Accueil Jeux Vidéo La Switch reste une (excellente) console de complément

La Switch reste une (excellente) console de complément

La Switch, une console de complément à la Xbox One et PS4

Malgré ses solides performances commerciales, la Switch reste une console de complément à la PS4 et à la Xbox One. Petit décryptage d’un phénomène pas si étonnant.

A l’aube de son deuxième anniversaire, la Switch ne faiblit toujours pas. Certes, elle devrait manquer son objectif des 20 millions sur cette année fiscale pour finalement se contenter de 17 millions de consoles, ce qui reste absolument remarquable. Mais ce ne sont pas ces données qui nous ont intéressés ces derniers jours.

La Switch, une console Nintendo avec des jeux Nintendo

C’est quelque chose qui est géniale avec Nintendo: le Japonais est totalement transparent quand il s’agit d’évoquer les performances commerciales de ses jeux. Certains diront que Big N aurait tort de se priver alors que sa Switch cartonne. Mais n’oublions pas que même à l’époque de la Wii U et de son échec, Nintendo balançait à tour de bras des chiffres.

Au 31 décembre 2018, on sait que:

  • Mario Kart 8 Deluxe, c’est 15,02 millions de ventes
  • Super Mario Odyssey, c’est 13,76 millions de ventes
  • Super Smash Bros. Ultimate, c’est 12,08 millions de ventes
  • The Legend Of Zelda: Breath Of The Wild, c’est 11,68 millions de ventes
  • La doublette Pokémon: Let’s Go Pikachu/Evoli, c’est 10 millions de ventes
  • Splatoon 2, c’est 8,27 millions de ventes

On rappellera au passage que Super Smash Bros. Ultimate est sorti en décembre 2018. C’est dire à quel point les ventes de ce jeu sont hors-norme.

Le plus intéressant dans tout ça est de rapporter ces informations aux ventes de la Switch. On appelle cela le taux d’attachement. Toujours au 31 décembre 2018, on comptait 32,27 millions de Switch dans le monde. Cela signifie que 47% des possesseurs de cette console ont Mario Kart 8 Deluxe. Pour Mario Odyssey, cela est de 43%. Quant à Smash Bros et Zelda, on est à 37 et 36%.

Cela tend à indiquer que la Switch est avant tout prisée pour les jeux Nintendo; rappelons qu’il s’agit souvent des jeux les mieux notés sur Metacritic. Il est également important de préciser que d’autres productions réussissent à tirer leur épingle du jeu. Fortnite est ainsi le jeu Switch le plus joué en 2018. Nintendo a aussi déclaré qu’il y avait plusieurs dizaines de jeux millionnaires sur Switch. Il s’agit de titres en provenance d’éditeurs tiers et aucun nom n’a été donné. Une chose est sûre néanmoins: la plupart des plus gros AAA du moment ne sont pas Switch.

La Switch, un complément à la PS4 et/ou à la Xbox One

L’autre donnée ne nous vient pas de Nintendo même, mais de l’EEDAR, société d’analyse spécialisée dans le jeu vidéo. D’après ses données, aux Etats-Unis, plus de la moitié des possesseurs d’une Switch ont également une PlayStation 4. En ce qui concerne la Xbox One, cela tourne autour des 40%.

Ce sont deux machines sorties il y a fort longtemps —novembre 2013. Il est donc normal que beaucoup les possèdent déjà. La Switch souffre néanmoins de son manque de jeux AAA en provenance d’éditeurs tiers. Oui, certains titres comme DOOM Eternal et Mortal Kombat XI sortiront plus ou moins en même temps sur toutes les plateformes. Mais dans l’ensemble, beaucoup zappent la Switch. Il suffit de jeter un coup d’oeil aux sorties de ce premier trimestre: Kingdom Hearts III, Resident Evil 2, Anthem, The Division 2, Devil May Cry V, Metro Exodus… Ils ont tous un point commun: ne pas être sur Switch.

Peut-être qu’à terme, ils arriveront sur la console de Nintendo. Mais dans les faits, si on veut jouer à l’un de ses titres, il est indispensable de posséder une PS4 ou une Xbox One —voire un PC même si KH3 n’est pas dessus. Parfois, la Switch paye son manque de puissance. Porter un jeu sur cette console est jugé compliqué. On peut aussi imaginer que les développements de ces productions ont débuté bien avant que la Switch ne connaisse son incroyable succès. Ou bien certains éditeurs estiment qu’il n’est pas intéressant de sortir un jeu sur la machine de Nintendo.

Et à l’avenir?

Nintendo est plutôt du genre à annoncer ses jeux aux derniers moments. Quelques titres sont néanmoins déjà connus. On sait ainsi qu’un Pokémon inédit ainsi qu’un Animal Crossing sont en préparation. Il y a fort à parier qu’il s’agit là de futurs cartons. Normal puisque ce sont des jeux Nintendo sur une console Nintendo. En ce qui concerne les jeux éditeurs tiers, c’est comme toujours l’inconnu.

Ça risque d’être un peu plus compliqué à l’avenir. On parle de plus en plus de la PlayStation 5 et de la prochaine Xbox. Normalement, ce devrait être pour 2020. C’est encore loin, mais à ce moment là, il y aura un véritable gap entre la Switch et ses nouveaux adversaires; ce sera dur de récupérer les jeux d’autres éditeurs.

Puis il y a cette Switch Mini que l’on dit prévue pour cette année. Elle devrait être plus compacte et plus portable que le modèle actuel. Ce ne devrait en rien changer la donne: la Switch est une console Nintendo avec d’excellents jeux Nintendo. Elle a toutefois quelque chose de plus par rapport aux anciennes machines de la marque japonaise: son excellent catalogue de jeux indés.

Non, les jeux Nintendo ne sont pas seuls sur Switch. Le soutien des développeurs indépendants est très important. Nintendo dédie même parfois ses fameux Directs à ces productions; cela fonctionne puisque ces titres se vendent très bien sur Switch. Mais au final, on retient que le manque de gros jeux en provenance d’éditeurs tiers oblige de nombreux joueurs à avoir chez eux une Switch et une autre console.

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.