, l’UEFA ne peut se permettre de perdre le Barça, le Réal ou les clubs anglais.

Il se dit que la Super League pourrait débuter dès août 2021. Si des sanctions sont prises contre les équipes et les joueurs y participant, alors elles auront forcément des répercussions sur nos jeux FIFA et PES. A l’heure actuelle, notre plus grande interrogation demeure le contenu final de ces titres. C’était déjà compliqué d’avoir des jeux complets ces dernières années, là, ça semble être bien pire.

Previous articleSquare Enix dément vouloir se faire racheter par quiconque
Next articleLe créateur d’Overwatch quitte à son tour Blizzard