Accueil Jeux Vidéo THQ Nordic: Nouvelles acquisitions, nouveaux Saints Row et Metro

THQ Nordic: Nouvelles acquisitions, nouveaux Saints Row et Metro

Pour THQ Nordic, le mercato ne s’arrête jamais. L’éditeur européen, déjà propriétaire de Koch Media/Deep Silver, a annoncé avoir acheté de nouveaux studios, en plus d’avoir mis en chantier quelques jeux très attendus. On fait le point.

En France, on a BigBen qui rachète à tour de bras des studios français pour essayer de devenir le champion des jeux AA, comprendre à budget modéré. BigBen possède déjà Spiders (Greedfall), Cyanide (Pro Cycling Manager), Eko (Rubgy) et Kylotonn (WRC)… C’est plutôt pas mal. Mais dans cette même catégorie des jeux AA, voire qui frôlent parfois le AAA, THQ Nordic semble mieux placer pour remporter la mise.

THQ Nordic s’offre Gunfire, le studio de Darksiders 3

THQ Nordic, c’est cet ogre autrichien qui ne cesse de racheter de petites équipes ou d’anciennes licences. Lorsque THQ a disparu à la suite d’une banqueroute, celui qu’on appelait autrefois Nordic Games en a profité pour récupérer son nom et pas mal de licences. L’an dernier, THQ Nordic est passé à la vitesse supérieur en s’offrant Koch Media, propriétaire de l’éditeur Deep Silver. En d’autres termes, THQ Nordic possède désormais des licences comme Saints Row, Metro, Homefront, Kingdom Come Deliverance ou Darksiders.

Darksiders 3 a convaincu THQ Nordic de s’offrir Gunfire Games, les créateurs du jeu.

Ce matin, THQ Nordic a annoncé deux nouvelles acquisitions. La première n’est guère surprenante: il s’agit de Gunfire Games. Cette équipe texane a été fondée par d’anciens de Vigil Games, fermé à la suite de la chute de THQ. Vigil avait été responsable des deux jeux Darksiders. Gunfire Games a quant à lui planché sur… le remaster de Darksiders 2 et Darksiders 3. Ce dernier a d’ailleurs été rentable, preuve que cette licence a encore un avenir; le budget du jeu a néanmoins dû être inférieur aux précédents épisodes de la série.

Il est important de préciser que Darksiders Genesis, ce jeu dans l’esprit de Diablo annoncé lors du dernier E3, n’est pas développé par Gunfire. Si la licence appartient bien à THQ Nordic, ce titre a été confié à Airship Syndicate, un studio indépendant… lui aussi fondé par d’anciens de Vigil. On retrouve notamment à sa tête Joe Madureira, auteur de comics et directeur créatif sur Darksiders 1 et 2. On se demande donc si Airship ne sera pas le prochain studio a être racheté par THQ Nordic.

Ça roule pour Milestone et THQ Nordic

Le montant dépensé par THQ Nordic pour Gunfire n’a pas été précisé. On sait en revanche combien a coûté Milestone Interactive. Le studio italien, auteur des jeux MotoGP, a lui aussi un nouveau propriétaire. Pour se l’offrir, THQ Nordic a dû dépenser 44,9 millions d’euros. Ce montant pourrait cependant atteindre les 80 millions d’euros, suivant les performances de l’équipe milanaise d’ici la fin d’année fiscale 2022.

Milestone est spécialiste des jeux de course.

Avec ces achats, THQ Nordic montre une nouvelle fois qu’il aime la variété: un spécialiste des jeux de course et un spécialiste des jeux d’action. En outre, l’entreprise autrichienne a également racheté Goodbye Kansas Game, un fond d’investissement.

On en sait également un peu plus sur les futurs jeux de THQ Nordic. Dans son rapport financier, la société autrichienne a déclaré avoir 81 jeux en développement. C’est colossal. Parmi eux, il y a de tout. On retrouve du Bob l’Eponge ou des jeux à gros budget. THQ Nordic espère sortir au moins deux jeux vidéo AAA d’ici le 31 mars 2021, soit des jeux sans doute cross-plateforme (PS4/One/PS5/Scarlett). Aucun nom n’est cité, mais THQ Nordic a tenu a préciser quelques informations très importantes.

Un nouveau Saints Row en développement, Dead Island 2 ressuscité, TimeSplitters sauvé

La première est que Volition travaille activement sur un nouveau Saints Row. Ce GTA-Like déjanté n’a plus connu de nouvel épisode depuis 2013 (Saints Row IV) voire 2015 (le stand-alone Gatt Out Of Hell). Volition a ensuite préféré miser sur une nouvelle licence. Il s’est planté. Aussi sympa soit-il, Agents Of Mayhem s’est joyeusement foiré, ce qui a entrainé une vague de licenciement. Il est donc logique de voir Volition se remettre sur Saints Row, une valeur sûre.

Autre info’ de choix: non, Dead Island 2 n’est pas mort. Celui qui était à l’origine prévu pour le printemps 2015 (!) est toujours en développement. C’est Dambuster qui chapeaute désormais ce projet. Dambuster est auteur de Homefront: The Revolution, un jeu qui n’a semble-t-il pas connu un grand succès commercial et critique. Cette suite de Homefront et de Dead Island ont d’ailleurs un points commun, celui d’avoir connu un développement très compliqué. Homefront The Revolution a notamment connu des grêves en interne tandis que Dead Island 2 a eu droit à plusieurs changements de développeurs.

Il y a fort à parier pour que les deux AAA prévus avant le 31 mars 2021 soient Dead Island 2 et un Saints Row inédit. Ce serait en tout cas logique puisque ces deux titres sont en développement depuis un bon petit moment, maintenant. Bien sûr, nous ne sommes pas à l’abri de quelques surprises. On pourrait aussi imaginer par exemple la suite de Kingdom Come Deliverance, mais on ne sait pas si ce jeu se situe dans la catégorie des AAA. Quant à Metro, dont un nouvel épisode est actuellement en développement, on se dit que c’est actuellement trop tôt. Il faudra plus que deux ans de travail pour sortir une suite à cet excellent FPS immersif. Au passage, 4A Games reste un studio indépendant là encore, pour le moment.

Enfin, difficile d’espérer un retour rapide de TimeSplitters. Oui, la licence appartient à THQ Nordic. Et oui, elle a un avenir. Néanmoins, cela paraît encore un peu tôt pour en parler. On sait toutefois que Steve Ellis, l’un des créateurs de la franchise, a été embauché pour travailler sur le futur de cette licence qui n’a pas connu de nouvel épisode depuis… 2005. Inutile de dire donc que les plus jeunes ignorent tout de cette saga.

TimeSplitters peut-il reconquérir les foules?

1 COMMENTAIRE

  1. […] Sony ne souhaitait sans doute pas prendre le risque de perdre Insomniac. Il serait d’ailleurs intéressant de savoir si Microsoft a, dans le passé, tenté une approche. De plus, le nombre de studios indépendants faiblit avec le temps. Outre Microsoft, Epic Games aime bien aussi s’offrir des équipes. Psyonix, les créateurs de Rocket League, ont ainsi rejoint le papa de Fortnite. On pourrait aussi évoquer l’appétit vorace de THQ Nordic. […]

Comments are closed.